Cart

Classique

Affichage des produits 1–48 sur 184

L’Odyssée

2 000 CFA
0 out of 5
0avis

L’Odyssée

0 out of 5
0avis
2 000 CFA

L’Odyssée est une épopée grecque antique attribuée à l’aède Homère, qui l’aurait composée après l’Iliade, vers la fin du viiie siècle av. J.-C. Elle est considérée comme l’un des plus grands chefs-d’œuvre de la littérature et, avec l’Iliade, comme l’un des deux « poèmes fondateurs » de la civilisation européenne. L’Odyssée relate le retour chez lui du héros Ulysse (Odysseus en grec), qui, après la guerre de Troie dans laquelle il a joué un rôle déterminant, met dix ans à revenir dans son île d’Ithaque, pour y retrouver son épouse Pénélope, qu’il délivre des prétendants, et son fils Télémaque. Au cours de son voyage sur mer, rendu périlleux par le courroux du dieu Poséidon, Ulysse rencontre de nombreux personnages mythologiques, comme la nymphe Calypso, la princesse Nausicaa, les Cyclopes, la magicienne Circé et les sirènes…

Discours de la méthode

1 500 CFA
0 out of 5
0avis

Discours de la méthode

0 out of 5
0avis
1 500 CFA

Descartes est, dans le fait, le vrai fondateur de la philosophie moderne, en tant qu’elle prend la pensée pour principe. L’action de cet homme sur son siècle et sur les temps nouveaux ne sera jamais exagérée. C’est un héros ; il a repris les choses par les commencements, et il a retrouvé de nouveau le vrai sol de la philosophie, auquel elle est revenue après un égarement de mille ans. 1637, c’est la date de la publication du Discours de la méthode, de René Descartes – véritable déclaration des droits et des pouvoirs de la Raison sur un monde qu’elle domine et organise. Toute la pensée moderne est née de cet ouvrage dont la langue, dense mais toujours claire, n’a pas vieilli.

Le malade imaginaire

1 200 CFA
0 out of 5
0avis

Le malade imaginaire

0 out of 5
0avis
1 200 CFA

Argan est un malade imaginaire qui se pense atteint de mille maux. Il croit avoir trouvé l’ultime remède en mariant sa fille Angélique, amoureuse de Cléante, à un médecin… Dans sa dernière pièce, Molière tourne les médecins en ridicule et célèbre le triomphe de l’amour et de la vie sur la maladie et la mort. Rires, danses et déguisements rythment cette comédie-ballet savoureuse et réjouissante.

Tristan et Iseult

1 700 CFA
0 out of 5
0avis

Tristan et Iseult

0 out of 5
0avis
1 700 CFA

L’histoire de Tristan et Iseut est un mythe littéraire, dont les poètes normands, auteurs des premières rédactions conservées de cette légende, ont situé l’action en Cornouailles, en Irlande et en Bretagne.

La guerre des boutons

2 000 CFA
0 out of 5
0avis

La guerre des boutons

0 out of 5
0avis
2 000 CFA

Cela fait des générations que les enfants de deux villages voisins se font la guerre. Les uns sont de Longeverne, les autres de Velrans. Face à Lebrac, dit le grand Braque, et ses fidèles lieutenants se dressent l’Aztec des Gués et ses troupes. Le jour où une insulte jusque-là inconnue est lancée par ceux de Longeverne, une guerre aussi terrible qu’inattendue est déclarée : l’impitoyable guerre des boutons.

1 500 CFA

Librement adapté d’après Chrétien de Troyes, ce récit retrace les exploits mythiques des chevaliers de la Table ronde dans leur quête du Graal. Livre de découverte illustré, cet ouvrage convient aux élèves de CM2, de 6e et de 5e. Chaque épisode est suivi de pages de jeux pour tester la compréhension du récit par le jeune lecteur, et de pages de documentation pour enrichir sa culture générale.

Madame Bovary – Abrégé

2 000 CFA
0 out of 5
0avis

Madame Bovary – Abrégé

0 out of 5
0avis
2 000 CFA

Emma s’abreuve de romans romantiques qui la font rêver. Quand le médecin de son père, Charles Bovary, la demande en mariage, l’idée même de se marier lui plaît. Mais très vite, elle s’ennuie et une réception au château de Vaubyessard lui montre tout ce que sa vie n’est pas. Pour la sauver de la langueur dans laquelle elle s’enfonce, M. Bovary lui propose de s’installer à Yonville. Elle se rapproche alors dangereusement de Léon, qui lui redonne goût à la vie.

Cigalon

1 500 CFA
0 out of 5
0avis

Cigalon

0 out of 5
0avis
1 500 CFA

Ah ! Le voilà, le grand reproche ! Un cuisinier qui mange ! Parce que, pour ces messieurs et dames, un cuisinier, ça n’a pas le droit de manger. Pendant trente-cinq ans, sur le coup de midi, je me suis coupé l’appétit à goûter la mangeaille des autres. Pendant trente-cinq ans, j’ai préparé le régal des clients ; je me suis servi de mon goût, de mon odorat de mon coup d’œil, au profit des mangeurs qui se faisaient
la belle panse… Et moi, je grignotais n’importe quoi, n’importe quand, au coin d’une table pleine d’épluchures : un morceau de la daube d’hier, une côtelette refusée, un bout de fromage et un verre d’eau… Eh bien maintenant, je ne marche plus ! Maintenant, je m’assois à la meilleure table, et je mange le meilleur plat, un plat fait pour moi spécialement ! Tout à l’heure, vous m’avez dit : « Pourquoi avez-vous pris un restaurant ? » Eh bien, monsieur, c’est pour manger : et je mange.

