Cart

Document

Affichage des produits 1–48 sur 151

5 000 CFA

Une thèse communément admise voudrait que le développement économique spectaculaire de la Chine et l’expansion d’une classe moyenne qu’il entraîne favorisent tôt ou tard une libéralisation de son régime politique et une évolution plus ou moins douce vers la démocratie. Est-ce si sûr ? Jean-Pierre Cabestan montre la fragilité de cette thèse en regard du fonctionnement réel du système politique chinois et de ses rapports avec la société. Il expose les raisons qui rendent beaucoup plus probable le maintien d’un régime autoritaire et modernisateur dirigé sans partage par le Parti communiste, la principale étant le large consensus des élites autour de ce projet.

FIS de la haine

3 000 CFA
0 out of 5
0avis

FIS de la haine

0 out of 5
0avis
3 000 CFA

Il fallait écrire ce livre. Jeter ces mots sur le papier pour dire à nous-même et aux autres l’infamie d’un FIS qui a érigé la fraude électorale et la terreur en système politique. Un FIS haineux et rampant qui. au nom de l’Islam, veut le pouvoir et le sang. Notre sang à nous tous, gens de bonne volonté ouverts sur le monde. Sans tabous, sans barrières et sans préjugés, ce livre a été écrit avec pour seule passion l’homme.

La fortune des rois

4 500 CFA
0 out of 5
0avis

La fortune des rois

0 out of 5
0avis
4 500 CFA

Attention, sujet tabou ! Aujourd’hui, 15 % des Etats de la planète sont toujours régis par des monarques. Mais qui sait à quel point ces rois, princes, émirs et sultans sont riches ? Que le roi de Thaïlande « pèse » 21 milliards d’euros, le sultan du Brunei 14 milliards, le roi d’Arabie 13 milliards et même le souverain du microscopique Liechtenstein 3 milliards ? Que Mohammed VI du Maroc, qui pose au « roi des pauvres », ne cesse de s’enrichir grâce aux phosphates ? Ou que la reine des Pays-Bas, qui aurait perdu près de 100 millions dans le scandale Madoff, possède encore 150 millions d’euros et perçoit chaque année une liste civile de 38 millions ainsi qu’un « salaire » de 850 000 euros ? Pour la première fois, une enquête fouillée apporte un nouvel éclairage sur la fortune des monarques : leurs revenus officiels et ceux qui le sont moins,
leur patrimoine, leurs privilèges, notamment fiscaux, et leur train de vie…

On ne naît pas Noir, on le devient

750 CFA
0 out of 5
0avis
750 CFA

En France, la construction de l’identité noire est traversée de confusions et de douleurs. A partir de son expérience personnelle et professionnelle, Jean-Louis Sagot-Duvauroux bouleverse les idées reçues. De son mariage avec une Malienne, de son travail dans les banlieues de Paris avec des jeunes d’origine africaine, il tire la matière d’un récit fort et vivant.

Extension du domaine de la Guerre

4 500 CFA
0 out of 5
0avis
4 500 CFA

Cruellement frappée par le terrorisme, la France est entrée en guerre. Son ennemi : le salafisme totalitaire, incarné par l’Etat islamique, qui campe sur cinq continents. Nous avons pris désormais la tragique mesure de cette guerre d’un nouveau type qu’il nous faut livrer au plus loin, en Mésopotamie et au Sahel, et au plus près, au sein de nos villes. Notre pays n’est pas le seul à monter au front, mais il est une cible de choix, non par ce qu’il fait, mais par ce qu’il est. Ce conflit nous invite à une mobilisation citoyenne puissante. Une mutation d’autant plus indispensable que l’esprit guerrier envahit la planète, aussi bien sur le terrain que sur la Toile : des familles partent faire le djihad ; des bandes armées bâtissent au nom d’Allah un proto-Etat criminel en Mésopotamie ; les Russes se taillent un Etat-croupion en Ukraine ; Pékin pousse ses pions navals en mer de Chine tandis que la Turquie rêve de restauration ottomane. Tout cela sous le regard de l’Iran et de l’Arabie saoudite qui se vouent une haine inextinguible et se font la guerre au Yémen.

Ces espions qui ont fait l’Histoire

6 500 CFA
0 out of 5
0avis
6 500 CFA

Raconte l’histoire des espions les plus marquants du XXe siècle. L’auteur explique les motivations et les influences de ces personnages, explore leurs personnalités dans le cadre des époques où ils ont vécu et se demande s’ils étaient des héros, des traîtres, des boucs émissaires ou des marionnettes…

La fracture coloniale

7 000 CFA
0 out of 5
0avis

La fracture coloniale

0 out of 5
0avis
7 000 CFA

Près d’un demi-siècle après la fin de son empire, la France demeure hantée par son passé colonial. Pourquoi une telle situation, alors que les autres sociétés postcoloniales en Occident travaillent à assumer leur histoire outre-mer ? Pour répondre à cette question, Pascal Blanchard, Nicolas Bancel et Sandrine Lemaire ont décidé d’ausculter les prolongements contemporains de ce passé à travers les différentes expressions de la fracture coloniale qui traverse aujourd’hui la société française. Ils ont réuni, dans cette perspective, les contributions originales de spécialistes de diverses disciplines, qui interrogent les mille manières dont les héritages coloniaux font aujourd’hui sentir leurs effets : relations intercommunautaires, ghettoïsation des banlieues, difficultés et blocages de l’intégration, manipulation des mémoires, conception de l’histoire nationale, politique étrangère, action humanitaire, place des Dom-Tom dans l’imaginaire national ou débats sur la laïcité et l’islam de France…

Qui va payer la crise ?

