Cart

Collection africaine

Affichage des produits 1–48 sur 203

500 CFA

Le Guide du routard est une collection française de guides touristiques fondée en avril 1973 par Michel Duval et Philippe Gloaguen. Ces guides, au nombre de 135 en 2012, sont édités depuis 1975. En 40 ans (de 1972 à 2012), environ 40 millions d'exemplaires ont été vendus.

On ne naît pas Noir, on le devient

750 CFA
0 out of 5
0avis
750 CFA

En France, la construction de l’identité noire est traversée de confusions et de douleurs. A partir de son expérience personnelle et professionnelle, Jean-Louis Sagot-Duvauroux bouleverse les idées reçues. De son mariage avec une Malienne, de son travail dans les banlieues de Paris avec des jeunes d’origine africaine, il tire la matière d’un récit fort et vivant.

Kocc Barma 1 – Kocc et le civisme

800 CFA
0 out of 5
0avis
800 CFA

La collection Kocc Barma traite des thèmes actuels comme le Civisme, le Tabac, la Drogue, les états-unis d'Afrique, la Francophonie, les Tirailleurs sénégalais etc… dans un langage relativement simple et accessible. Les textes sont accompagnés d'illustrations qui rendent la lecture beaucoup plus facile et agréable. Les principales cibles sont les enfants et les adolescents mais les adultes peuvent aussi en tirer un grand profit.

800 CFA

La collection Kocc Barma traite des thèmes actuels comme le Civisme, le Tabac, la Drogue, les états-unis d'Afrique, la Francophonie, les Tirailleurs sénégalais etc… dans un langage relativement simple et accessible. Les textes sont accompagnés d'illustrations qui rendent la lecture beaucoup plus facile et agréable. Les principales cibles sont les enfants et les adolescents mais les adultes peuvent aussi en tirer un grand profit.

Le racisme expliqué à ma fille

1 000 CFA
0 out of 5
0avis
1 000 CFA

Un petit livre d'initiation à l'antiracisme, réellement adressé aux enfants, par l'intermédiaire de la fille de l'auteur. On verra que les questions sont simples mais qu'elles permettent, de fil en aiguille, d'aller au fond des choses. Qu'est-ce que le racisme ? Qu'est-ce qu'un étranger ? Pourquoi n'accepte-t-on pas facilement la «différence» ? Le raciste a-t-il peur, et de quoi ? Etc.

Kenya – Un guide de vacances

1 000 CFA
0 out of 5
0avis
1 000 CFA

Le territoire. Les habitants. Sites et itinéraires…

Soundjata ou l’épopée mandingue

1 000 CFA
0 out of 5
0avis
1 000 CFA

Djibril Tamsir Niane s’est mis ici à l’écoute de l’Afrique traditionnelle. Les paroles qu’il nous propose sont paroles de griots. Nous apprenons l’histoire de l’ancêtre du grand Manding, celui qui par ses exploits, surpassa l’histoire du fils du Buffle, du fils du Lion : Soundjata, « l’homme aux noms multiples contre qui les sortilèges n’ont rien pu ».

L’aventure d’Albarka I

1 000 CFA
0 out of 5
0avis

L’aventure d’Albarka I

0 out of 5
0avis
1 000 CFA

Vers 1910, le tout jeune Albarka mène une vie tranquille à Fonéko, petit village sonraï du Niger. Et puis un jour, un messager arrive, apportant un ordre du commandant blanc. L’épouvante entre dans le coeur d’Albarka dont toute la vie va être bouleversée.

Cirque de Missira

1 000 CFA
0 out of 5
0avis

Cirque de Missira

0 out of 5
0avis
1 000 CFA

De Siga qui puise dans ses souvenirs d’enfance pour donner le meilleur de son art à Sakura qui, rongé par le feu de l’ambition, mûrira longtemps sa vengeance sur la vie, toute une galerie de personnages, de scènes, de lieux vous transportent dans un univers kaléidoscopique, tout un pan de nos vies…

La Préférence Nationale

1 200 CFA
0 out of 5
0avis

La Préférence Nationale

0 out of 5
0avis
1 200 CFA

De son île natale au sol français, de la mendiante au professeur, de ses premiers émois à ses récentes déceptions, c’est à un triple voyage – géographique social et mental – que nous convie la narratrice de ce recueil. Usant d’une langue incisive et colorée, la jeune romancière et poétesse sénégalaise y dépeint tant la brutalité des sociétés traditionnelles que la calme violence qui sourd de nos sociétés d’exclusion. Sombre tableau que vient animer l’allégresse féroce du style et tempérer la douce nostalgie irradiant des premières années villageoises et de la solidarité sans phrases des pauvres.

