Cart

Histoire

Affichage des produits 1–48 sur 261

Neropolis, Roman des temps néroniens

4 500 CFA
0 out of 5
0avis
4 500 CFA

Ce roman des temps néroniens est un livre incontournable, une page d’histoire vraie et à jamais inoubliable pour qui veut pénétrer la Rome décadente et déchirée du premier siècle après Jésus-Christ ; connaître Néron et son règne, comprendre une époque charnière où l’empereur rêvait de baptiser sa ville « Néropolis » tandis que naissait le mythe chrétien de la cité vertueuse. En une profonde plongée dans un monde baroque et passionné, le kaléidoscope tourbillonnant de l’histoire se met en mouvement : tueries de l’amphithéâtre, brutalité des courses de chars, apogée des débauches, émancipation provocatrice des femmes, étranges soldats du Christ spéculant sur l’Apocalypse… Enfin, les Romains, tels qu’ils furent, saisis sur le vif par un historien rigoureux et minutieux, qui est aussi un romancier plein d’humour, amateur de métaphysique troublante !

Le livre noir de la Révolution Française

10 000 CFA
0 out of 5
0avis
10 000 CFA

Légitimes et glorieux, festifs et fraternels, fruits d’une « raison » attendue par les siècles : c’est ainsi que sont habituellement présentés les événements de ce qui fut aussi l’une des périodes les plus sanglantes de l’histoire, inaugurant tragiquement une succession de révolutions et de conflits qui marquèrent l’Europe jusqu’au milieu du XXe siècle. Il est toujours dans l’intérêt d’une nation de faire briller quelques mythes fondateurs et dans l’intérêt de ceux qui ont pris le pouvoir de masquer la violence et l’arbitraire sur lesquels ils ont assis leur domination. Mais l’histoire ne s’écrit pas comme la mythologie, et son exigence de vérité ne devrait pas s’encombrer de visées utilitaristes. Cet ouvrage n’entend pas  » noircir  » des faits qui témoignent par eux-mêmes. Cette violence inouïe – qui pourtant se réclamait des Lumières – produisit une onde de choc telle qu’elle devait s’étendre sur plusieurs générations. Elle entraîna avec elle, sur le phénomène révolutionnaire, toute une série d’œuvres et de réflexions critiques dont on dénie trop vite, souvent, la légitimité.

30 000 CFA

Un ensemble de conférences, de rapports à des congrès, d'articles, de discours et d'interventions à l'Assemblée nationale française ou au Conseil de l'Europe qui ont tous pour caractéristique d'avoir été prononcés par L.S. Senghor entre 1946 et 1960. « Nous avons toujours voulu penser notre action politique, écrit L. S. Senghor. Non certes a priori, mais dans la pratique : dans l'expérience vécue. Mieux, cette action politique, nous l'avons toujours fondée sur une certaine idée de l'homme et, d'abord, de l'homme négro-africain, historiquement et géographiquement situé. Et, très précisément, sur le concept de Négritude qui court à travers, qui anime tous les tomes de Liberté (4). Et doit les éclairer en même temps. »

4 000 CFA

Daniel Lévine est américaniste, archéologue et historien des civilisations de l’Amérique préhispanique (en particulier Pérou et Mexique). Il est professeur à l’Université de Paris Sorbonne, titulaire de la chaire d’archéologie des civilisations de l’Amérique préhispanique (1998). Directeur-adjoint de l’École Doctorale d’Archéologie et d’Histoire de l’Art de l’Université de Paris-Sorbonne, il a été Chargé de mission au cabinet du ministre délégué au tourisme de septembre 2005 à 2007.

1 500 CFA

En octobre 1917, la révolte arabe est la grande affaire du renseignement britannique. Mais, particularité du système colonial, elle est de la compétence de deux services différents, l'Arab Bureau, au Caire, et la dépendance du Gouvernement de l'Inde, à Bagdad. Chacun de ces services délègue auprès des chefs arabes un émissaire : Thomas E. Lawrence pour l'un et Harry St. John Bridger Philby pour l'autre. Le second aurait dû se subordonner au premier, puisqu'il convient de soulever les tribus d'Arabie contre l'armée ottomane. Chacun fait un choix stratégique différent, l'un se conformant aux ordres et promouvant Husayn bin 'Alï, le chérif de La Mecque, l'autre choisissant de favoriser Abd al-'Aziz Âl Su'ùd, le souverain wahhabite du Nedjd. Les deux hommes se rencontrent après-guerre, leurs choix initiaux, confrontés à la subtilité de la politique britannique, ayant achevé de les décevoir.

Le diable blanc

4 000 CFA
0 out of 5
0avis

Le diable blanc

0 out of 5
0avis
4 000 CFA

En 1860, la longue agonie de la dynastie mandchoue, qui règne sur la Chine depuis des siècles, semble s'accélérer quand les troupes rebelles des Taiping marchent sur Shanghai. Dirigées par des officiers incapables et corrompus, les armées impériales ne peuvent faire face à la menace. Les hommes politiques chinois prennent conscience qu'il leur faut trouver de l'aide ailleurs. Or un étranger vient lui-même la leur proposer. rederick Townsend Ward, jeune aventurier américain, débarque en Chine en 1859. Il a vingt-huit ans, pas un sou en poche. Lorsqu'il meurt au combat, trois ans plus tard, il est devenu sujet chinois et général de l'Armée-Toujours-Victorieuse. Comment expliquer ce destin fabuleux ? Ward a réussi à forger ce que ni la Chine ni le monde n'avaient encore vu : une armée hautement disciplinée, commandée par des officiers occidentaux, formée aux tactiques et aux armements modernes. Surnommés les « soldats du diable », les hommes de Ward ont joué un rôle décisif dans l'issue de la guerre civile chinoise.