Jazz

1 500 CFA
0 out of 5
0avis

Jazz

0 out of 5
0avis
1 500 CFA

Blaise est un véritable érudit qui a consacré les meilleures années de sa vie à une œuvre qu’il croyait importante, puis qui découvre trop tard la vanité de ses travaux, l’inutilité de son sacrifice, et qui essaie en vain de vivre sa jeunesse, quand il n’est plus temps.

Merlusse

1 500 CFA
0 out of 5
0avis

Merlusse

0 out of 5
0avis
1 500 CFA

Quelques malheureux élèves, qui n’ont personne chez qui passer les fêtes, restent, la veille de Noël, dans le grand lycée où ils sont pensionnaires. Et il leur arrive le pire qu’ils puissent imaginer : ils seront surveillés par Merlusse, le méchant répétiteur borgne à la grosse barbe noire. Mais la nuit de Noël n’est-elle pas celle de tous les miracles ? Avec Merlusse, moyen métrage de 1935, Pagnol choisit de s’adapter lui-même :il reprend l’infâme Truc, un récit publié en 1922 dans la revue Fortunio, et en tire le plus beau conte de Noël de l’histoire du cinéma. Le dialogue du film est une de ses grandes réussites, et ses adolescents parlent avec un naturel admirable. Quant au personnage de Merlusse, il offre à Henri Poupon, qu’on a souvent vu en père outragé, son rôle le plis nuancé. Un chef d’œuvre trop souvent sous-estimé.

L’écume des jours

2 000 CFA
0 out of 5
0avis

L’écume des jours

0 out of 5
0avis
2 000 CFA

Dans un univers mêlant quotidien et onirisme, ce premier roman conte les aventures de Colin, de Chick, d’Alise et de la belle Chloé. Deux histoires d’amour s’entremêlent : Colin est un jeune homme élégant, rentier, qui met fin à son célibat en épousant Chloé, rencontrée à une fête, tandis que son ami Chick, fanatique transi du philosophe vedette Jean-Sol Partre, entretient une relation avec Alise. Tout irait pour le mieux sans les forces conjuguées de la maladie (Chloé est victime d’un « nénuphar » qui lui dévore le poumon) et du consumérisme (Chick consume ses ressources dans sa passion pour Jean-Paul Sartre) qui s’acharnent sur les quatre amis…

Léon Daudet – Souvenirs et polémiques

19 000 CFA
0 out of 5
0avis
19 000 CFA

1480 pages – Elevé dans le sérail littéraire par son père Alphonse Daudet, Léon a appris très tôt à détester son « stupide XIXe siècle » . Sont réunis ici les écrits majeurs d’un des derniers bons haïsseurs ; il cultive au plus haut point l’amour des mots qui frappent, qui écorchent, qui tuent .Léon Daudet a mauvaise presse parce qu’il a travaillé pour l’Action française de Charles Mauras et défendu dans ses articles, rédigés dans un style coruscant, la tradition, l’armée, le roi, tout en s’attaquant aux « traîtres », aux « juifs » et aux « métèques ». Dans ses écrits et à la tribune de la chambre des députés, il pourfend allègrement Caillaux, Doumergue, Poincaré et, surtout Briand. Mais il apprécie Clémenceau qui mène la France à la Victoire. Ses romans de mœurs et surtout ses pamphlets restent célèbres. Les meilleurs sont réunis dans ce volume. Avec Léon Bloy et Céline, Léon Daudet restera dans les lettres françaises comme un des grands imprécateurs.

19 000 CFA

1400 pages – La notoriété et la fécondité de l’œuvre de Maupassant ne sont plus à attester. La diversité de ses thèmes d’inspiration, l’alternance des tons, où l’humour souvent prévaut, la superposition des niveaux de lecture, la finesse de la peinture sociale, la précision de descriptions soulignant émois intérieurs, processus de la vie psychique et complexes méandres de l’âme sont autant de registres que sa plume allie à merveille.
Les pages sur la peur, l’appréhension de la solitude et du double traduisent, aujourd’hui plus que jamais, la modernité de son œuvre. La psychologie et la réflexion existentielle viennent couronner le talent de cet écrivain imprégné de dérision et de nihilisme. Cette édition est accompagnée d’un Quid de Maupassant imaginé par Dominique Frémy et plusieurs centaines d’articles nous renseignent sur la vie et l’œuvre du plus populaire de nos conteurs. Liste des oeuvres :
– Yvette – Contes divers (1884) – Contes du jour et de la nuit – Bel-Ami (roman) – Contes divers (1885) – Toine – Monsieur Parent – La petite Roque – Contes divers (1886) – Le Horla – Contes divers (1887) – Le rosier de Madame Hudson – La main gauche – Contes divers (1889) – L’inutile beauté

Œuvres (Tome I)

18 000 CFA
0 out of 5
0avis

Œuvres (Tome I)