Les gens du fleuve

1 200 CFA
0 out of 5
0avis

Les gens du fleuve

0 out of 5
0avis
1 200 CFA

A partir de 14 ans – Diba a bien grandi depuis l' »Affaire du Silure ». Mais il n’en a pas pour autant oublié son ami Ngoye. Aussi, lorsque la vie devient trop difficile pour lui à Brazzaville, c’est Ngoye qu’il va essayer de retrouver.

Mission to Kala

1 250 CFA
0 out of 5
0avis

Mission to Kala

0 out of 5
0avis
1 250 CFA

En Anglais – Having failed his examinations at college, Medza returns to his village in the Southern Cameroons in some trepidation. But to his surprise he finds that as a scholar (even a failed one) his prestige is immense. A young woman has run off with a man from another tribe: so Medza is entrusted with the delicate task of retrieving her. When he reaches her village he has to wait for her return from another adventure, so he stays with his uncle, who passes him off as a prodigy of learning. Medza is entertained, loaded with gifts (most of which his uncle filches), consulted like an oracle, and even—much to his surprise—married. But his stay in Kala has to come to an end and he returns to his own part of the country only to find himself unable to come to terms with his family and their way of life.

King Lazarus

1 250 CFA
0 out of 5
0avis

King Lazarus

0 out of 5
0avis
1 250 CFA

En Anglais – Like its predecessor, Mission to Kala, Mongo Beti’s new novel King Lazarus centres round the changing customs and mores of a Bantu tribe under French administration. The year is 1948: the hereditary Chief of the Essazam clan is, to all appearances, dying. As his life has been one long round of eating, drinking, and nocturnal exercises among his twenty-three wives, this is not, perhaps, altogether surprising. But his illness worries the Administration: he is a staunch prop of the European Establishment. An even more dangerous situation is produced when the Chief, against all expectations, very suddenly recovers — and the local Roman Catholic missionary, Le Guen, persuades him to renounce his tribal ways and adopt Christianity.

Les sirènes de Bagdad

1 300 CFA
0 out of 5
0avis

Les sirènes de Bagdad

0 out of 5
0avis
1 300 CFA

« Le coup parti, le sort en fut jeté. Mon père tomba à la renverse, son misérable tricot sur la figure, le ventre décharné, fripé, grisâtre comme celui d’un poisson crevé. et je vis, tandis que l’honneur de la famille se répandait par terre, je vis ce qu’il ne me fallait surtout pas voir, ce qu’un fils digne, respectable, ce qu’un Bédouin authentique ne doit jamais voir – cette chose ramolie, repoussante, avissante; ce territoire interdit, tu, sacrilège: le pénis de mon père. Le bout du rouleau ! Après cela, il n’y a rien, un vide infini, une chute interminable, le néant. »

La réclusion solitaire

1 500 CFA
0 out of 5
0avis

La réclusion solitaire

0 out of 5
0avis
1 500 CFA

« Quand nous arrivons en France, nos branches ne sont plus lourdes ; les feuilles sont légères ; elles sont mortes. Nos racines sont sèches et nous n’avons pas soif. Si je nous compare à un arbre, c’est parce que tout tend à mourir en nous et la sève ne coule plus. Tout le monde trouve « normal » ce déboisement sélectif. Mais que peut un arbre arraché à l’aube de sa vie? Que peut un corps étranger dans une terre fatiguée ? » Voici le portrait d’un homme en exil. C’est un travailleur immigré. Il nous décrit la misère sociale, psychologique et sexuelle dont il est la victime quotidienne. À travers le récit de sa «réclusion solitaire», c’est l’attitude de nos sociétés occidentales face à l’immigration qui est mise à mal. Mais Tahar Ben Jelloun, en humaniste averti, s’insurge contre un danger plus grand encore. Il nous donne à voir où l’indifférence et le mépris de tout homme envers son semblable peuvent conduire.