Terribles Tsarines

2 000 CFA
0 out of 5
0avis

Terribles Tsarines

0 out of 5
0avis
2 000 CFA

Qui remplacera Pierre le Grand ? Qui succédera au réformateur despotique et visionnaire ? A la mort du Tsar, en 1725, toute la Russie s’inquiète. Les grandes familles complotent, les proches du pouvoir intriguent : on cherche en vain un maître, un descendant en âge de régner, s’imposant à tous… ou ne gênant personne. Mais on ne s’accorde que sur des femmes !Et quelles femmes ! Trois impératrices et une régente, qui tiendront l’empire pendant trente-sept ans : Catherine Ier, Anna Ivanovna, Anna Léopoldovna, Elisabeth Ire. Chacune de ces autocrates imposera à la nation son caractère violent, dissolu, ses amours, ses foucades, ses cruautés. Et ses extravagances. Terribles tsarines ! La cour est une arène où les fauves ont des appétits capricieux. On dirait que c’est la même créature sensuelle, désordonnée, courageuse souvent, qui passe d’un règne à l’autre. Parfois la sainte Russie semble vaciller…

2 000 CFA

Ce « roman » commence au printemps 1779, lorsqu’un enfant de dix ans à l’accent étranger, maigre et mal peigné, entre à l’école militaire de Brienne. Quinze ans plus tard, cet enfant entre dans la légende. Bonaparte est nommé général en chef des armées d’Italie par le Directoire. La suite, c’est Vendémiaire, Lodi, Arcole, la campagne d’Égypte. Cet homme de génie, despotique et visionnaire, s’apprête à conquérir la France, l’Europe et le monde. Son destin impérial est tracé. Jamais plus il ne cessera d’inviter au rêve et de susciter la passion.

Le fromage et les vers

4 000 CFA
0 out of 5
0avis

Le fromage et les vers

0 out of 5
0avis
4 000 CFA

L’univers est gouverné par une loi générale de la putréfaction. Dieu, les anges et toutes les créatures naissent du chaos, comme les vers apparaissent à la surface du fromage. Nous sommes des dieux, et tout est Dieu : le ciel, la terre, l’air, la mer, les abîmes et l’enfer… Tel est le credo qu’un certain Menocchio, meunier du Frioul dans l’Italie du XVIe siècle, eut à défendre devant le Saint-Office avant de périr sur le bûcher. Lecteur infatigable, exégète à ses heures, hérétique malgré lui, il s’était constitué une bibliothèque au hasard des rencontres, hors de toute discipline culturelle, prélevant librement dans les textes, élaborant sa propre vision du monde. Avec cette étude magistrale, devenue un classique de l’historiographie, Carlo Ginzburg inventait la micro-histoire et renouvelait la connaissance d’un monde resté longtemps mystérieux, celui de la culture populaire.

3 000 CFA

« Les textes littéraires appartiennent à tout le monde ; or, tout le monde n’est pas aujourd’hui en mesure de percevoir les significations, les enjeux, les attraits des faits culturels. Cela exige une information de base, et une maîtrise suffisante de la perspective historique. » – Marie-Madeleine Fragonard

Les bourreaux volontaires de Hitler

2 500 CFA
0 out of 5
0avis
2 500 CFA

Daniel Jonah Goldahagen reprend, dans ce livre qui a suscité un intense débat, la question des responsables de la Shoah. Les études antérieures du génocide des Juifs ont concentré l’attention sur les dirigeants nazis ou SS, ainsi que sur l’extermination  » industrielle  » dans les chambres à gaz et sur le rôle de la bureaucratie dans l’Holocauste. Lui s’intéresse aux simples citoyens. Sans consensus, le génocide, ordonné d’en haut, n’aurait pu avoir lieu. C’est une erreur de penser, dit D. J. Goldhagen, que les bourreaux n’ont agi que sous la contrainte d’un système totalitaire. La cause profonde tient dans l’antisémitisme dont la société allemande a été nourrie au long de son histoire, qui s’est exacerbé à la fin du XIXe siècle et que Hitler a porté à son point d’incandescence.

L’invention de l’Europe

3 000 CFA
0 out of 5
0avis

L’invention de l’Europe

0 out of 5
0avis
3 000 CFA

Ce livre n’a pas été « écrit « pour » ou « contre » l’Europe. Il teste une hypothèse sur le lien entre diversité des structures familiales et diversité des trajectoires historiques. Mais j’espère qu’il permettra à certains européistes de sonder l’épaisseur anthropologique des nations. J’espère que certains d’entre eux, partant comme moi de bons sentiments européens, arriveront aussi à la conclusion que le traité de Maastricht est une œuvre d’amateurs, ignorants de l’histoire et de la vie des sociétés.

La maison Windsor

2 500 CFA
0 out of 5
0avis

La maison Windsor

0 out of 5
0avis
2 500 CFA

Dans l’inépuisable et magique saga des grands de ce monde, la famille royale anglaise a toujours surpassé les milliardaires, les stars et autres lignées princières de moindre éclat. Les Windsor constituent un Olympe à la mesure de notre humble condition démocratique. La Reine Mère, Elizabeth Il et Philip, Margaret, Charles ou Diana incarnent toujours une mythologie dont on nous annonce, en vain, la disparition. Le sang, les titres et la fortune exaltent les conflits de l’amour et du devoir, les déchirements du cœur, les tragédies sentimentales. Mais la célébrité aggrave aussi les noirceurs, les vices, les dévoiements sexuels. Ces demi-dieux d’aujourd’hui ont leur grandeur et leur noblesse, comme leurs tares physiques et morales. Pour les révéler, Kitty Kelley a rencontré des centaines d’amis, de proches ou même d’employés de la maison Windsor et examiné des milliers de documents, avec l’intention de n’épargner personne.

4 000 CFA

Nous sommes au IIIe siècle avant notre ère, sous le règne de Ts’in Che Hoang Ti, empereur de Chine, constructeur de la Grande Muraille, et responsable de la première Révolution culturelle de l’Histoire. Après une adolescence troublée, deux jumelles, de famille noble, Lune de Mai et Lune d’Avril, sont enlevées par le général Mong Yué. Il entend se réserver l’une, et donner l’autre à l’empereur, pour son harem. Comme elles sont parfaitement identiques, il leur laisse le choix du futur époux. Lune de Mai, la sentimentale, espère trouver l’amour auprès du général. Lune d’Avril, l’ambitieuse, veut, elle, se hisser au sommet du pouvoir : si elle donne un héritier à l’empereur, sa puissance sera assurée. Or, Ts’in Che Hoang Ti, obsédé par la mort, a découvert, dans un grimoire, un moyen d’accéder à l’immortalité, grâce à des bizarreries sexuelles qui excluent toute fécondation. Il les expérimente sur Lune d’Avril, laquelle parviendra toutefois à ses fins : être enceinte. Elle se trouvera alors confrontée à un dilemme effrayant. Elle pensera le résoudre en prenant secrètement la place de sa jumelle auprès de Mong Yué, tandis que Lune de Mai s’installera au harem. Mais les machinations les plus ingénieuses ne sont pas à l’abri de circonstances imprévues… Drames, enlèvements, substitutions, luttes pour le pouvoir ou pour l’amour, pratiques sexuelles étranges, sombres intrigues au gynécée impérial… : c’est une fresque étonnante de la Chine ancienne que brosse l’auteur. Une Chine raffinée à l’extrême, sur tous les plans : celui de l’art, comme ceux de l’érotisme ou de la cruauté.