0 out of 5
0avis
18 000 CFA

1552 pages – Ce volume contient : La Naissance de la tragédie, Considérations inactuelles, Humain, trop humain, Le Voyageur et son ombre, Aurore —-  » Je ne suis pas encore à l’ordre du jour : il en est qui naissent posthumes « , écrivait Nietzsche, en 1888, dans Ecce homo. A peine en effet avait-il sombré dans la folie, l’année suivante, qu’il naissait à la gloire et que son nom, depuis, n’a pas cessé d’être à l’ordre du jour – en France, notamment, où son œuvre a toujours été admirée, contestée, débattue. Nietzsche y aurait sans doute vu un signe du destin, lui qui, à travers ses références fréquentes à Montaigne et à Baudelaire, en passant par Chamfort et Stendhal, n’a pas dissimulé son admiration pour la culture française. Aussi était-il indiqué que cette édition de l’ensemble de ses œuvres autorisées et authentiques reprenne le texte, révisé, des premières traductions, parues au tournant du siècle. La langue est celle-là même dans laquelle Nietzsche eût aimé se lire ; et le lecteur d’aujourd’hui retrouvera ainsi le  » Nietzsche français  » qui séduisit tant Gide et Valéry. Ce volume va de La Naissance de la tragédie ((1872) à Aurore (1889) : du jeune Nietzsche wagnérien qui annonçait une régénération de la culture allemande par la musique, au Nietzsche antiromantique et antichrétien qui part  » en campagne contre la morale « . Les textes sont éclairés par des notices et des notes traduites et adaptées de l’édition allemande des Oeuvres due à Peter Pütz, professeur à l’université de Bonn. Une préface de Jacques Le Rider retrace l’histoire des –  » présences de Nietzsche en France « , tandis que ses –  » rapports avec la civilisation française  » sont analysés, dans une postface, par Jean Lacoste, auquel on doit également une chronologie détaillée de la vie et des œuvres du philosophe.

Contes du Moyen Age

1 000 CFA
0 out of 5
0avis

Contes du Moyen Age

0 out of 5
0avis
1 000 CFA
Les contes du Moyen Age, présentés ici, sont issus des « Contes du Bibliophile Jacob sur l'Histoire de France » parus en 1874 et des « Nouveaux contes du Bibliophile Jacob sur l'Histoire de France » parus en 1881.

Œuvres (Tome II)

20 000 CFA
0 out of 5
0avis

Œuvres (Tome II)

0 out of 5
0avis
20 000 CFA

1792 pages – Ce volume contient : Le gai savoir, Ainsi parlait Zarathoustra, Par-delà le bien et le mal, La généalogie de la morale, Le cas Wagner, Le crépuscule des idoles, L’Antéchrist, Ecco homo, Nietzsche contre Wagner, Duthyrambes de Dionysos – « Presque à chaque phrase de ce livre, la gravité et l’enjouement se donnent tendrement la main », dira Nietzsche du Gai Savoir, par lequel s’ouvre ce second volume de ses oeuvres autorisées. Grave et enjoué, Le Gai Savoir chante la « grande santé » de l’intellect, qui se gausse de tout ce qu’on a tenu jusqu’alors pour « bon, intangible, divin », la prétendue morale surtout, « refuge des faiseurs de nuées », et avec elle ces endémies qu’on appelle compassion, abnégation et amour indifférencié du prochain. Repris sur le mode lyrique dans Ainsi parlait Zarathoustra, ce sont là les principaux thèmes qui vont désormais occuper la pensée de Nietzsche jusque dans ces derniers livres, achevés au seuil de la folie, où « le marteau parle » en brisant les idoles, pour préparer une « inversion de toutes les valeurs ».

19 000 CFA

1520 pages – Contemporain de Christophe Colomb, correspondant et parfois conseiller de l’Eempereur d’Allemagne, Charles Quint, des rois de France et d’Angleterre, François 1er et Henri 8, du pape Léon x, ami de Holbein et de Dürer – qui tous deux ont fait son portrait -, confident de Thomas More et adversaire de Luther, Erasme (1469-1536) est à l’aube des temps modernes le penseur, l’érudit et le polémiste le plus important et le plus célèbre à travers l’Europe. Jamais il n’a été plus actuel que dans cette fin du 20e siècle. hostile à tous les fanatismes, faisant la guerre à la guerre, réfléchissant mieux aux problèmes de l’éducation que nos spécialistes de la pédagogie, dénonçant le nationalisme comme une menace pour l’humanité, proposant de régler nos différends par contrat, sinon par consensus, Erasme est bien notre contemporain. ses valeurs : tolérance et cosmopolitisme.  » pour ceux qui se consacrent aux lettres, écrit-il, il est de peu d’importance d’appartenir à un pays ou à un autre.  » Ce volume contient l’Eloge de la folie dans une traduction inédite, les adages, les colloques ainsi qu’un choix important de lettres qui montrent la vie de ce grand humaniste au quotidien, ses relations d’amitié, ses haines, ses voyages. un dictionnaire d’érasme et de l’humanisme renseigne sur sa vie, ses idées, son époque, ses contemporains. La présente édition a été établie par Claude Blum, professeur à l’université de Bâle et à la Sorbonne, en collaboration avec Jean-Claude Margolin, André Godin et Daniel Ménager dont les travaux sur Erasme et son temps font autorité. Robert Kopp.

15 000 CFA

864 pages – La vieillesse des génies est le plus souvent l’âge des suprêmes audaces. Ce recueil rassemble le meilleur de l’œuvre de Charles Dickens (1812-1870) dabs les dernières années de sa carrière. On y trouvera d’abord le roman qui est sans doute le chef-d’œuvre de Dickens, Les Grandes Espérances (1860) : c’est à nouveau un  » roman d’apprentissage  » comme David Copperfield, mais qu’un esprit visionnaire transfigure en Illusions perdues de l’enfance et de l’adolescence, aux limites du fantastique, tempéré seulement par le  » comique dickensien « . A la maturité spirituelle du poète, correspond la maturité technique du romancier qui se joue avec une admirable virtuosité de la formule de la  » confession « . Peu d’œuvres, mais toutes remarquables, jalonnent les dix années que Dickens a encore jà vivre après la publication des Grandes Espérances. A l’exception d’un long roman, Notre ami commun, elles sont toutes rassemblées ici. Et d’abord son dernier roman : Le Mystère d’Edwin Drood, roman psychologique et policier tout à la fois, coloré aux fumées de l’opium et de la sensualité, rendu doublement mystérieux par son inachèvement même dû à la mort subite de l’auteur. Enfin trois  » récits pour Noël (de 1865, 1866 et 1867) et une dernière nouvelle datant de 1868. Quatre récits dans lesquels le nouveau Dickens, de plus en plus attiré par les zones d’ombres du monde et des âmes, ajoute une tonalité insolite au conteur plein de verve et d’humour. Celui-ci l’emporte encore dans la voie sans issue et dans Les Ordonnances du Docteur Marigold. Autrement plus inattendus sont l’Embranchement de Mugby, et Georges Silverman s’explique, étrange plongée dans une âme fangeuse, sans équivalent dans le reste de l’œuvre dickensienne.