Coups de pilon

1 500 CFA
0 out of 5
0avis

Coups de pilon

0 out of 5
0avis
1 500 CFA

Il est rare que s’allient la maîtrise du verbe et la profondeur de l’émotion que s’accordent la distance et le don. En cette harmonie paradoxale le meilleur se révèle. La parole de David Diop témoigne de ce lieu admirable et difficile. David Diop savait l’Afrique par coeur, au plus profond d’elle-même, en ses sources vives, en son peuple, c’est-à-dire en sa vérité. Il la connaissait en sa fragilité et en ses caricatures, avatars d’une Afrique vendue et exploitée aux marchés de l’Histoire.

Onitsha Market Literature

1 500 CFA
0 out of 5
0avis

Onitsha Market Literature

0 out of 5
0avis
1 500 CFA

En Anglais – This discussion is based on three books that I wrote on market literature early in the nineteen-seventies. They are titled: Literature for the Masses (Nwamife 1971); Onitsha Market Literature (Heinemann 1972); and An African Popular Literature — A Study of Onitsha Market Pamphlets (Cambridge 1973). Literature for the Masses and An African Popular Literature contain critical commentaries on pamphlet literature, while Onitsha Market Literature is an anthology of selections from the writing supported by a long introduction. To gain a fairly comprehensive view of the scope, texture and thematic variety of market literature, one could have recourse to these books and to essays and reviews that are part of the enclosed bibliographic references. The discussion here is a drastically condensed view of a very complex subject matter.

My mercedes is bigger than yours

1 500 CFA
0 out of 5
0avis
1 500 CFA

En Anglais – Onuma returns to his village after 15 years. He makes a big hit, especially with the girls, in a Jaguar the colour of gold. His fall begins when the car plunges into a ravine. By that time the money he earned by wheeler-dealing and PR work in Lagos had been used up. The only way to replenish his money supply seems to be through working for the candidates on both sides in the run-up to a general election. He gets beaten up by thugs supporting one of the candidates, and is left driving away in the Mercedes belonging to the cousin he has just shot. NkemNwankwo has turned the witand good humour of Danda to satirical ends.

Gorée – Mémoire du Sénégal

1 500 CFA
0 out of 5
0avis
1 500 CFA

Superbe petit bouquin magnifiquement illustré. En Anglais et en Français

Mon singe a le vertige

1 500 CFA
0 out of 5
0avis

Mon singe a le vertige

0 out of 5
0avis
1 500 CFA

A l’attention des parents : La couverture montre la moitié d’un personnage au premier plan. Ses cheveux coupés très courts et sa chemise entrouverte sur un maillot font penser à un garçon, mais ses traits fins évoquent aussi une fille. À l’arrière-plan, un autre personnage, très clairement une femme cette fois, regarde le premier d’un air dubitatif. Alors que le titre du livre questionne, cette illustration au contraire évoque avec justesse le contenu du roman : une jeune fille mal dans sa peau va parvenir à imposer l’ambiguïté de son identité et finalement conquérir de haute lutte le droit de changer de sexe. Il faut saluer ici l’audace de l’auteur qui porte aux yeux de tous un sujet de société extrêmement problématique dans les sociétés africaines actuelles. En racontant l’itinéraire de Camille/Jean-Camille comme un véritable parcours du combattant, l’auteur souhaite susciter la compréhension voire la connivence des lecteurs. En cela même, le roman mérite d’être salué, bien qu’il ait mérité un travail éditorial plus en profondeur pour éviter la lourdeur de certaines démonstrations et tournures de phrase. Une réflexion courageuse et salutaire pour des lecteurs à l’âge des interrogations profondes sur leur image et leur identité.

La terre et le sang

1 500 CFA
0 out of 5
0avis

La terre et le sang

0 out of 5
0avis
1 500 CFA

L’histoire se situe dans un petit village de Kabylie en Algérie au tout début du XXème siècle. Amer, enfant du village, s’exile en France pendant quinze ans. Loin de son pays natal, accueilli par une petite communauté d’hommes originaires du même village que lui, il découvre le monde des mines de charbon. C’est là qu’a lieu un premier drame : son cousin meurt dans un accident au fond de la mine. Amer est accusé du meurtre. Même s’il parvient à se dédouaner auprès de ses compagnons en France, il n’en est pas de même au village. Après l’accident, Amer est fait prisonnier lors de la première guerre mondiale puis revient à Paris où il retrouve la fille cachée de son cousin décédé, fille issue d’une union illégitime entre le dit cousin et une française, Marie. Amer épouse Marie et tous deux décident de retourner s’installer au pays.