Moralement correct

2 500 CFA
0 out of 5
0avis

Moralement correct

0 out of 5
0avis
2 500 CFA

Tous les Français, naguère, étaient élevés selon des valeurs identiques. Il existait une France de gauche et une France de droite, une France laïque et une France chrétienne, mais la morale de l’instituteur ressemblait à celle du curé. A partir des années 1970, sous l’effet d’une double révolution – celle de la société et celle des idées, – chacun a pris l’habitude de définir ses propres critères du bien et du mal. le résultat, aujourd’hui, c’est que les règles collectives s’effacent, ouvrant la porte à une société éclatée, où le seul guide est l’intérêt personnel. Une tendance encouragée par le moralement correct : cette mentalité, entièrement fondée sur l’exaltation de l’individu, prêche le principe de plaisir, le droit à la différence, le devoir de tolérance, la transgression des traditions, la relativité des conventions. Mais peut-on vivre sans valeurs partagées ? Pour sortir de la crise qui se manifeste sur tous les plans – des banlieues à l’école, de l’Etat à la famille, du travail à la culture – il faudra bien réinventer des codes communs. Et sans doute renouer avec la morale élémentaire qui a longtemps garanti la stabilité du lien social.

2 500 CFA

Hostile à l’entrée en guerre de la Grande-Bretagne en 1914, Arthur Ponsonby publie un texte qu’il est  possible de résumer en dix “commandements”. Anne Morelli a systématisé ceux-ci en dix chapitres, qui forment la trame de cet ouvrage. Pour chacun de ces principes élémentaires de la propagande de guerre, l’historienne s’est attachée à démontrer qu’ils n’étaient évidemment pas à l’œuvre dans la seule Première Guerre mondiale et que, depuis, ils ont également été utilisés régulièrement par  les parties en présence. La pratique du nouveau président des États-Unis, le prix Nobel de la Paix Barack Obama, n’y fait pas exception. 1. Nous ne voulons pas la guerre. 2. Le camp adverse est le seul responsable de la guerre. 3. L’ennemi a le visage du diable. 4. C’est une cause noble que nous défendons et non des intérêts particuliers. 5. L’ennemi provoque sciemment des atrocités; si nous commettons des bavures, c’est involontairement. 6. L’ennemi utilise des armes non autorisées. 7. Nous subissons très peu de pertes; les pertes de l’ennemi sont énormes. 8. Les artistes et intellectuels soutiennent notre cause. 9. Notre cause a un caractère sacré. 10. Ceux qui mettent en doute la propagande sont des traîtres.

Marie de Médicis

4 000 CFA
0 out of 5
0avis

Marie de Médicis

0 out of 5
0avis
4 000 CFA

Elle est grande, elle est hautaine, elle a le teint très blanc, un double menton, mauvais caractère, 27 ans déjà. En l’an 1600, Marie de Médicis épouse Henri IV. C’est un mariage d’argent : les Médicis sont une richissime famille de banquiers florentins devenus grands-ducs de Toscane. C’est un mariage politique : le Pape et l’Espagne veulent amarrer la France au catholicisme après 45 ans de troubles et de guerres religieuses. Entre Henri IV et Marie de Médicis, la vie conjugale devient souvent un enfer. Maîtresses, scènes de ménage, histoires d’argent ; Sully arbitre comme il peut. Quand Henri IV est assassiné, son fils Louis XIII n’a que 8 ans et demi. Marie de Médicis devient Régente. Elle met la France au pillage pour acheter la tranquillité des nobles, remplir les poches de ses favoris Leonora Galligaï et Concino Concini, et satisfaire une passion sans frein pour les diamants…

3 000 CFA

« Messieurs, l’Angleterre est une île, et je devrais m’arrêter là » : cette phrase, par laquelle le politologue André Siegfried ouvrait en Sorbonne son cours d’histoire des îles Britanniques est, au fil des décennies, entrée dans la légende. C’est que l’Angleterre ne cesse, depuis toujours, de fasciner les Français, qu’ils voient en elle un pays au charme un peu désuet, incapable d’oublier complètement sa grandeur victorienne, ou bien, à l’inverse, le royaume de la libre entreprise, où viennent s’installer de plus en plus de jeunes « décideurs » du continent. Mythes séduisants, qui recouvrent évidemment une réalité plus complexe. Pour la comprendre, plongeons-nous dans le récit de ces deux millénaires d’histoire, depuis la conquête romaine à nos jours, en passant par l’époque saxonne, l’émergence d’une conscience nationale, les déchirements religieux, l’affirmation d’une puissance mondiale… Un récit non exhaustif, bien entendu, mais qui vise à faire apparaître les moments clés et les lignes de force d’un passé si vivace, encore aujourd’hui.

Les croisades vues par les arabes

7 500 CFA
0 out of 5
0avis
7 500 CFA

Les Croisades vues par les Arabes, c’est l’histoire « à l’envers ». Amin Maalouf, écrivain d’origine libanaise, écrit le roman des Croisades vues à travers le regard arabe. Pour cela, il s’inspire des œuvres des historiens arabes médiévaux dont Francesco Gabrieli a traduit des extraits dans les Chroniques arabes des Croisades. Dans ce roman historique, les princes de l’Islam (Nourredine, Saladin, Baibars…), dénigrés par les chroniqueurs occidentaux, sont présentés comme des héros. À l’inverse, les Croisés deviennent des barbares, pire encore, « les cannibales de Maara ». Comme dans son roman Léon l’Africain, Amin Maalouf propose une nouvelle image de l’Orient arabe ouverte au plus large public.