4 000 CFA
0 out of 5
0avis

Qui va payer la crise ?

0 out of 5
0avis
4 000 CFA

Mille milliards ont déjà été dépensés pour tenter de sauver l’euro. Et ce sont les contribuables qui ont été rançonnés par les plans de rigueur, au profit des épargnants et de la finance. Une stratégie suicidaire qui peut conduire a l’explosion de la monnaie unique. François Lenglet, l’intervieweur économique de l’émission Des paroles et des actes, revient ici sur les causes de la périlleuse situation française et explore les scénarios pour l’avenir. Il explique comment la crise de l’euro dissimule une opposition entre les générations et les modèles de société. Un véritable hold-up des rentiers est en cours. Saurons-nous l’arrêter ?

Compromissions

7 000 CFA
0 out of 5
0avis

Compromissions

0 out of 5
0avis
7 000 CFA

Jeux, prostitution, trafic de drogue : pour les parrains mafieux, la Corse est le paradis des « affaires ». Mais pour qu’elles prospèrent comme ils l’entendent, ils ont besoin du plus grand laxisme administratif, doublé de la plus grande bienveillance policière et judiciaire. Ce qui explique, d’une part, les accointances du « milieu » avec des soutiens haut placés en métropole et, d’autre part, l’intrication du combat indépendantiste et des actions criminelles commanditées par des truands désireux d’asseoir leur mainmise sur l’île de Beauté. De la French Connection à l’assassinat du préfet Érignac, des bases africaines de la mafia corse aux cercles de jeu parisiens, l’enquête de Pierre Péan retrace la guerre ouverte entre hors-la-loi et tenants de l’ordre républicain qui sévit depuis les années 1930. Un vrai thriller où les cadavres des victimes de règlements de comptes tiennent lieu de marque-pages.

Racaille Football Club

2 500 CFA
0 out of 5
0avis

Racaille Football Club

0 out of 5
0avis
2 500 CFA

Juin 2012, la France est éliminée de l’Euro. Pour la troisième fois consécutive, les Bleus quittent une grande compétition la tête basse. Derrière ces piteux résultats, l’équipe se retrouve de nouveau au centre de polémiques qui vont alimenter les chroniques, bien au-delà des pages sportives. On parle d’image brouillée, de maillot français sali, d’hymne national boudé, en somme, d’une France que ses joueurs n’aiment pas… Leur attitude est au coeur du problème, et la récupération politique est là, en embuscade. La majorité des footballeurs français est originaire de banlieue, ce qui entraîne de nombreux débats dans lesquels tout se mélange : intégration, respect ou irrespect, immigration, communautarisme. Les Bleus reflètent un problème social. Mais au-delà des discours politiques caricaturaux, l’équipe nationale est-elle vraiment devenue un « Racaille Football Club » ?

L’exotique est quotidien

2 500 CFA
0 out of 5
0avis

L’exotique est quotidien

0 out of 5
0avis
2 500 CFA

De 1948 à 1950, Georges Condominas a vécu à Sar Luk chez les Mnong Gar, population proto-indochinoise. Pour élucider de l’intérieur cette vie des hommes de la forêt dans les montagnes du Centre-Vietnam, il s’est tout naturellement intégré à un milieu où, d’une certaine manière, il s’est retrouvé. Vivant seul, il parle bientôt couramment la langue des Mnong Gar et effectue toutes ses enquêtes sans interprète ; ce qui lui paraissait encore exotique prend vite la saveur du quotidien, le soumettant au rythme des saisons, le liant à cette population vietnamienne dont il partage les joies et les peines. Le désir de s’intégrer à une culture à l’opposé de celle dans laquelle il fut élevé, l’auteur croit en trouver, au moins en partie, l’origine dans sa nature propre, sa qualité d’Eurasien. « Comment peut-on être métis ? Enfant des quatre vents, qui suis-je ? » Telles sont quelques-unes des questions auxquelles, par-delà une description minutieuse d’une société vietnamienne inconnue, l’ethnologue Georges Condominas essaie de répondre.

Femmes de dictateur

1 500 CFA
0 out of 5
0avis

Femmes de dictateur

0 out of 5
0avis
1 500 CFA

Elles s’appellent Inessa, Clara, Nadia, Magda, Felismina, Jiang Qing, Elena, Catherine… Ils s’appellent Lénine, Mussolini, Staline, Hitler, Salazar, Mao, Ceausescu, Bokassa. Qu’elles soient filles de noce ou grandes bourgeoises intellectuelles, simple passade ou amour passionné, ils les violentent et les adulent, mais se tournent invariablement vers elles. Épouses, compagnes, égéries, admiratrices, elles ont en commun d’être à la fois triomphantes, trompées et sacrifiées. A leurs hommes cruels, violents et tyranniques, elles font croire qu’ils sont beaux, charmeurs, tout-puissants. Car la sexualité est l’un des ressorts du pouvoir absolu, et les dictateurs ont besoin d’enrôler les femmes dans leur entreprise de domination. Elles dirigent parfois dans l’ombre, sous l’égide de leur Pygmalion qu’elles accompagnent jusque dans la mort.