Motus et bouche… décousue

1 500 CFA
0 out of 5
0avis
1 500 CFA

Premier ouvrage littéraire de la journaliste sénégalaise Jacqueline Bocoum, Motus et bouche … décousue porte un regard audacieux sur la société dakaroise. Son humour cinglant va de pair avec l’attachement indéfectible de la narratrice à la ville qui l’a vue naître. Ce témoignage illustre à merveille les contradictions qui dominent la vie des habitants de la mégapole. L’auteure n’est tendre avec personne et elle porte un regard sévère sur le monde politique, sur les hommes attachés à leurs privilèges, sur les carences des Dakaroises dont elle admire pourtant l’esprit combatif. Dakar souffre de comportements et d’habitudes qui ne facilitent pas la vie de ses habitants mais la cité représente aussi pour l’auteure un lieu privilégié qui lui a fait un cadeau sans prix en lui apprenant l’amour de la vie…

Sénégal et Gambie

1 500 CFA
0 out of 5
0avis

Sénégal et Gambie

0 out of 5
0avis
1 500 CFA

Des marchés animés aux mélodies de la kora, ce guide Sénégal et Gambie de Lonely Planet vous donne toutes les clés pour réussir votre voyage, en solo ou en famille.

1 500 CFA

La Convention révolutionnaire de 1794 acclame le discours des députés Dufay et Danton, et proclame l’abolition de la traite et de l’esclavage. Bonaparte les rétablit, jusqu’à leur abolition définitive en 1848. Cependant les colonies françaises demeurent. Par une loi de 1956, âprement discutée à l’Assemblée, notamment par Léopold Sédar Senghor, elles accèdent à une relative autonomie. Il faut attendre 1999 et le discours de Christiane Taubira pour qu’une loi qualifie de crime contre l’humanité l’esclavage et la traite autrefois pratiqués dans les colonies françaises.

Le maître sorcier

1 500 CFA
0 out of 5
0avis

Le maître sorcier

0 out of 5
0avis
1 500 CFA

Accusé de sorcellerie par son ennemi de toujours, Fakhoudia, Ansa Satta est obligé de quitter son village d’origine, Mansara. Nommé par la suite instituteur dans une petite bourgade, il est à nouveau chassé pour les mêmes raisons. Pour prouver son innocence, Ansa Satta doit surmonter de nombreux obstacles dont le plus important, la malveillance de Fakhoudia. Y parviendra-t-il ?

Les contes d’Amadou Koumba

1 800 CFA
0 out of 5
0avis
1 800 CFA

Il s'agit d'une des premières tentatives importantes de mise par écrit de récits de la littérature orale africaine. Selon Roland Colin, ces contes « nous révèlent la fine fleur de l'art des griots de l'Afrique de l'Ouest, et Birago Diop a su trouver avec bonheur l'expression française qui rend la succulence et le soleil des paroles nègres. Il a rendu ses contes audibles au lecteur européen le moins averti de l'âme noire, en lui ciselant toutes les finesses de l'émotion et de la sensation africaine des êtres et des choses. Il nous a ouvert l'une des voies qui mènent à l'Esprit négro-africain. »
S'il avait le ventre derrière lui, ce ventre le mettrait dans un trou. S'il n'est que de vous nourrir, une seule femme suffit. Rendre un salut n'a jamais écorché la bouche. Demandez©vous à l'aveugle de vous affirmer si le coton est blanc ou si le corbeau est bien noir ? Si tu plais au Bon Dieu, les hommes ne t'apprécient pas outre mesure. L'eau ne cuira jamais le poisson qu'elle a vu naître et qu'elle a élevé. La promesse est une couverture bien épaisse mais qui s'en couvre grelottera aux grands froids. Avoir la même haie mitoyenne n'a jamais donné deux champs de même étendue.

Impressions d’Afrique

2 000 CFA
0 out of 5
0avis

Impressions d’Afrique

0 out of 5
0avis
2 000 CFA

Qu'on ne s'attende pas à un roman d'aventures, encore moins à des souvenirs de voyage : Impressions d'Afrique, paru en 1909, est un laboratoire d'expérimentation littéraire, où l'histoire commence au chapitre I ou au chapitre X, selon le choix du lecteur ; chaque mot en recèle un autre, chaque phrase contient en germe un roman à venir. Edmond Rostand, le premier, fut fasciné ; puis Marcel Duchamp – il dit s'en être inspiré pour La Mariée mise à nu -, Michel Leiris, André Breton, Georges Perec… Et pourtant, ce texte magistral, où les excès de l'imagination n'ont d'égal que l'extrême maîtrise de l'écriture, n'intéressa pas même les éditeurs, Roussel dut le publier à son compte. Est-ce l'œuvre d'un fou mystificateur ? d'un hermétiste ? d'un oulipien avant l'heure ? Peu importe.