Les étoiles de Compostelle

2 000 CFA
0 out of 5
0avis

Les étoiles de Compostelle

0 out of 5
0avis
2 000 CFA

Membre d’une communauté civile d’essarteurs (défricheurs de forêts) du Pays éduen – en Bourgogne du Sud Morvan -, Jehan le Tonnerre sort de sa forêt natale, s’approche du chantier de construction d’une abbaye cistercienne. Sa curiosité lui vaut d’être bientôt enrôlé dans l’équipe des Compagnons constructeurs : les mystérieux « Enfants de Maîtres Jacques » et les non moins étranges « Pédauques ». Il va petit à petit, par une initiation théorique et pratique, devenir « frère constructeur » à son tour et s’élancer sur les chantiers de ce qui sera, un jour, les grandes cathédrales. // Avec une précision hallucinante et un sens profond du merveilleux mystique et poétique, Henri Vincenot restitue dans ce livre et à travers les tribulations de son héros la foisonnante influence celtique sur l’art roman et gothique et sur… le tempérament français, donnant là un prolongement inattendu et « cosmique » à son Pape des escargots…

Le Grand Tsar Blanc

2 300 CFA
0 out of 5
0avis

Le Grand Tsar Blanc

0 out of 5
0avis
2 300 CFA

Le Grand Tsar Blanc clôt la trilogie des Hommes du Tsar et des Faux Tsars qui raconte le Temps des Troubles (environ 1584-1613). Il peut se lire séparément. Qui est « le Grand Tsar Blanc » ? C’est, selon la légende, le « grand monarque » bienfaisant qui doit venir sauver la Russie. Tel apparut en 1613 Mikhaïl Romanov, l’adolescent porté au pouvoir par un peuple unanime, las de tous les « faux tsars » précédents. À cette époque, la Russie, déchirée du dedans et envahie par le dehors, a bien failli cesser d’exister. C’est sa chute dans l’abîme et puis son redressement quasi miraculeux que raconte Vladimir Volkoff à travers le regard de plusieurs personnages historiques : Marina, la belle ambitieuse qui va de déchéance en déchéance, Bogdanka, son faux mari, fils de petit tailleur et tsar malgré lui, le patriarche Guermoguène aux yeux écarquillés parce qu’il ne dort jamais, Mikhaïl le lumineux enfant tsar. Mais peut-être le lecteur s’attachera-t-il encore plus aux personnages imaginaires : au jeune Sandro qui, à quatorze ans, voit violer sa mère par l’occupant étranger et se voue au service de la Russie, à son père Aleksandro que le destin conduira jusqu’à une sainteté tragique, à son oncle Sergo songeant à devenir l’un de ces pèlerins qui, de monastère en monastère, ont toujours sillonné la plaine russe, au vieux Psar, le grand-père, l’homme aux chiens, qui cherche une occasion d’expier le meurtre sacrilège qu’il a commis, à la belle amoureuse Mafka, et à Soumassachol, cheval invulnérable et fatidique, qui semble descendu d’une icône et permet au jeune Sandro de conduire le Grand Tsar Blanc jusqu’à son trône.

Les paysans français d’ancien régime

5 000 CFA
0 out of 5
0avis
5 000 CFA

Depuis sa thèse sur Les Paysans du Languedoc (1966), jusqu’à sa monumentale Histoire des paysans français publiée au Seuil en 2002, en passant par l’Histoire de la France rurale, Emmanuel Le Roy Ladurie est le grand historien du monde paysan de l’Ancien Régime. L’âge venu, il se fait conteur et livre ici, à destination du grand public, la synthèse très accessible du travail de toute une vie. Cette histoire rurale est une histoire totale qui relie la terre et les hommes, fait toute leur place à la vie économique et sociale et à l’histoire des mentalités paysannes, de l’époque de la Peste noire à celle de la Révolution française. Elle révèle les singularités régionales, dessine les régularités et les changements sur le temps long, jusqu’à l’aube de l’époque contemporaine.

L’écriture ou la vie

2 500 CFA
0 out of 5
0avis

L’écriture ou la vie

0 out of 5
0avis
2 500 CFA

Déporté à Buchenwald, membre d’un des réseaux anglais de résistance Buckmaster, devenu l’un des dirigeants des communistes espagnols du camp, J. Semprun est libéré par les troupes de Patton en 1945. Ce récit montre comment, avec l’aide d’une femme, et dans les tourments de l’écriture, il lui aura fallu quinze ans pour accepter la vie.

Le destin brisé de l’empire aztèque

4 500 CFA
0 out of 5
0avis
4 500 CFA

Découvertes Gallimard / Histoire – Il y a plus de quatre siècles, en Amérique centrale, régnaient les hommes-dieux. Architecture monumentale, sacrifices humains : la civilisation aztèque était celle de la démesure. Une civilisation puissante, flamboyante et sanguinaire. Les Espagnols, qui abordèrent le continent au XVIe siècle, en furent stupéfiés et horrifiés. De ce choc de cultures, de l’affrontement du glaive et du mythe, de dernier allait périr. En même temps que la civilisation aztèque. De ses cendres allait surgir l’histoire.

Mahomet, la parole d’Allah

4 500 CFA
0 out of 5
0avis
4 500 CFA

Découvertes Gallimard / Religion – A la fin du VIe siècle, dans l’Arabie des déserts, à La Mecque, naît Mahomet, de la tribu des Quraychites. Selon la tradition, à l’âge de quarante ans, devenu un prospère commerçant, il a une vision, lors d’une nuit de méditation sur le mont Hira: l’ange Gabriel lui enjoint de se soumettre à Allah, dieu unique et tout-puissant, capable de ressusciter les morts et d’anéantir les incroyants, et de « réciter » aux hommes ce que lui dicte le Ciel. Cette Révélation scelle son destin de prophète de l’islam. En 622, rejeté par son clan, Mahomet s’exile avec ses premiers disciples à Yathrib, la future Médine. L’hégire, l’« émigration », marque le début d’une ère nouvelle. Le Prophète se fait chef militaire. A l’issue de la guerre sainte, il a éliminé ou converti ses adversaires. Véritable chef d’État, il édicte les lois et les usages régissant la communauté musulmane. A sa mort, en 632, la nouvelle foi triomphe dans la Péninsule arabique. Anne-Marie Delcambre restitue dans sa vérité historique la vie de Mahomet, le Prophète d’Allah.

