Cart

Document

Affichage des produits 1–48 sur 144

Carnets d’un inspecteur du travail

2 500 CFA
0 out of 5
0avis
2 500 CFA

Elle part de chez elle à 7 h 30 du matin, elle revient vers 23 heures, mais sa journée ne compte que 6 heures payées au Smic. Qui est-ce ? Une caissière à temps partiel. 35 heures, c’est la durée de travail légale hebdomadaire. 48 heures, c’est la durée maxima d’ordre public. Quelle est la différence entre les deux ? Treize heures supplémentaires. Connaissez-vous l’opt-out ? En Grande-Bretagne, le salarié peut renoncer aux droits liés à son contrat de travail et effectuer plus de 48 heures par semaine. Un système qu’il est question d’étendre à toute l’Europe. Dans la suie et la graisse, entourés de conteneurs d’acide sulfurique et fluorhydrique non étiquetés, ils travaillent sur des machines avec de grosses courroies sans carter. Où est-ce ? En plein coeur de Paris. Quelle est la maladie professionnelle la plus répandue, et la moins déclarée? Les troubles musculo-squelettiques. Viennent ensuite les risques liés à l’exposition à l’amiante et la surdité. Combien d’infractions au droit du travail constate-t-on chaque année ? Un million. Mais il n’y a que 427 inspecteurs du travail, 813 contrôleurs, pour 15 515 703 salariés et 1,2 million d’entreprises…

2 500 CFA

Les souvenirs inédits et bouleversants de la secrétaire d’Hitler, qui ont inspiré le film La Chute. Une jeune fille de vingt-deux ans, qui rêve d’une carrière de danseuse, voit son destin bouleversé quand se présente en 1942 la « chance de sa vie » : Adolf Hitler lui demande de faire un test de dictée. Jusqu’à la mort du Führer, elle fut constamment à son côté, dactylographia ses discours, ses lettres, son testament, et l’accompagna dans ses derniers moments. Pendant toute la guerre, elle a, sans le savoir, participé à la plus monstrueuse des entreprises de destruction humaine. Tout commence par cette rencontre surprenante : elle qui attendait un tribun vociférant découvre « un monsieur souriant et délicat, à la voix douce et modulée »… Elle sera donc heureuse dans son travail, protégée par une figure paternelle, tenue à l’écart des opérations les plus secrètes. Quand les doutes surgiront, elle s’interdira d’aller plus loin dans l’investigation. Par loyauté autant que par confort, elle deviendra l’incarnation de ce que Hannah Harendt nommait la « banalité du mal ». Traudl Junge aura passé plus de cinquante ans de sa vie à essayer de comprendre son aveuglement.

Face au racisme (Volume 1 et 2)

5 500 CFA
0 out of 5
0avis
5 500 CFA

Tome 1 : Les moyens d’agir – Ce premier tome examine d’abord les différentes façons de réagir face aux comportements racistes. Cet ensemble est complété par un recensement systématique des principaux arguments xénophobes et racistes avancés par l’extrême droite dans divers domaines (démographie, droits sociaux, école, emploi, islam, logement, sécurité), auxquels sont apportées des réfutations précises.
Tome 2 : Analyses, hypothèses perspectives – Ce second tome constitue le complément indispensable du premier. Il réunit 20 études approfondies, explorant les dimensions historiques, sociologiques, juridiques et politiques des dossiers essentiels : origines et évolutions du racisme, politiques de l’immigration, réalités de l’islamisme, problèmes de l’intégration et de la citoyenneté.

Les feux de la terre, Histoires de Volcans

4 500 CFA
0 out of 5
0avis
4 500 CFA

Découvertes Gallimard / Sciences – Les volcans tremblent, se gonflent, s’ouvrent et explosent. Impuissante devant les convulsions de la nature, l’imagination populaire a mis en scène des forces surhumaines, venues d’un monde surnaturel, pour expliquer un phénomène qu’elle ne pouvait comprendre. Mais, dans le même temps, après Empédocle et Pline, Dolomieu, Hamilton, Scrope, Lacroix, Jaggar et d’autres volcanologues s’approchaient, au péril de leur vie, du Vésuve, de l’Etna, du Stromboli, de la Soufrière, du Kilauea ou du Cotopaxi, et parvenaient à mieux comprendre les formidables machines géologiques que sont les volcans. Maurice Krafft, volcanologue lui aussi, les a affrontés pendant un quart de siècle.

Le destin brisé de l’empire aztèque

4 500 CFA
0 out of 5
0avis
4 500 CFA

Découvertes Gallimard / Histoire – Il y a plus de quatre siècles, en Amérique centrale, régnaient les hommes-dieux. Architecture monumentale, sacrifices humains : la civilisation aztèque était celle de la démesure. Une civilisation puissante, flamboyante et sanguinaire. Les Espagnols, qui abordèrent le continent au XVIe siècle, en furent stupéfiés et horrifiés. De ce choc de cultures, de l’affrontement du glaive et du mythe, de dernier allait périr. En même temps que la civilisation aztèque. De ses cendres allait surgir l’histoire.

Mahomet, la parole d’Allah

4 500 CFA
0 out of 5
0avis
4 500 CFA

Découvertes Gallimard / Religion – A la fin du VIe siècle, dans l’Arabie des déserts, à La Mecque, naît Mahomet, de la tribu des Quraychites. Selon la tradition, à l’âge de quarante ans, devenu un prospère commerçant, il a une vision, lors d’une nuit de méditation sur le mont Hira: l’ange Gabriel lui enjoint de se soumettre à Allah, dieu unique et tout-puissant, capable de ressusciter les morts et d’anéantir les incroyants, et de « réciter » aux hommes ce que lui dicte le Ciel. Cette Révélation scelle son destin de prophète de l’islam. En 622, rejeté par son clan, Mahomet s’exile avec ses premiers disciples à Yathrib, la future Médine. L’hégire, l’« émigration », marque le début d’une ère nouvelle. Le Prophète se fait chef militaire. A l’issue de la guerre sainte, il a éliminé ou converti ses adversaires. Véritable chef d’État, il édicte les lois et les usages régissant la communauté musulmane. A sa mort, en 632, la nouvelle foi triomphe dans la Péninsule arabique. Anne-Marie Delcambre restitue dans sa vérité historique la vie de Mahomet, le Prophète d’Allah.