Éloge de l’amitié, ombre de la trahison

2 000 CFA
0 out of 5
0avis
2 000 CFA

De l’école coranique au prix Goncourt, de Tanger à Paris, Tahar Ben Jelloun raconte les amis qui, toujours, ont accompagné sa propre vie. « L’amitié est une religion sans Dieu ni jugement dernier, écrit-il. Sans diable non plus. Une religion qui n’est pas étrangère à l’amour. Mais un amour où la guerre et la haine sont proscrites, où le silence est possible ». Rare et précieuse, l’amitié ne souffre aucun manquement. Elle est une foi totale en l’autre au point que sa trahison est vécue comme une forme silencieuse du meurtre. Pour parler de ce jardin secret, de ses merveilles et de ses blessures, Tahar Ben Jelloun fait un retour sur lui-même, sur le bonheur de l’amitié partagée et sur la souffrance jamais apaisée d’avoir été trahi.

Au fil des émotions

2 000 CFA
0 out of 5
0avis

Au fil des émotions

0 out of 5
0avis
2 000 CFA

Auteur de nombreux travaux, ce parfait polyglotte, qui manie aussi bien le français que l’anglais, a occupé de nombreux postes de responsabilités. Lauréat du Prix de la Maison africaine de la poésie internationale (Mapi) 2008, il est surtout connu pour avoir été l’auteur du tube « Ca kanam » ou Gloire des stars, hymne de l’équipe nationale de football du Sénégal à l’occasion de la Coupe d’Afrique des Nations et de la Coupe du monde de football de 2002. L’hymne des Assises nationales du Sénégal aussi porte ses empreintes.

Une vie de boy

2 000 CFA
0 out of 5
0avis

Une vie de boy

0 out of 5
0avis
2 000 CFA

L’un des plus grands romans camerounais. Décédé en 2010, Ferdinand Oyono a laissé avec « Une Vie de boy » un important témoignage sur la vie coloniale et sur les rapports de pouvoir, de domination et de fascination réciproque qui unissaient colons et colonisés. « Une vie de boy », publié en 1956, est centré sur le personnage de Joseph, boy instruit placé chez le commandant d'un district de la colonie française. Le roman dénonce les pratiques autoritaires de la colonisation et au-delà, la négation de l'humanité des colonisés à qui on ne pardonne pas de quitter leur place en découvrant l'envers du décor des maîtres blancs. La place faite à la frustration sexuelle de Joseph vis-à-vis de sa patronne blanche et les turpitudes intimes de celle-ci offrent par ailleurs une approche renouvelée du problème colonial.

De Gaulle et les africains

2 000 CFA
0 out of 5
0avis

De Gaulle et les africains

0 out of 5
0avis
2 000 CFA

La figure de De Gaulle sert de matrices à beaucoup de mythes et de rites. Les croyances africaines et les explications des biographes reposent sur l'idée que De Gaulle a décolonisé l'Afrique par humanisme, alors que l'analyse montre que c'est bien plutôt sous la pression des revendications africaines ou par le contexte international.

L’oued et le consul

2 000 CFA
0 out of 5
0avis

L’oued et le consul

0 out of 5
0avis
2 000 CFA

Le consul de Finlande décide de montrer le Grand Sud à sa femme. Ils s'en vont sur les routes,  » elle, la belle dame à l'écharpe, Isadora réincarnée, lui, l'aventurier au long cours, l'intraitable des Traités « ,  » riant en finlandais, et disant de belles choses, mais un peu méprisantes, un peu condescendantes  » sur les Marocains. Ils arrivent bientôt au bord d'un oued. Sourds aux mises en garde des Berbères, ils s'engagent dans la tranchée asséchée… Une vague surgit alors, qui met fin pour toujours  » au bel allant du consul et de sa femme  » ! Ecrivain marocain pétri de culture occidentale, Fouad Laroui joue avec les mots et, à la manière d'un conteur sur la place publique, évoque le Maroc de son enfance. Des récits qu'illuminent un humour impitoyable et un sens aigu de la satire.