Une vie

1 500 CFA
0 out of 5
0avis

Une vie

0 out of 5
0avis
1 500 CFA

À dix-sept ans, radieuse, prête à toutes les joies, à tous les hasards, Jeanne quitte enfin le couvent. Dans le désœuvrement des jours et la solitude des espérances, de toutes ses rênes, le plus impatient est celui de l’amour… Oh ! Elle en sait des choses sur le frémissement des cœurs, l’élan des âmes. Elle les a si souvent pressentis, espérés, ces bonheurs-là. Aussi, lorsqu’il paraît, le reconnaît-elle sans peine. L’être créé pour elle… Julien ! Le même écho s’éveille en leurs cœurs… Le mariage scellera leur amour. Mais que suit-elle, lorsque le voile se déchire, des grandes étreintes, des secrets d’alcôves, des désirs d’hommes ? Que sait-elle de l’amour sinon sa poésie ? Alors ils se regardent… Les illusions, à peine écloses, déjà se fanent et bientôt ne sont plus. C’est une vie qui se déroule…

Les fleurs du Mal

2 000 CFA
0 out of 5
0avis

Les fleurs du Mal

0 out of 5
0avis
2 000 CFA

Romantiques par la mélancolie à l’ombre de laquelle ils s’épanouissent, parnassiens par leur culte du Beau et la rigueur de leur composition (ils sont dédiés à Théophile Gautier), ces poèmes illustrent la théorie des « correspondances » horizontales entre les éléments visibles et invisibles, qui sont comme de « longs échos qui de loin en loin se confondent » pour s’élever en correspondances verticales « ayant l’expansion des choses infinies ». Exploration du matériau grouillant qu’est la vie, cette quête spirituelle conduit le poète, tiraillé entre Spleen et Idéal, à travers diverses expériences pour échapper à la dualité déchirante.

17 000 CFA

1640 pages – La Comtesse de Chamy succède immédiatement à Ange Pitou : il débute le 6 octobre 1789 pour s’achever, le 21 janvier 1793, avec l’exécution du roi. L’aventure collective relègue à l’arrière-plan les destins individuels et les personnages ne subsistent plus que comme symboles d’une idée ou d’un groupe social : Billot incarne le peuple, Chamy, l’aristocrate loyal, Gilbert, le constitutionnel, Pitou, la générosité. Au cours des événements qui ponctuent la chute de la royauté (fuite à Varennes, retour aux Tuileries, 10-Août, procès du roi), les héros ne réapparaissent que pour terminer leur carrière romanesque par la mort ou l’exil. Après les excès des passions antagonistes, Le Chevalier de Maison-Rouge incarne la tentative de réconciliation. Un républicain convaincu, Maurice Lindey, s’éprend d’une royaliste, Geneviève Dixmer, dont le mari et le frère (celui-ci est en réalité le chevalier de Maison-Rouge qui se cache sous un faux nom) ont entrepris de délivrer la reine du Temple. Maurice, révolutionnaire mais humain, Geneviève, royaliste mais amoureuse, vivent un amour impossible : la cruauté de Dixmer et de celle de son double républicain, Simon, les conduira à la mort sur l’échafaud, après que la reine elle-même aura eu la tête tranchée. Le roman semble illustrer cette phrase de Michelet : « Cette affaire […] fut un solennel champ de bataille où se rencontrèrent et se combattirent deux principes et deux esprits : l’un, le principe original et naturel qui avait fait la révolution, la justice, l’équitable humanité – l’autre, le principe d’expédients, d’intérêt, qui s’appela le salut public, et qui a perdu la France. »

15 000 CFA

1560 pages – La collection Bouquins a voulu rééditer Dumas et pour ce faire, a choisi d’établir, à partir des manuscrits, un texte qui n’aurait pas subi les multiples attentats des directeurs de feuilletons et des imprimeurs (lectures erronées, standardisation de l’écriture, censure, etc.). A ne pas vouloir relire ses épreuves, Dumas a connu le risque d’être défiguré. Rééditer Dumas signifiait aussi adapter à l’œuvre un appareil critique qui ne trahirait pas son rythme essentiel Aussi fallait-il une annotation légère, contrebalancée par un Dictionnaire qui recense les multiples personnages que Dumas a inventés ou qu’il a empruntés plus volontiers à l’Histoire, depuis l’Antiquité jusqu’à ses propres contemporains.

Joseph Balsamo s’ouvre le 6 mai 1770. Le Grand Cophte, Joseph Balsamo, trace le dessein de la société des Illuminés : abattre la monarchie en commençant par la plus fragile, la monarchie française. On participe, avec Althotas, à des scènes de magie et de sacrifices humains ; on compatit à l’amour d’un jeune philosophe en herbe pour la belle et inaccessible Andrée de Taverney ; on suit les intrigues de la Du Barry et du duc de Richelieu, toujours prêt à satisfaire les appétits de luxure de Louis XV ; on assiste à l’accession au trône de Louis XVI et à l’ascension de Marie-Antoinette qui n’a pas la retenue d’une reine quand un cœur enflammé se jette à ses pieds.