A la recherche de l’Egypte oubliée

4 500 CFA
0 out of 5
0avis
4 500 CFA

Découvertes Gallimard / Archéologie – Un monde de pierres. Pierres des pyramides, pierres des temples, pierres des statues. Noyées dans le sable, enlisées, oubliées. Un monde de signes. Signes gravés, signes peints. Mystérieux, incompris. Un monde qui va reprendre vie sous le regard, le crayon, la truelle de voyageurs, d’aventuriers, de savants, d’archéologues. Un monde qui va enfin dévoiler ses secrets, en 1822, grâce à Jean-François Champollion.

Un printemps arabe

5 000 CFA
0 out of 5
0avis

Un printemps arabe

0 out of 5
0avis
5 000 CFA

Auteur d’une monumentale Histoire de l’armée allemande, Jacques Benoist-Méchin fut aussi un grand spécialiste du monde arabe. Cet ouvrage, publié après Mustapha Kémal ou la mort d’un empire et Ibn-Séoud ou la naissance d’un royaume, est le fruit d’un voyage effectué à travers sept pays du Proche-Orient. Ayant parcouru plus de dix mille kilomètres et vécu au contact de toutes les catégories sociales, depuis les plus humbles fellahs jusqu’aux souverains les plus fastueux, l’auteur nous rapporte ses impressions sur un monde où se côtoient les vestiges des civilisations antiques et les réalisations modernes les plus stupéfiantes. Un Printemps arabe, classique aujourd’hui réédité, tient tout à la fois de la description géographique, de l’essai politique et de l’histoire vécue. Mettant en perspective les événements, explorant les mentalités, observant la vie brute, cet ouvrage contribue à faire comprendre l’islam et les pays arabes qui n’ont cessé d’être le théâtre de bouleversements plus ou moins prévisibles.

Mon vrai journal

3 000 CFA
0 out of 5
0avis

Mon vrai journal

0 out of 5
0avis
3 000 CFA

Le 1er juillet 2002, Jean-Marie Messier quittait la présidence de Vivendi Universal, l’empire des médias et de « l’entertainment » qu’il avait façonné en un temps record. Au terme de quel processus ? Comment l’attaque dont il fut la cible a-t-elle été organisée ? Et par qui ? Mais aussi quelles ont été les erreurs, amplifiées par l’effondrement des valeurs médias et télécoms en bourse et le déchaînement des fonds spéculatifs ? L’histoire de Vivendi Universal, celle d’une grande ambition française, est spectaculaire à tous égards. Au cœur de cette incroyable affaire, sans équivalent dans les annales du capitalisme français, Jean-Marie Messier a décidé d’apporter sa part de vérité. Il estime la devoir aux salariés comme aux actionnaires. Son vrai journal constitue un témoignage inédit autant qu’inattendu sur son parcours mouvementé à la tête d’un groupe mondial aux racines françaises et européennes. S’y mêlent histoires rocambolesques, coups bas, mais aussi réflexions sur les marchés qui deviennent fous, sur l’avenir du capitalisme.

5 000 CFA

Etat quasi-neuf. Le long déroulé de l’histoire du continent africain est rythmé par une succession de guerres. Les plus anciennes sont figurées sur les parois peintes du Sahara et de l’Afrique australe. Les plus récentes font l’actualité, de la Libye au Kivu et de la Somalie au Mali. Dans l’Afrique d' »avant les Blancs », la guerre entraîna la mutation de nombre de sociétés et fut créatrice d’empires, dont ceux d’el Hadj Omar, de Samory, de Rabah, de Shaka Zulu… // Avec la conquête coloniale, à l’exception de l’échec italien en Ethiopie, les guerres tournèrent toutes à l’avantage des colonisateurs, même si, ici ou là, des batailles retardatrices dont le livre rend compte, furent occasionnellement remportées par les Africains. La parenthèse impériale fut ensuite refermée sans affrontements majeurs, les guérillas nationalistes n’y étant jamais en mesure de l’emporter sur le terrain. Après les indépendances, l’Afrique fut ravagée par de multiples conflits qui firent des millions de morts et des dizaines de millions de déplacés. Au terme de la « guerre froide », l’Afrique redevint l’actrice de ses propres guerres, donc de sa propre histoire. Les placages idéologiques et politiques qui lui avaient été imposés depuis des décennies volèrent alors en éclats et le continent s’embrasa. Durant la décennie 2000-2010, 70 % des décisions de l’ONU et 45 % des séances du Conseil de Sécurité furent consacrées aux conflits africains. Un livre très documenté, accompagné de nombreuses cartes en couleurs, qui retrace l’histoire des guerres d’Afrique, un outil qui permet au lecteur de comprendre les conflits actuels.

Rwanda, un génocide en questions

5 000 CFA
0 out of 5
0avis
5 000 CFA

Etat quasi-neuf. Vingt ans après (avril 1994), il n’est plus possible de dire que le génocide du Rwanda était programmé, que la France en serait complice, que pour le commettre, les extrémistes hutu avaient créé une cellule secrète nommée Akazu, qu’ils avaient dressé des listes de Tutsi à abattre, qu’ils avaient fondé la radio des Mille collines pour les besoins de leur propagande génocidaire, qu’ils assassinèrent leur propre président en abattant son avion et qu’enfin ils firent un coup d’Etat dans la nuit du 6 au 7 avril 1994. Ces idées reçues, qui constituaient les bases de l’histoire officielle écrite par les vainqueurs de la guerre civile rwandaise afin de légitimer la conquête du pouvoir par le général Kagamé, ont été balayées par le TPIR (Tribunal pénal international pour le Rwanda) créé par le Conseil de sécurité de l’ONU afin de juger les responsables de ce génocide. Expert assermenté dans les principaux procès qui se tinrent devant ce tribunal, Bernard Lugan a eu accès à la totalité de ces archives, ce qui lui a permis d’écrire ce livre dans lequel tout ce que l’on croyait savoir au sujet du génocide du Rwanda est remis en question.