Hors-les-murs

2 500 CFA
0 out of 5
0avis

Hors-les-murs

0 out of 5
0avis
2 500 CFA

« J’avais vingt-deux ans au sortir de la guerre et je voulais vivre après la peur permanente et les scintillements ambigus de l’Occupation. Vivre comment ? Vivre pour moi n’avait qu’un sens : mes livres. Ces livres chargés d’exprimer les non-dits de mes mutismes traqués. Encore fallait-il les faire accepter. Encore fallait-il qu’une fois acceptés, ils soient lus. Des années durant, ils ne furent ni acceptés ni lus. C’est ce combat que je raconte. Si j’avais échappé aux bourreaux-massacreurs pendant la guerre, ce n’était pas pour périr sous les médiocres-massacreurs pendant la paix. Dur combat car les médiocres connaissent le secret de la durée. Ils inoculent à qui les gêne le venin suicidaire de la paix. Tant de fois j’ai traîné comme une épave. Mais au plus obscur de moi-même, je savais que le feu, inextinguible, finit par brûler ceux qui veulent l’éteindre. Et j’ai rejoint mon aujourd’hui. » – B.S.

Ermites dans la Taïga

2 500 CFA
0 out of 5
0avis

Ermites dans la Taïga

0 out of 5
0avis
2 500 CFA

Une famille de vieux-croyants démunis à l’extrême, subsistant dans une cabane misérable, en pleine taïga, coupés de la civilisation depuis… 1938 : telle est l’incroyable réalité décrite par Vassili Peskov, qui raconte ici avec passion et minutie l’aventure des ermites de notre temps, puis les vains efforts de la plus jeune d’entre eux, Agafia, pour se réadapter au monde. Nouvelle version du mythe de Robinson, manuel de survie dans la taïga, histoire de femme aussi, ce livre riche et multiple a rencontré lors de sa parution chez Actes Sud en 1992 un succès qui ne s’est jamais démenti.

La mort Sara

3 000 CFA
0 out of 5
0avis

La mort Sara

0 out of 5
0avis
3 000 CFA

C’est dans une tribu africaine, dans le clan sara de Bakoh, au sud de la république du Tchad, en Afrique centrale que l’ethnologue Robert Jaulin a étudié de 1953 à 1959 les rites de la mort. Une étude qui rompt avec la « comédie de l’adoption et de l’intégration », car l’observateur scientifique lui-même a été initié. Les jeunes sont introduits à la vie tribale par une mort jouée et organisée, c’est le yondo qui fait l’objet principal de ce livre. La mort inscrit en elle l’éternité, et toute vie rend compte d’un univers humain au temps profond : passé et futur, terre des ancêtres, vie et récolte nouvelles, femmes et affirmation initiatique des mâles, unités de droit, de lignage et de résidence se conjuguent et se lient. La mort initiatique doit permettre à la mort de prendre rang et place parmi les activités de la vie sans plus s’opposer à elle. Ce sont les écheveaux de cette vision cosmologique que se propose de démêler La mort sara. Une analyse exceptionnelle, qui allie intelligence scientifique et aventure personnelle d’une rare authenticité.

Un printemps arabe

5 000 CFA
0 out of 5
0avis

Un printemps arabe

0 out of 5
0avis
5 000 CFA

Auteur d’une monumentale Histoire de l’armée allemande, Jacques Benoist-Méchin fut aussi un grand spécialiste du monde arabe. Cet ouvrage, publié après Mustapha Kémal ou la mort d’un empire et Ibn-Séoud ou la naissance d’un royaume, est le fruit d’un voyage effectué à travers sept pays du Proche-Orient. Ayant parcouru plus de dix mille kilomètres et vécu au contact de toutes les catégories sociales, depuis les plus humbles fellahs jusqu’aux souverains les plus fastueux, l’auteur nous rapporte ses impressions sur un monde où se côtoient les vestiges des civilisations antiques et les réalisations modernes les plus stupéfiantes. Un Printemps arabe, classique aujourd’hui réédité, tient tout à la fois de la description géographique, de l’essai politique et de l’histoire vécue. Mettant en perspective les événements, explorant les mentalités, observant la vie brute, cet ouvrage contribue à faire comprendre l’islam et les pays arabes qui n’ont cessé d’être le théâtre de bouleversements plus ou moins prévisibles.

3 500 CFA

Jacques Benoist-Méchin, né le 1er juillet 1901 est un intellectuel, journaliste, historien, musicologue et homme politique, collaborateur français ; il fut condamné à mort en 1947 pour ses activités pendant l’occupation de la France par les forces armées du IIIe Reich, avant d’être gracié. Il est surtout connu pour son travail prolifique d’historien et ses anticipations des grands mouvements de l’Histoire. Entre-deux-guerres, il a connu la reconnaissance par son Histoire de l’armée allemande puis, après guerre par sa Série de grandes biographies du Rêve le plus long de l’Histoire et enfin par sa connaissance du monde arabe.

Histoire des colonisations

3 500 CFA
0 out of 5
0avis

Histoire des colonisations

0 out of 5
0avis
3 500 CFA

La mondialisation, ultime avatar de la colonisation ? Telle est l’ingénieuse hypothèse à laquelle nous invite in fine cet ouvrage richement documenté et pétillant d’intelligence. Abordant pour la première fois la colonisation dans sa globalité, l’historien Marc Ferro, spécialiste de la Russie, tourne le dos à une vulgate classique qui privilégie une période – le XIXe siècle – et un point de vue – celui des colons, européens la plupart du temps. Sont ainsi évoquées non seulement les colonisations arabe, turque, japonaise, chinoise ou gréco-romaine, mais également les visions des vaincus comme celle des vainqueurs. En adoptant une démarche comparatiste, l’ouvrage de Marc Ferro ne vise ni l’exhaustivité, ni la banalisation. Parce qu’il permet de mieux rendre compte de la complexité des situations, qu’il évite une vision du passé qui européanise trop souvent le phénomène colonial, et qu’il n’hésite pas à dépasser certaines idées reçues…

Churchill

3 000 CFA
0 out of 5
0avis

Churchill

0 out of 5
0avis
3 000 CFA

Surtout connu pour avoir été le Premier ministre du Royaume-Uni durant la Seconde Guerre mondiale puis de 1951 à 1955, sir Winston (1874 -1965) tut un homme aux multiples facettes. Ministre du Commerce, secrétaire du Home Office, Premier Lord de l’Amirauté, ministre de l’Armement, secrétaire d’Etat à la Guerre et secrétaire d’Etat à l’Air, chancelier de l’Echiquier, il occupa de nombreux postes politiques et ministériels. Mais il fut aussi officier dans l’armée britannique, correspondant de guerre, peintre, journaliste, historien, et obtint même le prix Nobel de littérature. Cette biographie alerte dresse un portrait sans concession d’un homme qui prétendait que la guerre était presque aussi dangereuse que la politique : « Pendant la guerre vous pouvez être tué une fois seulement, en politique plusieurs ».