Le chant du lac

2 000 CFA
0 out of 5
0avis

Le chant du lac

0 out of 5
0avis
2 000 CFA

Dans les profondeurs d'un lac africain les dieux vivaient encore. Beaucoup y croyaient, certains, craignant leur colère et leur chant de mort ; des jeunes surtout, touchés par les temps nouveaux, refusaient la terreur qu'ils inspiraient et leurs mystérieux pouvoirs. Une nuit, sur le lac, une femme, ses enfants et son fidèle piroguier sont entraînés par les éléments déchaînés dans les eaux où séjournent les dieux : deux monstres marins qu'ils parviennent à vaincre. Les dieux sont morts, les puissances obscures démythifiées. Le jour se lève, splendide, sur un monde qui pleure ses dieux anciens, symbole évident d'une Afrique qu'inquiètent et fascinent à la fois son passé et son avenir.

L’enfant noir

2 000 CFA
0 out of 5
0avis

L’enfant noir

0 out of 5
0avis
2 000 CFA

Je ne pensais qu'à moi-même et puis, à mesure que j'écrivais, je me suis aperçu que le traçais un portrait de ma Haute-Guinée natale. » Au-delà du récit autobiographique d'un jeune écrivain de 25 ans, L'Enfant noir nous restitue, dans toute sa vérité, la vie quotidienne, les traditions et les coutumes de tout un peuple. Un livre plein de finesse et de talent qui s'est imposé comme l'un des classiques de notre temps.

Sous l’orage

2 000 CFA
0 out of 5
0avis

Sous l’orage

0 out of 5
0avis
2 000 CFA

Sous l’orage : d’une part, le poids du passé, l’autorité de la tradition, le prestige des anciens, d’autre part, l’appel de temps nouveaux, l’ouverture et les émois de la jeunesse : la profondeur millénaire de l’Afrique et les horizons stimulants dévoilés par d’autres formes de savoir, ce débat est celui des pères et des fils, et tel est l’orage subi par les peuples africains. Il est très remarquable en ce roman, si juste d’écriture, si mesuré de ton, de voir ce peuple – ici une famille et un village maliens – sortir de la tourmente sans sacrifices extrêmes : la parole sage a raison des passions, et le désordre de l’histoire finalement s’épuise face à l’ordre de la vie. La mort de Chaka est une action dramatique évoquant la fin tragique du plus grand conquérant noir que l’Afrique est connu.

Mutilée

2 000 CFA
0 out of 5
0avis

Mutilée

0 out of 5
0avis
2 000 CFA

Aujourd’hui en France, plus de 60 000 petites filles sont excisées. Chaque année 2 millions de jeunes filles sont excisées. Plus de 130 millions de femmes dans le monde ont enduré ces mutilations. La tradition voudrait que l’excision augmente la fécondité, qu’elle garantisse la pureté et la virginité, ainsi que la fidélité d’une épouse. Dans les faits cette mutilation barbare met en péril la vie des jeunes filles qui la subissent, et les prive à jamais de plaisir, brisant leur vie de femmes. « Deux femmes m’ont attrapées et traînée dans la pièce. L’une, derrière moi, me tient la tête et ses genoux écrasent mes épaules de tout leur poids pour que je ne bouge pas; l’autre me tient aux genoux, les jambes écartées… Mon cœur se met à battre très fort… »

Zulu

2 000 CFA
0 out of 5
0avis

Zulu

0 out of 5
0avis
2 000 CFA

Enfant, Ali Neuman a fui le bantoustan du KwaZulu pour échapper aux milices de l’Inkatha, en guerre contre l’ANC, alors clandestin. Même sa mère, seule rescapée de la famille, ne sait pas ce qu’elles lui ont fait… Aujourd’hui chef de la police criminelle de Cape Town, vitrine de l’Afrique du Sud, Neuman doit composer avec deux fléaux majeurs : la violence et le sida, dont le pays, première démocratie d’Afrique, bat tous les records. Les choses s’enveniment lorsqu’on retrouve la fille d’un ancien champion du monde de rugby cruellement assassinée dans le jardin botanique de Kirstenbosch. Une drogue à la composition inconnue semble être la cause du massacre. Neuman qui, suite à l’agression de sa mère, enquête en parallèle dans les townships, envoie son bras droit, Brian Epkeen, et le jeune Fletcher sur la piste du tueur, sans savoir où ils mettent les pieds… Si l’apartheid a disparu de la scène politique, de vieux ennemis agissent toujours dans l’ombre de la réconciliation nationale…