Décolonisez l’Afrique !

3 500 CFA
0 out of 5
0avis

Décolonisez l’Afrique !

0 out of 5
0avis
3 500 CFA

Etat quasi-neuf. L’Afrique subit une recolonisation économique, politique, philosophique et morale : le FMI et la Banque mondiale imposent leurs diktats à des peuples sidérés dont les gouvernants dociles sont tenus en tutelle ; les pays du Nord exigent qu’y soit appliquée la démocratie individualiste qui débouche sur l’ethno mathématique ; les multinationales et les puissances asiatiques pillent ses matières premières et colonisent ses terres arables ; l’  » immigration choisie  » lui vole ses élites ; la  » jet set  » internationale s’approprie des sites majeurs pour y étaler son insolente richesse et ses vices ; le droit d’ingérence humanitaire, version contemporaine de la  » guerre juste « , bombarde les rares dirigeants indociles, en Côte d’Ivoire et en Libye. Un demi siècle après les fausses indépendances, la véritable libération de l’Afrique est donc à la fois nécessaire et urgente. Bernard Lugan est l’auteur de nombreux livres consacrés à l’Afrique, et a publié récemment aux éditions Ellipses une monumentale Histoire de l’Afrique qui fait référence ainsi qu’une Histoire de l’Afrique du Sud. L’essai qu’il signe ici est un cri du cœur face à une Afrique déchirée et humiliée. Les Africains et tous les amoureux de l’Afrique devraient y trouver des pistes d’espoir.

4 500 CFA

Enquêter sur l’affaire de Karachi, c’est un peu comme essayer d’ouvrir un coffre-fort enfoui dans les sous-sols de l’État. Rares sont ceux qui veulent faire le casse avec vous. L’affaire de Karachi débute le 8 mai 2002. Ce jour-là, à six mille kilomètres de Paris, onze ingénieurs et techniciens français de la Direction des constructions navales (DCN) sont tués dans un attentat à la voiture piégée au Pakistan. Al-Qaida est immédiatement désigné comme responsable. Très vite, la raison d’État s’empare du dossier. Comme dans une poupée russe, une deuxième affaire va s’emboîter dans la première. Les employés de la DCN morts à Karachi travaillaient à l’exécution d’un contrat d’armement signé en toute hâte le 21 septembre 1994 par le gouvernement d’Édouard Balladur. Un an avant l’élection présidentielle. Nom du contrat : Agosta. Montant de l’opération : 825 millions d’euros…

L’Afrique Noire est mal partie

5 000 CFA
0 out of 5
0avis
5 000 CFA

Etat quasi-neuf. Défi lancé aux agriculteurs africains, L?Afrique noire est mal partie fit scandale au moment de sa parution, en 1962. René Dumont, ingénieur agronome, dresse un constat peu encourageant de l?Afrique sub-saharienne qu?il parcourt et observe. Dans un contexte de décolonisation optimiste, sa voix de théoricien mais aussi d’homme de terrain s?élève à contre-courant des discours et des pratiques des élites issues des indépendances, pour sommer les Africains de reprendre en main leur agriculture en parvenant notamment à établir une culture vivrière locale – et à éradiquer ainsi la faim. 50 ans après, L’Afrique noire est mal partie demeure une référence dans les débats sur la suffisance alimentaire en Afrique sub-saharienne. Charlotte Paquet Dumont la replace dans son contexte tandis qu’Abdou Diouf et Jean Ziegler, dans les deux préfaces à cette édition, examinent l’analyse de René Dumont dans l’évolution de ces cinq décennies, en évaluent la validité actuelle, tout en développant, chacun, un avis distinct et argumenté. Rédigée par l’actuel dirigeant de la chaire d’agriculture comparée à AgroParisTech, Marc Dufumier, la postface met en relief le texte sans aucun doute le plus important de René Dumont, qui s’impose plus que jamais comme « prophète et visionnaire ».

Besoin d’Afrique

3 500 CFA
0 out of 5
0avis

Besoin d’Afrique

0 out of 5
0avis
3 500 CFA

Afrique //parce que nous l’aimons.
Besoin // parce que le mépris et ses variantes, la pitié, la charité, les jérémiades, nous empêchent de recenser ce qu’aujourd’hui le monde doit à l’Afrique.
Inventaire // parce qu’on ne choisit pas, ni n’ordonne, les raisons d’aimer.
Et parce que les Afriques sont innombrables. Nous avons commencé par la Noire.
Eric Fottorino est romancier, journaliste au Monde.
Christophe Guillemin est économiste, directeur à l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel.
Erik Orsenna est romancier et fonctionnaire.

Le gaspillage de l’aide publique

3 500 CFA
0 out of 5
0avis
3 500 CFA

L’aide publique au développement représente en France des sommes considérables. Celles-ci sont sans rapport avec les faibles moyens des organisations humanitaires : le premier bénéficiaire en est le continent africain. Cette aide revêt des formes diverses et variées : « zone franc », prêts ré-échelonnés, dons, aide à la construction de grands projets, envoi de coopérants. Pourtant, depuis des décennies, l’argent a été englouti sans enrayer la pauvreté, bien au contraire. La gestion de l’aide publique est aussi absurde qu’inefficace. Au lieu d’arriver là où les besoins sont les plus criants, elle termine dans les poches des chefs d’États concussionnaires, sert à payer des cathédrales dans le désert ou entretient des armadas de fonctionnaires. La France contribue grandement aux perversions du système, par manque de volonté ou par cynisme diplomatique et commercial, et tente de se rattraper en prônant le droit d’assistance humanitaire. Pendant ce temps, l’Afrique sombre alors que d’autres continents en voie de développement relèvent la tête…

7 000 CFA

« Le Sénégal attend un vrai Sopi, un vrai changement et non un Sopi en demi-teinte. » Je suis déçu aujourd’hui, à la lumière des événements qui se déroulent sous nos yeux depuis le 19 mars 2000, de la gouvernance libérale et je tiens à rendre publiques les raisons de cette profonde déception. Ce livre est l’expression d’un désenchantement, celui du témoin vigilant qu’a été son auteur, celui aussi de millions de ses compatriotes.