19 000 CFA

1480 pages -L’édition des œuvres de Maupassant publiées dans cette collection, en deux volumes, reprend l’intégralité des Contes et Nouvelles ainsi que ses deux romans les plus célèbres, Une Vie (1883) et Bel-Ami (1886). Liste des œuvres :
– Contes divers (1875-1880)
– La Maison Tellier
– Contes divers (1881)
– Mademoiselle Fifi
– Contes divers (1882)
– Contes de la Bécasse
– Clair de Lune
– Contes divers (1883)
– Une vie (roman)
– Miss Harriet
– Les soeurs Rondoli

Le Horla

2 000 CFA
0 out of 5
0avis

Le Horla

0 out of 5
0avis
2 000 CFA

Quel est cet être impalpable et mystérieux, ce Horla tapi dans l’ombre, prêt à bondir pour posséder sa proie ? On cherche à le saisir mais il s’échappe sans cesse, on croit le dominer et c’est lui qui nous tient. Alors, peu à peu, inexorablement, nous plongeons dans les abîmes insondables de la folie : la mort, ultime pulsion, n’est-elle pas la seule issue ?… Au contraire, c’est le désir de vie, ou plutôt le besoin d’argent, qui unit Lesable et Cora : faire un enfant pour toucher l’héritage, pas si simple que ça ? Le Horla et L’héritage sont les fragments d’une même vision du monde où Maupassant mêle avec talent le récit tragique d’une démence et la satire d’un amour de pacotille.

Voyage au bout de la nuit

3 000 CFA
0 out of 5
0avis

Voyage au bout de la nuit

0 out of 5
0avis
3 000 CFA

Lorsque Ferdinand Bardamu s’engage dans l’armée, il côtoie la Grande Guerre et ses horreurs. Il y perd ses illusions, en même temps que son innocence et son héroïsme. En Afrique, où le colonialisme lui montre une autre forme d’atrocité, Bardamu s’insurge de cette exploitation de l’homme par l’homme, plus terrible encore que la guerre. En Amérique, où le capitalisme conduit à la misère des moins chanceux, Bardamu refuse toute morale et survit comme il peut, entre son travail à la chaîne et son amour pour Molly, généreuse prostituée. En France, où il exerce comme médecin de banlieue, Bardamu tente d’apaiser les malheurs humains. Au fil de son voyage, étape par étape, il côtoie sans cesse la misère humaine et s’indigne, cynique et sombre comme la nuit.

Anna Karénine

2 500 CFA
0 out of 5
0avis

Anna Karénine

0 out of 5
0avis
2 500 CFA

La quête d’absolu s’accorde mal aux convenances hypocrites en vigueur dans la haute société bourgeoise de cette fin du XIXe siècle. Anna Karénine en fera la douloureuse expérience. Elle qui ne sait ni mentir ni tricher – l’antithèse d’une Bovary – ne peut ressentir qu’un profond mépris pour ceux qui condamnent au nom de la morale sa passion adultère. Et en premier lieu son mari, l’incarnation parfaite du monde auquel il appartient, lui plus soucieux des apparences que véritablement peiné par la trahison d’Anna. Le drame de cette femme intelligente, sensible et séduisante n’est pas d’avoir succombé à la passion dévorante que lui inspire le comte Vronski, mais de lui avoir tout sacrifié, elle, sa vie de femme, sa vie de mère. Vronski, finalement lassé, retrouvera les plaisirs de la vie mondaine. Dans son insondable solitude, Anna, qui ne peut paraître à ses côtés, aura pour seule arme l’humiliante jalousie pour faire vivre les derniers souffles d’un amour en perdition.

Le petit chose

2 000 CFA
0 out of 5
0avis

Le petit chose

0 out of 5
0avis
2 000 CFA

Le premier roman d’un célèbre écrivain qui cache à peine une autobiographie à la fois tendre et violente. L’histoire est celle d’un petit provincial pauvre et fragile dont on va suivre le parcours semé d’embûches, d’une enfance difficile à une maturité douloureuse. Cette sorte d’Education sentimentale avant l’heure s’adresse tout particulièrement aux adolescents à l’âme romantique et joue sur une identification très forte du lecteur à ce Petit Chose souvent si démuni devant la terrible école de la vie. Le style, de facture classique, fait de cette œuvre un des romans les plus représentatifs de la littérature du 19e siècle et a valu à son auteur le surnom de « Dickens français ».

Françoise Sagan – Œuvres

20 000 CFA
0 out of 5
0avis
20 000 CFA

Ce livre contient 15 titres de Françoise Sagan : Bonjour Tristesse, Un certain sourire, Dans un mois dans un an, Château en Suède, Aimez-vous Brahms …, Les merveilleux nuages, La chamade, Le garde du cœur, Un peu de soleil dans l’eau froide, Des bleus à l’âme, Le lit défait, Le chien couchant, La femme fardée, La laisse, Les faux-fuyants. /// Françoise Sagan, de son vrai nom Françoise Quoirez, est née le 21 juin 1935 à Carjac, dans le Lot. Elle a grandi dans un milieu bourgeois très protégé, fréquentant le couvent des Oiseaux et le cours Hattemer à Paris. C’est le Saint-Germain de l’après-guerre et les plages de Saint-Tropez qui lui permettent de s’émanciper. En 1954, Bonjour Tristesse la rend immensément célèbre. Le roman choque par un mélange très original de naïveté et de perversité et surtout par l’absence de tout sentiment moral. François Mauriac admirera presque malgré lui le « charmant petit monstre » qui aligne les succès romanesques et théâtraux.