Léonard de Vinci

2 500 CFA
0 out of 5
0avis

Léonard de Vinci

0 out of 5
0avis
2 500 CFA

Considéré comme un « classique » par les historiens d’art, cet ouvrage fut publié dans sa première mouture il y a près de quarante ans en France. Si, depuis, d’autres points de vue ont été développés à propos de Léonard de Vinci, il n’en demeure pas moins que le texte de Kenneth Clark – qui fut considéré comme le Ruskin du XXe` siècle – a conservé tout son intérêt. Avec une passion communicative, Kenneth Clark présente la vie et l’œuvre de Léonard de Vinci selon une approche chronologique, de ses débuts dans l’atelier de Verrocchio à ses dernières années en France. Il s’attache au génie pictural de Léonard plus qu’à ses recherches scientifiques et décrypte de façon lumineuse, même pour le profane, l’apport unique de Vinci dans l’histoire de l’art mondial. L’ouvrage contient 130 illustrations in-texte en noir et blanc, une chronologie et une bibliographie.

Vies des douze césars

3 000 CFA
0 out of 5
0avis

Vies des douze césars

0 out of 5
0avis
3 000 CFA

La Vie des douze Césars (en latin De uita duodecim Caesarum libri) est une œuvre de Suétone, auteur latin du haut empire. Il s’agit des biographies des douze premiers imperatores de Rome ayant porté le nom et le titre de César, de Jules César à Domitien. Chaque biographie ne suit pas un schéma chronologique, mais est organisée en une succession de rubriques : origine familiale, naissance et carrière avant l’avènement, son avènement et les présages annonciateurs de son avènement, magistratures exercées, campagnes militaires, œuvre législative et judiciaire, générosités envers le peuple, description physique et caractère, mort et présages annonciateurs de sa mort, etc.. On souligne généralement la richesse et parfois la qualité des informations de Suétone, qui a eu accès à des archives impériales en raison de ses fonctions. La succession des biographies donne une histoire continue de l’Empire romain, de la fin de la République à la fin de la dynastie flavienne.

1 500 CFA

Été 1941 : les armées nazies balaient la plaine russe, emportant tout sur leur passage. Mais derrière elles, les patriotes se regroupent, forment des maquis et passent à l’action. Dans la seule région de Tchernigov, au nord de Kiev, le détachement de Fédorov fera sauter durant la guerre 683 convois allemands, 7 trains blindés, 47 ponts et tuera 25 000 Allemands. Ces chiffres soulignent le rôle capital joué dans la défaite hitlérienne par les maquis soviétiques. Mais que sait-on de précis sur ces maquis, leur organisation, leur armement, leur tactique, leurs liaisons avec l’arrière? Voici enfin un ouvrage qui nous renseigne sur la vie quotidienne et l’activité des partisans opérant dans les immenses forêts de l’Ukraine. Ce premier tome évoque la dure période de l’organisation clandestine des partisans dans un pays terrorisé par la Wehrmacht.

Histoire de la Gestapo

2 500 CFA
0 out of 5
0avis

Histoire de la Gestapo

0 out of 5
0avis
2 500 CFA

Gestapo, ces trois syllabes ont, pendant douze années, fait trembler l’Allemagne, puis l’Europe entière. Des centaines de milliers d’hommes ont été traqués par les agents qui opéraient sous le couvert de cette « raison sociale », des millions d’êtres humains ont souffert et sont morts sous leurs coups ou sous ceux de leurs frères, les SS.
Jamais, dans aucun pays et à aucune époque, une organisation n’atteignit cette complexité, ne détint un tel pouvoir, ne parvint à un tel point de « perfection » dans l’efficacité et dans l’horreur.
A ce titre, la Gestapo demeurera dans la mémoire des hommes comme l’exemple d’un instrument social dévoyé par des êtres sans scrupules.L’être humain est un fauve dangereux. En période normale, ses instincts mauvais demeurent à l’arrière-plan, jugulés par les conventions, les habitudes, les lois, les critères d’une civilisation. Mais, que vienne un régime qui non seulement libère ses impulsions terribles, mais en fasse des vertus, alors du fond des temps le mufle de la bête réapparaît sous le masque fragile du civilisé, déchire cette mince écorce et pousse le hurlement de mort des temps oubliés.Ce que le nazisme, incarné quelque sorte dans la Gestapo, a tenté de réaliser, et qu’il a failli réussir, c’est la destruction de l’homme, tel que nous le connaissons, tel que des millénaires l’ont façonné.

Vénus Hottentote

2 500 CFA
0 out of 5
0avis

Vénus Hottentote

0 out of 5
0avis
2 500 CFA

Issue d’un peuple nomade d’Afrique du Sud, orpheline, Sarah est vendue comme esclave à un missionnaire anglican du Cap. A la mort de ce dernier, la petite revient dans sa tribu pour y subir incision de la vulve et autres rites de préparation au mariage. En 1805, elle s’enfuit pour retourner au Cap où elle est placée comme bonne d’enfants chez des Boers. Son maître la vendra à un certain Dunlop, un aventurier qui veut exploiter Sarah comme attraction foraine en Europe. 1810 : arrivée à Londres. Abusée par Dunlop, exposée comme monstre forain sous le nom de “Vénus Hottentote”, Sarah s’imagine pouvoir s’enrichir et devenir une femme libre…

La vie privée dans l’Empire romain

2 300 CFA
0 out of 5
0avis
2 300 CFA

La vie privée dans l’Empire romain De la naissance à la mort, comment vivaient les Romains ? «L histoire, ce voyage en autrui, doit servir à nous faire sortir de nous, au moins aussi légitimement qu’à nous conforter dans nos limites. Les Romains sont prodigieusement différents de nous et, en matière d’exotisme, n’ont rien à envier aux Amérindiens ou aux Japonais. La «famille» romaine, pour ne parler que d’elle, ressemble si peu à la légende ou à ce que nous appelons une famille…» Pour la première fois, en volume séparé, la contribution de Paul Veyne à l’Histoire de la vie privée. Un grand texte qui a fait date.