Princesse africaine

2 300 CFA
0 out of 5
0avis

Princesse africaine

0 out of 5
0avis
2 300 CFA

Quand Thierry Poget rencontre Anta Diouf, c’est l’amour fou. Ils se marient à Dakar. Lui se convertit à l’Islam, tandis qu’elle se fait passer pour une petite-fille d’un ministre de Senghor en toute impunité auprès de l’état civil. Ils décident de s’installer à Dakar. Thierry liquide ses affaires en Suisse et fait transférer son argent au Sénégal, pour y ouvrir un commerce et faire construire un logement. Mais Anta s’accapare l’argent. L’auteur nous raconte alors la succession de ses mésaventures. Au fil des pages, on découvre comment cette femme dépense l’argent de son mari, en jouant ou en rendant visite aux marabouts. Mais il y a plus grave encore, lorsque Thierry échappe de justesse à six mois de prison ferme. Comment peut-on dépouiller l’homme qu’on aime ? Faut-il faire confiance ? Telles sont les grandes questions que posent ce témoignage. Il décrit avec justesse l’incompréhension, la crainte puis la colère qu’engendre l’intérêt. Des mots forts, qui parleront à tous. Parce que cette histoire pourrait arriver à n’importe qui.

Le pacte immoral

1 500 CFA
0 out of 5
0avis

Le pacte immoral

0 out of 5
0avis
1 500 CFA

Deux grands lycées parisiens qui se sont déconnectés du système informatique du ministère et ont mis en place des modes d’admission parallèles. Des ministres (et un président) qui annoncent des réformes mais n’arrivent pas à les faire appliquer.Des enseignants qui font faire des dictées en cachette.Le CAPES que l’on donne à des candidats qui n’ont pas eu la moyenne et qu’on lâche ensuite dans des classes difficiles.Une pédagogie « nouvelle » où l’orthographe n’est plus « une fatalité » mais « une matière à discussion ».Après la Nomenklatura, l’omerta, la franc-maçonnerie, entre autres sujets sensibles, Sophie Coignard met à nu l’Education nationale. Ses ministres, ses idéologues, ses syndicats, tous ceux qui depuis 25 ans mènent à la ruine l’école.Le plus scandaleux ? Ils agissent en toute impunité.À l’origine de cet immense gâchis, un Pacte Immoral entre les élites qui prétendent nous gouverner et les apparatchiks qui sacrifient par pur cynisme nos enfants.Ceci n’est pas un livre sur l’éducation. En tout cas pas seulement. C’est d’abord un document féroce et un récit effarant sur l’hypocrisie et la lâcheté du pouvoi

6 000 CFA

L’assassinat du Pdt Kennedy, en novembre 1963, avait plongé le monde entier dans la stupeur. Le meurtre de son assassin présumé, LEE OSWALD, par RUBY, quelques jurs après, augmentait encore la confusion qui s’était installée dans les esprits. Frédéric Pottecher, envoyé à Dallas par l’O.R.T.F. pour rendre compte du procès de RUBY, s’est pénétré de l’atmosphère de cette ville du Texas ; il nous explique les caractéristiques de la justice texane ….. Il nous fait revivre ce procès, il nous passionne …

Extension du domaine de la Guerre

4 500 CFA
0 out of 5
0avis
4 500 CFA

Cruellement frappée par le terrorisme, la France est entrée en guerre. Son ennemi : le salafisme totalitaire, incarné par l’Etat islamique, qui campe sur cinq continents. Nous avons pris désormais la tragique mesure de cette guerre d’un nouveau type qu’il nous faut livrer au plus loin, en Mésopotamie et au Sahel, et au plus près, au sein de nos villes. Notre pays n’est pas le seul à monter au front, mais il est une cible de choix, non par ce qu’il fait, mais par ce qu’il est. Ce conflit nous invite à une mobilisation citoyenne puissante. Une mutation d’autant plus indispensable que l’esprit guerrier envahit la planète, aussi bien sur le terrain que sur la Toile : des familles partent faire le djihad ; des bandes armées bâtissent au nom d’Allah un proto-Etat criminel en Mésopotamie ; les Russes se taillent un Etat-croupion en Ukraine ; Pékin pousse ses pions navals en mer de Chine tandis que la Turquie rêve de restauration ottomane. Tout cela sous le regard de l’Iran et de l’Arabie saoudite qui se vouent une haine inextinguible et se font la guerre au Yémen.

L’argent secret des paradis fiscaux

2 700 CFA
0 out of 5
0avis
2 700 CFA

De la Suisse aux Bahamas, des îles du Pacifique aux rives de la Méditerranée s’étendent un empire invisible, impalpable : celui des transactions financières offshore. C’est un monde fermé, uni par une même culture de l’opacité et un même goût de l’argent, par lequel transitent chaque année des milliers de milliards d’euros. Cet univers de comptes numérotés et de sociétés-écrans abrite les finances occultes du crime organisé, de la corruption, de la fraude. Il accueille aussi l’argent issu du plus banal de tous les délits économiques, l’évasion fiscale, pratiquée de longue date par de très nombreux Français. Politiciens corrompus, dirigeants d’entreprises, héritiers, vedettes ou mafieux : les clients des spécialistes de l’offshore viennent de tous les horizons, de tous les pays. Leur point commun est d’avoir de l’argent dont ils préfèrent cacher l’existence à autrui…