Lettres de mon moulin

1 500 CFA
0 out of 5
0avis

Lettres de mon moulin

0 out of 5
0avis
1 500 CFA

Le Nord de la France, noyé dans les brumes, ignorait le Sud. Alphonse Daudet le lui fit découvrir par ses « Lettres de mon moulin ». La Provence, celle de la mer et celle de la montagne, est apparue soudain avec ses troupeaux, ses belles Arlésiennes et ses parfums. Un siècle plus tard, maître Cornille et son secret, la mule du pape qui retient son coup de pied, le curé de Cucugnan, le sous-préfet aux champs, tous ses personnages vivent encore avec la même intensité. Tristes ou gais, mélancoliques ou satiriques, ces petits textes sont des chefs-d’œuvre de malice, de poésie et d’émotion.

De la démocratie en Amérique

7 000 CFA
0 out of 5
0avis
7 000 CFA

De la démocratie en Amérique (publié en deux livres, le premier le 23 janvier 1835, le deuxième en 1840) est un essai écrit en français par Alexis de Tocqueville sur les États-Unis des années 1830, dans lequel il décrit puis analyse le système politique américain, et expose les possibles dérives liberticides de la passion de l’égalité chez les Hommes.

La petite Roque

2 500 CFA
0 out of 5
0avis

La petite Roque

0 out of 5
0avis
2 500 CFA

C'est Médéric, le facteur, qui avait découvert le corps de la petite Roque sous la futaie du maire, au bord de la Brindille. Mais on eut beau chercher, on ne trouva pas le coupable. A quelque temps de là, le maire donna l'ordre d'abattre ses arbres et, surveillant les travaux, faillit périr écrasé sous le hêtre géant qui avait ombragé le crime, Imprudence? Non; geste d'un malheureux qui tente d'échapper à un spectre sans compromettre son honneur. Mais la fatalité s'acharne contre lui. Drame encore de la terre normande que l'histoire du Père Amable ou le procès de Rosalie Prudent ; drame parisien de l'Ermite ; tout petit drame d'un amour qui aurait Pu être à bord de l'Epave ; méditation sereine Sur les Chats ; conquête de Madame Parisse ; nostalgique fin de l'actrice Julie Romain, ou subtil et tendre récit de Mademoiselle Perle – neuf nouvelles où s'affirme le talent d'un maître conteur.

Cyrano de Bergerac

1 000 CFA
0 out of 5
0avis

Cyrano de Bergerac

0 out of 5
0avis
1 000 CFA

Le nez de Cyrano s’est mis en travers de son cœur. La belle Roxane aime ailleurs, en l’espèce un cadet sans esprit mais de belle apparence, Christian de Neuvillette. La pièce de Rostand met en scène la tragique complicité entre deux moitiés d’homme, et s’achève sur une évidence en forme d’espérance : sous les traits de Christian, ce n’était pas moins que l’âme de Cyrano qu’aimait Roxane. Avec ce drame en cinq actes, au travers des reprises ou des adaptations cinématographiques, Rostand a connu et connaît un triomphe ininterrompu et planétaire. Pourquoi? À cause des qualités d’écriture, des vertus dramatiques ou de la réussite du personnage principal de la pièce? Sans doute, pour une part. Mais la raison profonde tient à son art de caresser l’un de nos plus anciens mythes : il n’est pas de justice ici-bas, ni d’amour heureux. Presque pas. Et tout est dans cette manière de nous camper sur cette frontière, entre rêve et réalité, entre lune et terre.

Don Quichotte de la manche – Tome II

1 000 CFA
0 out of 5
0avis
1 000 CFA

1605 – 1615 : dix ans séparent la publication des deux tomes de Don Quichotte. Entre temps, Cervantès a fait du Chevalier à la Triste Figure un homme bien réel, fou à ses heures, sage dès qu’on ne lui parle pas d’ouvrages de chevalerie, qui croise sur le chemin de ses aventures des personnages qui ont lu la première partie du livre et le reconnaissent comme ce qu’il est : un héros de roman. A l’imagination débridée de l’écrivain s’ajoute alors la lucidité critique de l’humaniste. Les personnages de Don Quichotte, dans leur réalité quotidienne et humaine, se regardent, se jugent, se pensent et mettent en lumière l’universalité de Don Quichotte, plus que jamais un roman d’aujourd’hui.

Les contes du chat perché

1 000 CFA
0 out of 5
0avis

Les contes du chat perché

0 out of 5
0avis
1 000 CFA

Comme le loup protestait de ses bonnes intentions, elle lui jeta par le nez : – Et l’agneau, alors ?… Oui, l’agneau que vous avez mangé ? Le loup n’en fut pas démonté. – L’agneau que j’ai mangé, dit-il. Lequel ? – Comment ? vous en avez donc mangé plusieurs ! s’écria Delphine. Eh bien ! C’est du joli ! – Mais naturellement que j’en ai mangé plusieurs. Je ne vois pas où est le mal… Vous en mangez bien, vous !

Don Juan

750 CFA
0 out of 5
0avis

Don Juan

0 out of 5
0avis
750 CFA

C’est à une fête fabuleuse que nous convie l’auteur, qui réinvente le destin de Don Juan en un prodigieux roman historique, fait d’amour, de sang et de chevauchées à travers l’Europe d’avant la Révolution, toute entière acharnée à la perte du « corrupteur ».
[…]
Course poursuite tour à tour picaresque et badine, romantique et tragique.
[…]
Rencontres de moines fous, de bourreaux, de grands seigneurs assassins, de musiciens inspirés, de joueurs, de tricheurs, d’orphelines éplorées et de grandes dames criminelles. D’où ce fulgurant roman d’aventures qui évoque tout à la fois Alexandre Dumas et Casanova, mais aussi le Laclos des « Liaisons dangereuses » et les plus fantastiques des romans noirs.