Comment on écrit l’histoire

2 500 CFA
0 out of 5
0avis
2 500 CFA

Paru au début des années soixante-dix, à contre-courant de la mode quantitative de l’époque, cet essai de Paul Veyne ressemble à une machine de guerre. Son titre marque le renouveau de la réflexion sur l’histoire comme mode d’écriture et inaugure la période du « retour au récit ». Longtemps incompris, de lecture difficile mais ô combien stimulante, ce petit livre rejette toute ambition globalisante pour la discipline historique. Selon l’auteur, spécialiste d’histoire antique, l’histoire appartient au monde du hasard et du désordre, et toutes les continuités établies à posteriori par les historiens ne sont que reconstitutions fallacieuses. Il n’y a donc pas d’Histoire, mais seulement « des histoires de… ». Enfin, le petit essai additif consacré à son ami Michel Foucault a pour but de montrer aux historiens, le plus souvent rétifs à l’œuvre du philosophe, la fécondité de la méthode généalogique foucaldienne pour l’histoire. Précurseur, ce pamphlet a le mérite d’être convaincant. –Hervé Mazurel

Rwanda, un génocide en questions

5 000 CFA
0 out of 5
0avis
5 000 CFA

Etat quasi-neuf. Vingt ans après (avril 1994), il n’est plus possible de dire que le génocide du Rwanda était programmé, que la France en serait complice, que pour le commettre, les extrémistes hutu avaient créé une cellule secrète nommée Akazu, qu’ils avaient dressé des listes de Tutsi à abattre, qu’ils avaient fondé la radio des Mille collines pour les besoins de leur propagande génocidaire, qu’ils assassinèrent leur propre président en abattant son avion et qu’enfin ils firent un coup d’Etat dans la nuit du 6 au 7 avril 1994. Ces idées reçues, qui constituaient les bases de l’histoire officielle écrite par les vainqueurs de la guerre civile rwandaise afin de légitimer la conquête du pouvoir par le général Kagamé, ont été balayées par le TPIR (Tribunal pénal international pour le Rwanda) créé par le Conseil de sécurité de l’ONU afin de juger les responsables de ce génocide. Expert assermenté dans les principaux procès qui se tinrent devant ce tribunal, Bernard Lugan a eu accès à la totalité de ces archives, ce qui lui a permis d’écrire ce livre dans lequel tout ce que l’on croyait savoir au sujet du génocide du Rwanda est remis en question.

4 000 CFA

Etat quasi-neuf – « Il fut l’un des premiers à rompre avec les habitudes de la caste diplomatique pour s’engager dans la démarche de la perestroïka. Depuis 1985, on se souvient de son visage à la télévision associé au vent de changement. Quand Gorbatchev fit marche arrière, Fédorovski n’hésita pas à quitter la « carrière ». Je l’ai vu à l’oeuvre, lorsqu’il fut porte-parole du mouvement des réformes démocratiques dans les jours fatidiques de la résistance au putsch communiste de Moscou en août 1991 ». C’est ainsi qu’Alexandre Yakovlev, idéologue de la perestroïka, présentait Vladimir Fédorovski dans Le Figaro en avril 1996. Vladimir Fédorovski a consigné au fil du temps les témoignages uniques des protagonistes de cette époque. Gorbatchev, son épouse Raïssa, Jean-Paul II, Jacques Chirac ou encore Vladimir Poutine se succèdent devant le lecteur qui entre dans leur intimité. L’auteur a non seulement recueilli de nombreuses confidences mais il a mené pendant des années une minutieuse enquête, bousculant les idées reçues, mettant en lumière les années cruciales d’une des plus grandes ruptures de l’Histoire. Ce changement historique aurait pu, comme d’autres révolutions récentes, se terminer bien autrement, dans la guerre civile ou dans une Apocalypse mondiale. Mais la sortie du communisme fut assurée « en douceur » : la perestroïka mettait ainsi tout le monde devant le fait accompli. Et ce faisant, par petites touches, elle put faire jaillir, au coeur du communisme… la liberté !

Décolonisez l’Afrique !

3 500 CFA
0 out of 5
0avis

Décolonisez l’Afrique !

0 out of 5
0avis
3 500 CFA

Etat quasi-neuf. L’Afrique subit une recolonisation économique, politique, philosophique et morale : le FMI et la Banque mondiale imposent leurs diktats à des peuples sidérés dont les gouvernants dociles sont tenus en tutelle ; les pays du Nord exigent qu’y soit appliquée la démocratie individualiste qui débouche sur l’ethno mathématique ; les multinationales et les puissances asiatiques pillent ses matières premières et colonisent ses terres arables ; l’  » immigration choisie  » lui vole ses élites ; la  » jet set  » internationale s’approprie des sites majeurs pour y étaler son insolente richesse et ses vices ; le droit d’ingérence humanitaire, version contemporaine de la  » guerre juste « , bombarde les rares dirigeants indociles, en Côte d’Ivoire et en Libye. Un demi siècle après les fausses indépendances, la véritable libération de l’Afrique est donc à la fois nécessaire et urgente. Bernard Lugan est l’auteur de nombreux livres consacrés à l’Afrique, et a publié récemment aux éditions Ellipses une monumentale Histoire de l’Afrique qui fait référence ainsi qu’une Histoire de l’Afrique du Sud. L’essai qu’il signe ici est un cri du cœur face à une Afrique déchirée et humiliée. Les Africains et tous les amoureux de l’Afrique devraient y trouver des pistes d’espoir.

Hiro-Hito – L’empereur ambigu

4 500 CFA
0 out of 5
0avis
4 500 CFA

Au cours d’un des règnes les plus longs de l’histoire, l’empereur Hiro-Hito a été le témoin actif de tous les événements qui ont bouleversé le monde depuis la prise de la Mandchourie par le Japon en 1931, la première des crises internationales qui devaient aboutir à la Deuxième Guerre mondiale. Mais cette vie mouvementée a fait l’objet d’une véritable conspiration du silence. Les gouvernements successifs du Japon et des États-Unis ont, par un accord tacite, jeté le voile sur les responsabilités de l’empereur dans la guerre de Chine en 1937, l’attaque de Pearl Harbor en 1941 et la conduite ultérieure des opérations. Ainsi est née la légende d’un Hiro-Hito fantoche, tenu à l’écart des décisions, prisonnier d’une junte militaire toute-puissante, dont il ne se serait affranchi qu’en 1945 pour lui imposer la capitulation de son pays. Cette légende, nous révèle Edward Behr, fut la plus habile campagne d’intoxication des temps modernes. A l’aide de documents, de témoignages et d’archives, l’auteur, sans haine ni parti pris, nous dit ce que fut le rôle réel de l’empereur et nous restitue son vrai visage.