Allah n’est pas obligé

2 000 CFA
0 out of 5
0avis

Allah n’est pas obligé

0 out of 5
0avis
2 000 CFA

Il s’appelle Birahima, il a dix ou douze ans et, comme beaucoup d’enfants, il joue au petit soldat avec une mitraillette. « C’est facile. On appuie et ça fait tralala. » Sauf qu’ici l’arme est bien réelle et les morts ne se comptent plus. Birahima fait partie de ces orphelins qui ont tout perdu et n’ont d’autre recours, malgré leur jeune âge, que de devenir des sortes de mercenaires dans les guerres tribales qui déchirent des pays comme le Liberia ou la Sierra Leone, les fameux enfants-soldats.

La mort du roi Tsongor

2 000 CFA
0 out of 5
0avis

La mort du roi Tsongor

0 out of 5
0avis
2 000 CFA

Au coeur d’une Afrique ancestrale, le vieux Tsongor, roi de Massaba, souverain d’un empire immense, s’apprête à marier sa fille. Mais au jour des fiançailles, un deuxième prétendant surgit. La guerre éclate : c’est Troie assiégée, c’est Thèbes livrée à la haine. Le roi s’éteint mais ne peut reposer en paix dans sa cité dévastée. A son plus jeune fils, Souba, échoit la mission de parcourir le continent pour y construire sept tombeaux à l’image de ce que fut le vénéré — et aussi le haïssable —roi Tsongor. Roman des origines, récit épique et initiatique, le nouveau livre de Laurent Gaudé déploie dans une langue enivrante les étendards de la bravoure, la flamboyante beauté des héros, mais aussi l’insidieuse révélation, en eux, de la défaite. Car en chacun doit s’accomplir, de quelque manière, l’apprentissage de la honte. Telle est en effet la vérité cachée, celle qui s’impose par-delà les élans du coeur et les lois du clan. Telle est peut-être l’essence même de la tragédie.

Horreur au palais

2 000 CFA
0 out of 5
0avis

Horreur au palais

0 out of 5
0avis
2 000 CFA

 » Horreur au palais  » est un coup de gueule lancé par l’auteur aux dirigeants africains qui seraient encore tentés, en ce troisième millénaire, de muter leur République en monarchie : une fiction policière poignante, un régal de suspens qui transportent le lecteur à travers l’Afrique et les Caraîbes.

Le pagne noir

2 000 CFA
0 out of 5
0avis

Le pagne noir

0 out of 5
0avis
2 000 CFA

Observateur passionné des êtres et des choses, dans quel autre genre que le conte, Bernard Dadié pouvait-il accomplir ces traits remarquables de sa personnalité ? Avec évidence, ces textes manifestent la rencontre heureuse d’un écrivain avec son monde, cette Afrique du pays Baoulé recréée à travers le merveilleux de la fable, l’ironique bestiaire de la tradition, la gaîté d’un savoir ancien et la tendresse d’une longue mémoire.

2 000 CFA

L’Almamy Samori Touré, né vers 1830 à Miniambaladougou, dans l’actuelle Guinée, fut le fondateur de l’empire Wassoulou. Considéré comme le plus grand commerçant d’esclaves d’Afrique occidentale, il vit son empire vaciller quand les populations animistes de Côte d’Ivoire, refusant l’Islam, se rebeller contre les quotas de captifs exigés. Les Français en profitèrent donc pour intervenir et il dut résisté à la pénétration et à la colonisation française en Afrique de l’Ouest. Le premier président de la Guinée, Ahmed Sékou Touré, était l’arrière petit-fils de Samori.

L’inspecteur Ali et la C.I.A.

2 000 CFA
0 out of 5
0avis
2 000 CFA

L’inspecteur Ali est convoqué par l’ambassade américaine de Casablanca. Un dangereux terroriste international, soupçonné d’avoir empoisonné un sénateur, vient d’échapper à la surveillance de la CIA. L’inspecteur Ali n’hésite pas : il extorque un million de dollars, réclame les pleins pouvoirs, un passeport diplomatique et part à la recherche de l’individu. De Casablanca à Washington, conduite au pas de charge, cette enquête loufoque et décapante est surtout prétexte à dresser un portrait satirique de l’Amérique et du Maroc.