La peste

2 500 CFA
0 out of 5
0avis

La peste

0 out of 5
0avis
2 500 CFA

– Naturellement, vous savez ce que c'est, Rieux ? – J'attends le résultat des analyses. – Moi, je le sais. Et je n'ai pas besoin d'analyses. J'ai fait une partie de ma carrière en Chine, et j'ai vu quelques cas à Paris, il y a une vingtaine d'années. Seulement, on n'a pas osé leur donner un nom, sur le moment… Et puis, comme disait un confrère : « C'est impossible, tout le monde sait qu'elle a disparu de l'Occident. » Oui, tout le monde le savait, sauf les morts. Allons, Rieux, vous savez aussi bien que moi ce que c'est… – Oui, Castel, dit-il, c'est à peine croyable. Mais il semble bien que ce soit la peste.

Les châtiments

3 000 CFA
0 out of 5
0avis

Les châtiments

0 out of 5
0avis
3 000 CFA

Les Châtiments est un recueil de poèmes satiriques de Victor Hugo, publié en septembre 1852. À la suite du coup d’État du 2 décembre 1851 qui voit l’arrivée au pouvoir de Louis-Napoléon Bonaparte, Victor Hugo s’est exilé. Ces vers sont, pour le poète, une arme destinée à discréditer et renverser le régime de Napoléon III auquel Victor Hugo voue une fureur vengeresse et un mépris sans bornes. Victor Hugo a l’habitude de prendre le titre comme fil conducteur de ses recueils (comme pour Les Orientales ou Feuilles d’Automne) et Les Châtiments ne déroge pas à la règle. Dans une lettre adressée à l’éditeur Pierre-Jules Hetzel, datée du 7 septembre 1852 et dans laquelle il lui annonce la rédaction des Châtiments pour dénoncer le coup d’État de Napoléon III, Victor Hugo écrit : « J’ai pensé qu’il m’était impossible de publier en ce moment un volume de poésie pure. Cela ferait l’effet d’un désarmement, et je suis plus armé et plus combattant que jamais ».

La chartreuse de Parme

2 500 CFA
0 out of 5
0avis

La chartreuse de Parme

0 out of 5
0avis
2 500 CFA

Un livre unique, une somme romanesque, un livre dicté en moins de deux mois et qui est le sommet de l'improvisation, un récit sur Bonaparte, Waterloo, l'Italie, un grand ouvrage politique, que dire encore en faveur de ce qu'Italo Calvino appelait « le plus beau roman du monde ». Une comédie humaine, un itinéraire spirituel, plusieurs histoires d'amour enfermées dans une petite ville d'Italie, avec le passage du temps, le charme de la mémoire, les « paysages sublimes », le paradoxe d'un héros qui trouve son paradis en prison, toutes les vertus et toutes les lâchetés, il faudrait tout citer. Manqueraient encore la merveilleuse brièveté de la phrase, et le sens de l'humour. Toute la littérature française en un volume.

Alcools

3 000 CFA
0 out of 5
0avis

Alcools

0 out of 5
0avis
3 000 CFA

Ce recueil, qu’Apollinaire mit 16 ans à élaborer, annonce la quête de modernité, de jeu avec la tradition, de renouvellement formel de la poésie de l’auteur. Alcools est un recueil pluriel, polyphonique, qui explore de nombreux aspects de la poésie, allant de l’élégie au vers libre, mélangeant le quotidien aux paysages rhénans dans une poésie qui se veut expérimentale, alliant une presque perfection formelle et une grande beauté à un hermétisme, un art du choc, de l’électrochoc, qui valut à Apollinaire d’être qualifié de mystificateur…

Poil de carotte

1 000 CFA
0 out of 5
0avis

Poil de carotte

0 out of 5
0avis
1 000 CFA

Jules Renard Poil de Carotte Poil de Carotte a beau se taillader les joues pour qu’elles rosissent, personne ne l’embrasse. Mme Lepic n’aime pas son petit dernier aux cheveux roux. « Tout le monde ne peut pas être orphelin », se répète Poil de Carotte, et il nous livre ses idées personnelles, « ainsi nommées parce qu’il faut les garder pour soi ». Ni la générosité ni la sincérité ne paient dans le monde des adultes. Il faut ruser. L’existence de Poil de Carotte est un enfer dont il ne s’échappe que par une cruelle lucidité. Jules Renard a écrit là un chef-d’oeuvre d’ironie, d’intelligence et de tendresse.

Eugénie Grandet

2 000 CFA
0 out of 5
0avis

Eugénie Grandet

0 out of 5
0avis
2 000 CFA

Dans la ville de Saumur vit modestement la famille Grandet : le père ex-tonnelier devenu richissime après de fructueuses spéculations, son épouse, sa fille Eugénie et Nanon la servante. Ces trois femmes vivent sous la terrible coupe du chef de famille, avaricieux maladif. Dans la ville, les beaux partis se disputent l’hypothétique main d’Eugénie dans l’espoir d’épouser la fortune. Mais le cousin d’Eugénie, un dandy parisien, débarque un soir, porteur d’une missive pour son oncle. Sans le savoir, il apporte la nouvelle du suicide de son père ruiné, demandant à son frère de s’occuper de son fils pour l’aider à partir faire fortune aux Indes. L’avaricieux vieillard va se heurter à la candeur et à la générosité d’Eugénie. Balzac a peint crûment, sans concession, les mœurs d’une époque qui n’est finalement pas si éloignée de la nôtre.