Le marché aux voleurs

4 000 CFA
0 out of 5
0avis

Le marché aux voleurs

0 out of 5
0avis
4 000 CFA

« Pigeon, au même titre que les millions d’investisseurs que vous avez si joyeusement plumés sans retenue et en toute impunité, je revêts ici ma tenue de deuil pour vous dédier ce livre, mesdames et messieurs les vampires-fossoyeurs de la Bourse, de l’épargne et de nos économies. Voici dit, haut et fort, ce que je sais de vous. Nos petits et grands trésors, vous les avez dévorés dans une mémorable bouffe, vous les avez engloutis dans le plus vaste naufrage de tous les temps. De ce désastre, vous ne pouvez vous laver les mains. Vous l’avez organisé, vous qui vous êtes appliqués à dilapider des centaines de milliards dans des jongleries intercontinentales, mégalomanes et insensées. Elles ont abouti à la faillite financière sans frontières dont vous avez maintenant le toupet de nous faire supporter la charge. Munis d’une bonne lunette de vue, je dresse dans ce livre la liste de vos méfaits: vous les P-DG des entreprises nationales ou privées (Alcatel, France Télécom, Vivendi Universal, Kalisto, Liberty surf et autres Gemplus); vous, les présidents des plus grandes banques; vous, les analystes financiers; vous, les gendarmes d’opérette de la COB et dirigeants de la Bourse française; vous, les commissaires aux comptes qui avez baissé les yeux, couvert les pires tromperies; vous encore, les procureurs et les juges… trop souvent endormis. Voici comment, par votre faute, la Bourse est devenue… le marché aux voleurs. »

1 500 CFA

« Tant de fois des hommes ont brandi le drapeau Bleu Blanc Rouge comme le symbole de la liberté qu’on ne peut désespérer de l’avenir. »

Da Vinci – Le film mystificateur

1 000 CFA
0 out of 5
0avis
1 000 CFA

Le Da Vinci Code est un phénomène mondial. Vendu a des millions d’exemplaires, le roman de Dan Brown a engendré une véritable industrie : imitations d’un côté, démystification de l’autre. Et pour finir, une version cinématographique où se sont impliqués les plus grands d’Hollywood, comme le réalisateur Ron Howard et l’acteur Tom Hanks. Qu’y a-t-il a redire ? Pour les lecteurs et spectateurs qui s’intéressent à l’Histoire, la religion et l’art, la réponse c’est « beaucoup ». Le Da Vinci Code est un mélange de fiction et – d’après ce que dit sa première page – de faits réels. C’est un thriller qui met en scène de fascinantes théories sur Jésus, Marie-Madeleine, les débuts du christianisme et l’art. Cet ouvrage répond à 100 questions simples que tous les spectateurs ou lecteurs se sont posé devant le Da Vinci Code. Quelle est la vérité sur la personne de Jésus et sur sa vie publique ? Jésus était-il marié à Marie Madeleine ?

3 500 CFA

Le secret est un des moyens importants de défense d’un Etat comme la France, au même titre que la détention de l’arme absolue. Au demeurant, la Bombe n’aurait pas de raison d’être si tout le monde la possédait. D’où le secret qui a longtemps entouré sa fabrication. Le secret protège donc les intérêts vitaux de la Nation, mais il ne sert pas qu’à cela. Toute une organisation complexe s’est constituée pour protéger les différentes sortes de secrets. Les règles de ce système sont elles-mêmes tenues secrètes, bien que la loi précise depuis 1978 que l’information du citoyen soit la règle, et le secret l’exception. L’Administration a en fait redéfini et consolidé une forteresse à l’abri de laquelle elle a loisir de fonctionner selon ses propres lois, souvent en contradiction avec la Loi.

Noir silence

4 000 CFA
0 out of 5
0avis

Noir silence

0 out of 5
0avis
4 000 CFA

Il existe un pays où, depuis son palais, le chef de l’Etat recrute librement des mercenaires et pilote des guerres civiles sur un autre continent. Ce livre donne des noms, des dates, des témoignages. Il existe un pays qui attise les conflits ethniques et déverse des armes sur des régions à feu et à sang, pour rester maître du seul vrai pouvoir : l’argent. Ce livre raconte ces crimes sans tribunal. Il existe un pays qui, pour défendre ses intérêts, autorise ses services spéciaux à s’allier, en terre étrangère, avec les réseaux mafieux et les milices d’extrême droite. Ce livre recoupe les enquêtes en France et à l’étranger pour démonter l’engrenage. Il existe un pays où un candidat à l’élection présidentielle, deux fois ministre de l’Intérieur, peut s’appuyer, en toute impunité, sur les circuits des casinos et des ventes d’armes. Ce livre donne des clés pour comprendre son ascension et son pouvoir.

La face cachée d’Air France

4 000 CFA
0 out of 5
0avis
4 000 CFA

Air France sort d’une décennie de croissance exceptionnelle. L’entreprise publique, isolée sur la scène internationale à la fin des années 1990, est aujourd’hui un groupe privé d’envergure planétaire qui fait la course en tête. Pourtant, la belle mécanique s’est grippée en 2009, véritable annus horribilis. La disparition du vol AF 447 a fait descendre la société dans les classements de sécurité. Elle a même aujourd’hui les taux d’accidents d’une compagnie de seconde zone, très loin de ses concurrentes directes. La crise économique l’a en outre affaiblie, elle qui doit déjà faire face au low cost et au TGV. Une situation d’autant plus difficile que, pour affronter ces turbulences inédites, Air France est pilotée par une direction en fin de cycle et ne peut plus compter sur Jean-Cyril Spinetta, le patron charismatique qui lui a indiqué la voie du succès durant dix ans. La compagnie doit dès lors conduire une véritable révolution culturelle pour éviter un nouvel accident dont elle ne se relèverait pas. Mais aussi répondre à des questions douloureuses de coûts et d’effectifs qui n’ont pas été traitées durant les années d’opulence, et remettre en question un modèle social qui l’a conduite à des excès. Le chantier qui l’attend est immense pour rester un leader mondial du ciel. Ce livre va vous le démontrer.