La Diplomatie Pyromane

4 000 CFA
0 out of 5
0avis

La Diplomatie Pyromane

0 out of 5
0avis
4 000 CFA

M. Ahmedou Ould Abdallah, ancien ministre des affaires étrangères de Mauritanie, passe pour un des rares experts de la communauté internationale à avoir compris ce qui se passait dans la région des Grands Lacs, en Afrique centrale. Son approche originale de la crise au Burundi – durant les deux années où il a été le représentant du secrétaire général de l’ONU, de 1993 à 1995 – a sans doute été déterminante pour éviter un nouveau massacre à grande échelle. Dans ce livre d’entretiens, très vivant, le diplomate mauritanien plaide en faveur d’une meilleure prise en considération du facteur temps pour la résolution des conflits : une action « chronomètre en main », avec déploiement de moyens agressifs et forte présence étrangère, qui dramatise les situations et élargit le champ des crises, lui paraît ressortir à cette « diplomatie pyromane » qu’il dénonce.

La hache et la croix

4 000 CFA
0 out of 5
0avis

La hache et la croix

0 out of 5
0avis
4 000 CFA

Lorsque Clovis succède à son père Childéric, les rudes guerriers francs voient d’un œil sceptique ce blanc-bec de quinze ans accéder au pouvoir. A cette époque, la Gaule est divisée en plusieurs royaumes barbares dont les rois, chrétiens mais adeptes de « l’hérésie » arienne, sont subis de mauvaise grâce par le peuple gallo-romain massivement catholique. Le chétif territoire des Francs de Clovis est acculé au royaume de « l’illustrissime et clarissime » Syagrius, ultime vestige de l’Empire romain. Le jeune Clovis se révélera bien vite comme un conquérant redoutable et sans scrupule. D’abord secondé dans ses entreprises par Loup et Otto, ses leudes fidèles, il se lance dans un dessein grandiose et fou : la conquête des Gaules. Quant aux deux compères, ils courront maintes aventures, croisant des pucelles au cœur tendre, des nonnes plus ou moins authentiques, des fous de Dieu, une druidesse au cul sale, une future reine assez surprenante, une Geneviève pas encore tout à fait sainte, des ruffians, des pirates, et même le chevalier Lancelot du Lac…

La jeunesse d’Alexandre

4 000 CFA
0 out of 5
0avis

La jeunesse d’Alexandre

0 out of 5
0avis
4 000 CFA

La plus belle histoire, le plus beau poème dé l’humanité, est la vie d’Alexandre le Grand. Il a eu tout pour lui : il était grec, il était un adonis, il était l’élève d’Aristote et l’amant d’Ephestion, il a épousé une fille du roi des Perses qu’il avait vaincu, il a conquis le monde et il est mort au sommet de sa gloire. Bien qu’il fût le représentant de la Grèce devant ceux qu’elle appelait les barbares, il comprit que l’avenir de la civilisation était de se fondre avec eux, dont l’idéal était aussi respectable. II aura été, en cela, de vingt-trois siècles en avance sur son temps. Il savait par cœur les poèmes d’Homère et les œuvres des grands tragiques. Il était une création de la littérature : son amour pour Ephestion, à qui il ne survécut que six mois, est celui d’Achille pour Patrocle.

3 500 CFA

Fille de Charles le Téméraire et d’Isabelle de Bourbon, Marie de Bourgogne se voit contrainte de gouverner, à la mort de son père, à Nancy, en 1477. Son jeune âge, sa naïveté et les manigances de Louis XI vont, dans un premier temps, mettre en péril l’unité des territoires durement conquis au cours du temps. Le mariage contracter avec Maximilien d’Autriche, à qui elle donnera deux enfants, permettra par son petit-fils Charles Quint la création du Saint-Empire germanique. Ainsi, par des alliances successives, le rayonnement des Bourguignon s’étendra sur une grande partie de l’Europe et ce durablement puisque, aujourd’hui encore, ses descendants règnent sur les cours européennes. La vie de Marie de Bourgogne fut pourtant des plus courtes ; une malencontreuse chute de cheval entraînera son décès, après d’horribles douleurs, à l’âge de vingt-cinq ans.
Après Moy, Isabelle du Portugal, mère de Charles le téméraire, Marie-Françoise Barbot propose ce journal intime imaginaire d’une femme, Marie de Bourgogne, que l’histoire oublie facilement, mais dont la sensibilité et la personnalité ont sauvé la cour de Bourgogne.

Napoléon

3 500 CFA
0 out of 5
0avis

Napoléon

0 out of 5
0avis
3 500 CFA

Ceci n’est pas une énième biographie de Napoléon. Pas davantage un téléfilm à grand spectacle. La personne et le parcours de l’Empereur ne sauraient se résumer à une suite de clichés ou de « clips » sans lien ni explications, à une accumulation de gestes sans pensée accomplis par un frénétique du pouvoir et de la guerre. Le propos de Dominique Jamet n’est pas d’ajouter à tant d’autres un livre inutile. Il s’agit ici de resituer Napoléon, général, consul et empereur, dans le contexte, le climat et l’esprit de son siècle – et non dans ceux du nôtre. Il s’agit de remettre en place les idées et les faits – et non de plaquer les conceptions d’aujourd’hui sur la réalité d’autrefois. Il s’agit de savoir de qui on parle, de quoi et de quand. Alors apparaît dans sa logique et dans sa clarté la trajectoire de cet homme hors du commun, chef de guerre, bien sûr, mais aussi chef d’État, administrateur et législateur, destructeur d’un monde ancien, constructeur d’une nouvelle société, porteur d’un projet gigantesque sans être démesuré, défricheur de l’avenir. L’histoire, le destin, la légende de Napoléon sont inséparables de la France de son temps. Quant à la France actuelle, elle porte encore, ineffaçable, l’empreinte de Napoléon.

Affichage des produits 1–48 sur 261

POINT DE RETRAIT- DAKAR
178 avenue du Pdt Lamine Gueye
Cabinet médical, 1er étage
Lun – Ven : 9h-12h / 15h-17h
Sam : 9h-12h
POINT DE RETRAIT - NGAPAROU
L’Artyshow, route Ngaparou-Saly
En face de « PMI Piscine »
Mar – Sam : 9h-13h / 15h-19h
Dim : 9h-13h - 77 522 20 18
INFORMATION
contact@labouquinerie.sn
77 872 52 83