Les Contemplations

2 000 CFA
0 out of 5
0avis

Les Contemplations

0 out of 5
0avis
2 000 CFA

Les Contemplations est un recueil de poèmes, écrit par Victor Hugo, publié en 1856. Il est composé de 158 poèmes rassemblés en six livres. La plupart de ces poèmes ont été écrits entre 1841 et 1855, mais les poèmes les plus anciens de ce recueil datent de 1830. Les Contemplations est un recueil du souvenir, de l’amour, de la joie mais aussi de la mort, du deuil et même d’une certaine foi mystique. Le souvenir, surtout, y prend une place prépondérante, puisque Victor Hugo y expérimente le genre de l’autobiographie versifiée. Ce recueil est également un hommage à sa fille Léopoldine Hugo, morte noyée dans la Seine à Villequier.

1 500 CFA

«Le vieux : Il y avait un sentier qui conduisait à une petite place ; au milieu, une église de village… Où était ce village ? Tu te rappelles ?
La vieille : Non, mon chou, je ne sais plus.
Le vieux : Comment y arrivait-on ? Où est la route ? Ce lieu s’appelait, je crois, Paris…
La vieille : Ça n’a jamais existé, Paris, mon petit.
Le vieux : Cette ville a existé puisqu’elle s’est effondrée… C’était la ville de lumière puisqu’elle s’est éteinte, éteinte, depuis quatre cent mille ans… Il n’en reste plus rien aujourd’hui, sauf une chanson…»

Trois contes

700 CFA
0 out of 5
0avis

Trois contes

0 out of 5
0avis
700 CFA

Les « trois contes » résument tout l’art flaubertien : Un cœur simple, c’est le psychologue intimiste ; Hérodias, c’est l’historien, le peintre ; Saint Julien, l’amateur de fables et de surnaturel. Tour à tour son enfance, l’Antiquité, le Moyen Âge, fournissent le décor. Derrière tant d’art, la tendresse de qui a écrit : « Je veux apitoyer, faire pleurer les âmes sensibles, en étant une moi-même.».

Micromégas

1 200 CFA
0 out of 5
0avis

Micromégas

0 out of 5
0avis
1 200 CFA

Trois contes, deux motifs : le philosophe dans le monde, le bonheur par la philosophie. Voltaire, en ces trois œuvres maîtresses, allie la critique incisive et les fantaisies d’un imaginaire déconcertant. Après une étape sur Saturne où il se fait un compagnon de voyage, philosophe comme lui, Micromégas, habitant de Sirius, vient visiter la terre des hommes, « notre petite fourmilière » : occasion de péripéties nombreuses et de dialogues varié…

Contes et légendes du Moyen Age français

2 000 CFA
0 out of 5
0avis
2 000 CFA

Les enfants de France aimeront ces belles histoires de leur pays, que les troubadours récitaient ou chantaient à travers les châteaux, les tournois et les foires du Moyen-Age. Délicates miniatures, sculptures de cathédrales, vitraux éblouissant, leur ont rendu familiers les visages des héros de ce recueil, parmi lesquels ils trouveront ou retrouveront avec joie Aucassin et sa chère Nicolette, Roland et Olivier, ce fripon de Renart et ce bêta d’Ysengrin.

Perceval ou le Roman du Graal

1 500 CFA
0 out of 5
0avis
1 500 CFA

Sur les terres de sa mère, la Veuve Dame de la Déserte Forêt, le jeune Perceval mène une existence paisible. Il ignore tout du fracas des combats chevaleresques, car sa mère ayant déjà perdu un époux et deux fils dans ces affrontements, a tout fait pour que son cadet ignore cet univers. Mais un jour, le jeune Gallois croise une troupe de cavaliers en armure: il les prend pour des anges, il en est ébloui. Dorénavant un seul but l’anime: se rendre à la Cour du Roi Arthur pour y être adoubé. Il souhaite faire ensuite la preuve de sa vaillance, en affrontant des guerriers chevronnés. Echappera-t-il aux multiples pièges qui l’attendent sur sa route? Deviendra-t-il l’égal de ces chevaliers qu’il admire tant?

Rhinocéros

1 500 CFA
0 out of 5
0avis

Rhinocéros

0 out of 5
0avis
1 500 CFA

Rhinocéros est la pièce la plus riche de Ionesco. Elle ne perd rien de l'esprit d'innovation, de provocation, des premières pièces. Comme elles, celle-ci mélange les genres et les tons, le comique et le tragique. Mais l'innovation principale qui s'introduit ici est la réflexion sur l'Histoire, à travers le mythe. La pièce est une condamnation de toute dictature (en 1958, on pense au stalinisme). Ionesco condamne autant le fascisme que le communisme. C'est donc une pièce engagée : «Je ne capitule pas», s'écrie le héros.Le rhinocéros incarne le fanatisme qui «défigure les gens, les déshumanise».

Affichage des produits 1–48 sur 184

POINT DE RETRAIT- DAKAR
178 avenue du Pdt Lamine Gueye
Cabinet médical, 1er étage
Lun – Ven : 9h-12h / 15h-17h
Sam : 9h-12h
POINT DE RETRAIT - NGAPAROU
L’Artyshow, route Ngaparou-Saly
En face de « PMI Piscine »
Mar – Sam : 9h-13h / 15h-19h
Dim : 9h-13h - 77 522 20 18
INFORMATION
contact@labouquinerie.sn
77 872 52 83