4 000 CFA

Avec au moins 1863 victimes, le naufrage du navire sénégalais le Joola, le 26 septembre 2002, est la plus grande catastrophe de l'histoire de la navigation maritime. C'est aussi un noeud incroyable de responsabilités et d'irresponsabilités, déguisé en fatalité. Les Sénégalais avaient, en 2000, massivement voté pour le changement, l'alternance, en portant au pouvoir Abdoulaye Wade, mais la catastrophe du Joola et son « traitement » par le Président montre que c'est l'alternance qui fait naufrage. Meurtri par cet événement, l'auteur redoute maintenant de voir sombrer son pays.

3 500 CFA

« Je fais partie de ces nombreux avocats pour qui leur profession est un véritable sacerdoce, un idéal pour lequel ils sont prêts à mourir … Par cet ouvrage, je veux apporter ma pierre à l’édifice de la vérité. Mon rôle dans l’affaire relative à l’assassinat de Me Babacar Seye … a été d’aider, en ma qualité d’auxiliaire de la justice, à la manifestation de la vérité face à la parodie de cette enquête. »

Un jour, ils auront des peintres

4 500 CFA
0 out of 5
0avis
4 500 CFA

« Vous comprendrez, quand vous verrez l’Amérique, qu’un jour ils auront des peintres, parce que ce n’est pas possible, dans un pays pareil, qui offre des spectacles visuels aussi éblouissants, qu’il n’y ait pas de peintres un jour ». La prophétie date de 1933. Comme tous les autres Européens de retour des Etats-Unis, Matisse se dit envoûté Il annonce l’avènement d’une nouvelle ère, celle des peintres américains. Tout commence à Paris, le 1er juilet 1867, dans les fastes de l’Exposition Universelle : après la guerre de Sécession, les paysagistes d’outre-Atlantique, qui forment la première véritable école de leur pays, retrouvent, optimistes, le chemin de l’Europe. Mais les critiques français leur réservent ricanements et sarcasmes : « Cette exposition est indigne des fils de Washington. Au milieu de nos vieilles civilisations, les Américains font l’effet d’un géant fourvoyé dans une salle de bal. » … L’épopée des peintres américains racontée par Annie Cohen-Solal nous transporte de Paris à New-York, de Giverny à Chicago, de Pont-Aven à Taos, au Nouveau-Mexique, et s’achève à la Biennale de Venise, en 1948, lorsque sont présentées, pour la première fois en Europe, huit toiles de Jackson Pollok, un artiste inconnu des Européens de l’époque, mais bientôt célébré dans le monde entier comme le premier véritable maître américain.

800 CFA

La collection Kocc Barma traite des thèmes actuels comme le Civisme, le Tabac, la Drogue, les états-unis d'Afrique, la Francophonie, les Tirailleurs sénégalais etc… dans un langage relativement simple et accessible. Les textes sont accompagnés d'illustrations qui rendent la lecture beaucoup plus facile et agréable. Les principales cibles sont les enfants et les adolescents mais les adultes peuvent aussi en tirer un grand profit.

Historiettes, anecdotes et bons mots

500 CFA
0 out of 5
0avis
500 CFA

Les Historiettes de Tallemant des Réaux ne sont pas seulement un document essentiel sur la première moitié du XVIIe siècle, elles constituent l’un des monuments littéraires les plus méconnus, et les plus plaisants à lire, de leur époque. Ce petit livre est tout d’abord un hommage à leur auteur et à cette forme littéraire des plus répandues et souvent négligées : l’anecdote. On découvre en outre à lire Tallemant que les Historiettes trouvent, par les hasards de la littérature ou des influences, de mystérieuses correspondances avec des œuvres à venir. Ainsi, apparaissent à y regarder de près des échos troublants de Tallemant chez Melville, Flaubert, Maupassant, Proust, Quignard ou Stephen King.

1 500 CFA

Une trentaine de récites extraordinaires jalonnent ce livres à propos de la Forêt d’Orléans.

Qui a tué Daniel Pearl ?

4 000 CFA
0 out of 5
0avis

Qui a tué Daniel Pearl ?

0 out of 5
0avis
4 000 CFA

Le 31 janvier 2002, le journaliste correspondant du Wall Street Journal en Asie, Daniel Pearl, était sauvagement décapité à Karachi au Pakistan par des fanatiques musulmans. La scène, tournée en vidéo et envoyée dans les rédactions du monde entier, avait été reçue avec effroi et avait soulevé l'indignation. Afin de rendre hommage à ce journaliste, « cet homme ordinaire et exemplaire », qui a payé de sa vie ses opinions démocratiques, mais aussi afin d’expliquer au plus grand nombre le pourquoi de la montée d’un islamisme fanatique au Pakistan, le philosophe Bernard-Henri Lévy est parti sur les traces de David Pearl pour enquêter sur cet assassinat. Ce qu’arrive à combiner BHL dans ce récit, c’est à la fois un portrait vibrant d’un journaliste qui en savait trop et, à partir des investigations de Pearl, l’analyse de la situation actuelle incroyablement dangereuse au Pakistan.

L’étoile et le croissant

4 500 CFA
0 out of 5
0avis

L’étoile et le croissant

0 out of 5
0avis
4 500 CFA

L’Étoile et le Croissant, publié par les Presses de la Cité en 1988 et couronné à l’époque par le prestigieux prix Pulitzer, est aujourd’hui mis à jour par son auteur, auteur David Shipler, l’une des très grandes plumes du journalisme américain. Correspondant du New York Times à Jérusalem de 1979 à 1984, David Shipler brossait un tableau fidèle, et aussi proche que possible de l’objectivité, de la situation au Proche-Orient. A l’américaine, autrement dit en mettant l’accent sur les faits, avec de nombreux témoignages à l’appui : ceux des ténors des deux camps mais également – et surtout – d’Israéliens et de Palestiniens « de base. » Les conclusions de ce tour d’horizon n’étaient alors guère optimistes… de retour sur le terrain quinze ans plus tard, Shipler a retrouvé ses interlocuteurs d’antan. Ceux-ci lui ont confirmé que le formidable espoir suscité par l’engagement du processus de paix avait cédé la place à un sentiment de « colère personnelle », de trahison intime d’un côté comme de l’autre. Et que la montée parallèle des fondamentalismes islamique semblait irrésistible. La constatation de l’auteur est à la fois simple et tragique : au lieu de s’améliorer et de tendre vers une situation acceptable pour les deux parties, la situation n’a fait qu’empirer. Dramatiquement et sans solution apparente… De 1973 à 1975, David Shipler couvert la fin de la guerre du Vietnam pour le New York Times. En poste à Moscou de 1977 à 1979, puis à Jérusalem au début des années quatre-vingt, il a suivi pour son journal l’actualité diplomatique depuis Washington jusqu’en 1988. Loin d’être obsolète, son livre demeure d’une actualité brûlante.