L’Enfant du peuple ancien

2 000 CFA
0 out of 5
0avis

L’Enfant du peuple ancien

0 out of 5
0avis
2 000 CFA

Queensland, nord-est de l’Australie, décembre 1918. Une odeur de printemps salé. Kader, bouleversé, regarde le corps défait de sa femme Lislei, mourante. D’étranges dieux ont présidé à leur rencontre. En 1870, Lislei, l’Alsacienne, est emportée dans la tourmente sanglante de la Commune, tandis que Kader, l’Algérien, est fait prisonnier au cours de la révolte des tribus sahariennes contre les colons français. Tous deux sont déportés en Nouvelle-Calédonie et réussissent à s’évader sur le même rafiot se dirigeant vers l’Australie. A son bord, ligoté, gémit un drôle de petit garçon : Tridarir. Dernier représentant des aborigènes de Tasmanie exterminés par les colons australiens, l’orphelin courageux tente de retrouver les mythiques Sentiers des Rêves de son peuple… Roman d’aventures et d’amour à couper le souffle, L’Enfant du peuple ancien entraîne le lecteur aux confins d’une humanité très lointaine, nourrie de rêves magiques et fondateurs…

La femme qui épousa un lion

2 000 CFA
0 out of 5
0avis
2 000 CFA

Célèbre à travers le monde entier grâce aux aventures de Mma Ramotswe, première femme détective du Botswana, Alexander McCall Smith raconte depuis de nombreuses années la beauté et la poésie de l’Afrique australe et de ses habitants. De cette région sauvage où il est né et où il a grandi, il rapporte aujourd’hui des contes recueillis à la source de la très riche tradition orale du Zimbabwe et du Botswana. Avec l’humour et la tendresse qui caractérisent la plume enchantée de cet « Écossais d’Afrique », c’est toute la magie et la générosité de la savane africaine et de ceux qui la peuplent qui revient au fil des pages.

Petit futé – Sénégal

2 000 CFA
0 out of 5
0avis

Petit futé – Sénégal

0 out of 5
0avis
2 000 CFA

Le Sénégal est une destination « soleil toute l’année », à moins de six heures d’avion de Paris, et accessible avec des billets d’avion à prix abordable. Il y a plusieurs façons de découvrir le Sénégal. Avec le all inclusive à Saint-Louis, au Cap Skirring ou sur la Petite Côte, pas besoin de sortir des murs, tout est prévu sur place pour divertir le touriste. Mais il y a aussi la possibilité de découvrir une autre culture, d’autres moeurs, une autre façon de voir les choses, en vivant avec les populations dans des campements villageois.

2 000 CFA

Encadré par le Code noir, rédigé sous Louis XIV et modifié sous Louis XV, l’esclavage fut aboli une première fois par la Convention en 1794, rétabli par Bonaparte en 1802, puis à nouveau et définitivement aboli en 1848. Voici les versions de ces textes de lois.

2 500 CFA

Dans ces nouvelles, Doris Lessing nous présente au microscope l'enchevêtrement des comportements raciaux en Rhodésie et en Afrique du Sud, où le progressisme et la bonne volonté individuels ne peuvent mener qu'à des malentendus porteurs de catastrophes. Rapports entre noirs et blancs, mais aussi entre Afrikaners et Anglais, et entre leurs attitudes contradictoires vis-à-vis des noirs. « Quand je pense à tout ce que nous avons fait pour eux », s'indignent les blancs, abasourdis par l'ingratitude de leurs domestiques et de leurs ouvriers qui, sans eux, seraient encore des sauvages … L'incomréhension engendre la rancune, elle-même mère de la haine et de la délinquance.

Affichage des produits 1–48 sur 203

POINT DE RETRAIT- DAKAR
178 avenue du Pdt Lamine Gueye
Cabinet médical, 1er étage
Lun – Ven : 9h-12h / 15h-17h
Sam : 9h-12h
POINT DE RETRAIT - NGAPAROU
L’Artyshow, route Ngaparou-Saly
En face de « PMI Piscine »
Mar – Sam : 9h-13h / 15h-19h
Dim : 9h-13h - 77 522 20 18
INFORMATION
contact@labouquinerie.sn
77 872 52 83