Grand guide du Bricolage

6 000 CFA
0 out of 5
0avis

Grand guide du Bricolage

0 out of 5
0avis
6 000 CFA

Nul ne saurait dire combien de fois il lui a fallu prendre un outil – tournevis, marteau, perceuse, pinceau… – pour effectuer dans la maison (et en urgence !) une petite réparation ou, tout simplement, fixer un cadre, installer un appareil électroménager ou repeindre une pièce ! Pourtant, qu’ils soient occasionnels ou qu’on y prenne un vrai plaisir, ces travaux que l’on fait soi-même nous laissent souvent l’impression que l’on aurait pu mieux faire. Comment découvrir et apprendre les bons gestes du bricolage ? Du sol au plafond, peut-on savoir tout faire… et tout réussir ? Auteurs de trente livres dans lesquels les bricoleurs comme les artisans puisent chaque jour les informations, les méthodes et les techniques adaptées aux différents domaines de la maison, l’auteur a enfin rassemblé en un volume, dans ce grand guide, l’essentiel du bricolage.

L’affaire Madoff

4 500 CFA
0 out of 5
0avis

L’affaire Madoff

0 out of 5
0avis
4 500 CFA

Voici à partir des témoignages de ses victimes, la première enquête approfondie qui répond à la question que tout le monde se pose : comment Madoff a-t-il réussi à tromper autant de monde et à éviter tous les contrôles pendant plus de vingt ans ?Le Livre : L’affaire Madoff est sans aucun doute la plus grande affaire d’escroquerie financière de l’histoire, par son ampleur, environ 65 milliards de dollars, sa durée, au moins une quinzaine d’années et probablement beaucoup plus, et par son étendue géographique. Cette histoire a touché des clients aux quatre coins du globe, dans les milieux sociaux les plus divers. En comparaison, les autres grandes affaires d’escroquerie de l’histoire étaient non seulement moins importantes, mais elles étaient aussi bien plus locales. L’affaire Madoff apparaît comme l’emblème criminel de la globalisation, sa face noire.

L’Etat voyou

4 500 CFA
0 out of 5
0avis

L’Etat voyou

0 out of 5
0avis
4 500 CFA

« Si j’étais président, j’arrêterais en quelques jours les attaques terroristes contre les États-Unis. Définitivement // D’abord, je présenterais mes excuses à toutes les veuves, aux orphelins, aux personnes torturées, à celles tombées dans la misère, aux millions d’autres victimes de l’impérialisme américain. // Ensuite, j’annoncerais aux quatre coins du monde que les interventions américaines dans le monde sont définitivement terminées, et j’informerais Israël qu’il n’est plus le 51e État des États-Unis mais dorénavant – chose curieuse à dire – un pays étranger. // Et puis, je réduirais le budget militaire d’au moins 90 %, utilisant le surplus à payer des réparations aux victimes. Ce serait plus que suffisant. Le budget militaire d’une année, soit 330 milliards de dollars, équivaut à plus de 18 000 dollars de l’heure depuis la naissance de Jésus-Christ. Voilà ce que je ferais les trois premiers jours. // Le quatrième jour, je serais assassiné. » – William Blum

Sur la frontière

4 000 CFA
0 out of 5
0avis

Sur la frontière

0 out of 5
0avis
4 000 CFA

Né à Strasboueg dans une famille religieuse, Michel Warschawski part en Israël à l'âge de seize ans. Fondamentalement engagé pour la paix, il y deviendra une des figures les plus connues de la gauche radicale israélienne. Cet ouvrage raconte son parcours, son engagement ; l'auteur y mêle analyses précises et lucides des évolutions politiques israéliennes et évocation d'amitiés ou d'émotions ressenties dans les combats partagés. Il puise ses références dans la tradition talmudique, dans l'histoire du socialisme révolutionnaire et donne l'esquisse d'une synthèse possible au-delà du sionisme. Et lorsqu'il évoque les déceptions d'après Oslo, il ne manque pas d'affirmer son espoir qu'une paix juste puisse un jour s'imposer dans cette partie du monde.

La voie des masques

2 000 CFA
0 out of 5
0avis

La voie des masques

0 out of 5
0avis
2 000 CFA

Claude Lévi-Strauss raconte son émerveillement devant l’étrangeté et la force plastique des masques indiens, particulièrement ceux des peuplades du Pacifique Nord. Partant d’une description de ces masques puissamment colorés, aux formes tourmentées, il analyse leur code esthétique tout en les mettant en parallèle avec les mœurs et les mythes des peuples qui les fabriquent. Il montre comment ces masques constituent un langage complexe. Il conduit donc, à la fois, une étude sur des peuples originaux et une réflexion générale sur la notion de  » style « . La voie des masques, jalon important dans l’œuvre ethnologique de Claude Lévi-Strauss, est aussi une méditation sur l’esthétique des arts plastiques.

Ebène – Aventures africaines

4 500 CFA
0 out of 5
0avis
4 500 CFA

Du Sahara à la corne de l’Afrique, Ébène est un terrible et merveilleux voyage initiatique au gré des rencontres, des amitiés et des coups d’État à travers une vingtaine de pays d’Afrique noire. L’auteur, Ryszard Kapuscinski, a débarqué au Ghana en 1958 comme correspondant d’une agence de presse polonaise. Il n’a cessé depuis de sillonner le continent et présente, au travers de 29 chapitres, les fragments de quatre décennies « d’aventures africaines ». On y croise des dictateurs, des vendeurs ambulants, des prêtres et des enfants. Amin Dada, qui « symbolise l’alliance du crime et de l’absence de culture », les bayayes, cette foule oisive venue des villages, qui hante toutes les villes africaines. Conteur fascinant, Kapuscinski nous fait ressentir la chaleur abrutissante, tenace, de ces contrées, l’angoisse d’une tempête de sable ou de la traversée d’un troupeau de buffles, la spontanéité des rapports humains.

Les deux scandales de Panama

1 000 CFA
0 out of 5
0avis
1 000 CFA

Le scandale n’est pas celui qu’on croit : il dormait dans les caves des banques et le secret des familles, embaumé aux Archives Nationales, quarante liasses de la série 7 AQ. Jean Bouvier sort le cadavre du placard. Au lecteur de juger : deux scandales, ou pas du tout.

La fièvre verte

1 800 CFA
0 out of 5
0avis

La fièvre verte

0 out of 5
0avis
1 800 CFA

La fièvre est un mal pernicieux dont souffrent les candidats à l’immortalité garantie par l’habit vert.
Dans la Fièvre verte, Jacques Isorni, candidat au « fauteuil » de Jérôme Carcopino, raconte sa campagne académique. Il rapporte avec une liberté totale les libres propos échangés lors de ces fameuses « visites » que déconseille le règlement de l’Académie. Jamais un tel livre, profondément authentique, n’avait été écrit. Les élus se hâtent d’oublier et se taisent. Les battus réservent l’avenir. Mais ce livre est surtout l’occasion pour Isorni d’ouvrir au lecteur une extraordinaire galerie d’immortels, morts ou vivants : secrétaires perpétuels, cardinaux et ducs, écrivains, savants, philosophes, avocats. et les autres. Il n’y a plus de militaires. Et, dès lors qu’autour de sa candidature sa rallumait une querelle non académique, celle de la France, pétainisme et gaullisme, c’est une page de notre histoire qu’il a écrite au cours d’un récit passionné, admiratif, critique, parfois même comique ou cruel.

Fricassée de maris

3 000 CFA
0 out of 5
0avis

Fricassée de maris

0 out of 5
0avis
3 000 CFA

Les jeux de l’amour sont l’un des thèmes marquants des mythologies indiennes. Leur originalité tient à la liberté d’expression, aux images inhabituelles, à l’absence de censure, alliées à des dénouements violents, parfois terrifiants. Les récits publiés ici ont été recueillis auprès de six peuples indiens de la province amazonienne du Rondonia, vivant selon des traditions différentes. Les fils conducteurs de ces histoires sont les thèmes éternels: la recherche de l’amour, la séduction, la jalousie, le plaisir, les affrontements entre les hommes et les femmes, les mères et les filles… Les formes et les développements inespérés de ces récits, le talent des conteurs, la créativité et la liberté du langage donnent au texte une fraîcheur et un humour délectables, plus proches de la littérature que de l’anthropologie. Un authentique bonheur de lecture.

800 CFA

« Kocc explique le P.S.E. aux jeunes » est une « édition spéciale » – La collection Kocc Barma traite des thèmes actuels comme le Civisme, le Tabac, la Drogue, les états-unis d'Afrique, la Francophonie, les Tirailleurs sénégalais etc… dans un langage relativement simple et accessible. Les textes sont accompagnés d'illustrations qui rendent la lecture beaucoup plus facile et agréable. Les principales cibles sont les enfants et les adolescents mais les adultes peuvent aussi en tirer un grand profit.

Kocc Barma 1 – Kocc et le civisme

800 CFA
0 out of 5
0avis
800 CFA

La collection Kocc Barma traite des thèmes actuels comme le Civisme, le Tabac, la Drogue, les états-unis d'Afrique, la Francophonie, les Tirailleurs sénégalais etc… dans un langage relativement simple et accessible. Les textes sont accompagnés d'illustrations qui rendent la lecture beaucoup plus facile et agréable. Les principales cibles sont les enfants et les adolescents mais les adultes peuvent aussi en tirer un grand profit.

Guerres secrètes à l’Elysée

4 000 CFA
0 out of 5
0avis
4 000 CFA

Un conseiller de François Mitterrand qui se suicide à l’Élysée sans que personne ait rien entendu. Un ministre de la Défense qui, au téléphone, menace de mort un officier de gendarmerie. Des centaines d’écoutes téléphoniques illégales, lancées parce qu’un écrivain menace les secrets du chef de l’État. D’illustres journalistes manipulés comme à plaisir ou se prêtant aux manœuvres du pouvoir. Décès suspects, espionnage de milliers de citoyens, corruption, tel est le bilan de la « police politique » qui s’était clandestinement mise en place à l’Élysée durant les deux septennats de François Mitterrand. Ce n’est pas l’effet d’une bombe que cet ouvrage va produire, mais celui d’une véritable explosion en chaîne. Paul Barril, l’ancien responsable du GIGN, ouvre ses dossiers les plus confidentiels, produit des photos et des documents inédits. Les accusations qu’il porte sont d’une gravité extrême et justifient qu’il en appelle, comme hier pour le SAC gaulliste, à la constitution d’une commission d’enquête parlementaire sur les agissements de la « cellule anti-terroriste » de l’Élysée entre 1981 et 1995.

Affichage des produits 1–48 sur 144

POINT DE RETRAIT- DAKAR
178 avenue du Pdt Lamine Gueye
Cabinet médical, 1er étage
Lun – Ven : 9h-12h / 15h-17h
Sam : 9h-12h
POINT DE RETRAIT - NGAPAROU
L’Artyshow, route Ngaparou-Saly
En face de « PMI Piscine »
Mar – Sam : 9h-13h / 15h-19h
Dim : 9h-13h - 77 522 20 18
INFORMATION
contact@labouquinerie.sn
77 872 52 83