Les indics

5 000 CFA
0 out of 5
0avis

Les indics

0 out of 5
0avis
5 000 CFA

Des « mouches » lancées dans le Paris de Louis XIV aux informateurs appointés par la police en passant par Vichy, la dénonciation est une discipline nationale. Les indics lève le voile sur le monde obscur des informateurs. Pour la première fois, policiers, gendarmes, douaniers ou encore officiers de renseignement sortent du silence. Brisant les tabous, ils racontent comment ils recrutent, gèrent, rémunèrent et se débarrassent de leurs correspondants de l’ombre. Délinquance en col blanc, filières de drogue, de prostitution ou d’immigration clandestine, réseaux terroristes : à la frontière du bien et du mal, les « indics » sont sur tous les fronts. De la délation à la dénonciation citoyenne : portrait de la France qui balance.

On ne vit qu’une fois

5 000 CFA
0 out of 5
0avis

On ne vit qu’une fois

0 out of 5
0avis
5 000 CFA

Confronté à des situations incroyables et souvent dramatiques, Patrick Pelloux décrit son quotidien, avec son regard de médecin urgentiste et d’écrivain. Non sans humour, il souligne les travers de notre époque et d’une société cruelle malgré elle. Ce livre est votre miroir, vous allez vous y retrouver, avec des sourires et des larmes. Vous allez lire vos problèmes mais peut-être, aussi, trouver des pistes pour les résoudre. Les histoires d’urgences ne finissent pas toujours mal ! Elles montrent que la vie est le bien le plus précieux entre tous, même si ce monde, avec la réalité virtuelle des écrans, nous éloigne de cette évidence.

L’Affaire du Dahlia Noir

4 500 CFA
0 out of 5
0avis

L’Affaire du Dahlia Noir

0 out of 5
0avis
4 500 CFA

Le 15 janvier 1947, le corps d’une femme est retrouvé coupé en deux dans un terrain vague de Los Angeles. Agée de 22 ans, Elizabeth Short, le « Dahlia noir », a souffert le martyre avant de mourir. Quelques jours plus tard, imitant Jack l’Eventreur, le tueur lance à la police : « Attrapez-moi donc si vous pouvez. » Devenu un véritable mythe, ce meurtre, comme bien d’autres, ne sera jamais résolu. Jusqu’au jour où, cinquante ans plus tard, l’ex-inspecteur des Homicides de L.A. Steve Hodel découvre une photo d’Elizabeth dans un carnet de son père qui vient de mourir. Que vient-elle faire là ? Bouleversé, il reprend son travail de policier et, comme le dit Michael Connelly, « voyage qui intrigue et dérange à chaque pas », se lance dans une enquête « exhaustive et totalement convaincante ».

30 000 CFA

Un ensemble de conférences, de rapports à des congrès, d'articles, de discours et d'interventions à l'Assemblée nationale française ou au Conseil de l'Europe qui ont tous pour caractéristique d'avoir été prononcés par L.S. Senghor entre 1946 et 1960. « Nous avons toujours voulu penser notre action politique, écrit L. S. Senghor. Non certes a priori, mais dans la pratique : dans l'expérience vécue. Mieux, cette action politique, nous l'avons toujours fondée sur une certaine idée de l'homme et, d'abord, de l'homme négro-africain, historiquement et géographiquement situé. Et, très précisément, sur le concept de Négritude qui court à travers, qui anime tous les tomes de Liberté (4). Et doit les éclairer en même temps. »

4 000 CFA

Philippe Grangereau, écrivain et grand reporter, a recueilli à Séoul ce récit hallucinant. Hyok nous y décrit l'ultime forteresse communiste coupée du monde, ses camps de travail et ses exécutions publiques des « camarades » récalcitrants. Il a même dessiné, avec un vrai talent, les scènes qui l'ont le plus marqué. Hyok a fui avec ses parents, d'abord en Chine où la police les a pourchassés, puis en Corée du Sud, en 2002. Là seulement, il a compris qu'il revenait de l'enfer.

L’individu incertain

2 500 CFA
0 out of 5
0avis

L’individu incertain

0 out of 5
0avis
2 500 CFA

Une exigence accrue de responsabilité personnelle est au cœur de l’individualisme contemporain. Enjoint de décider et d’agir en permanence dans sa vie privée comme professionnelle, l’individu conquérant, analysé dans Le Culte de la performance, est en même temps un fardeau pour lui-même. Tendu entre conquête et souffrance, l’individualisme présente ainsi un double visage. C’est cette culture nouvelle de la souffrance qu’Alain Ehrenberg examine. Pour alléger ce poids et faciliter les capacités d’agir, nos sociétés offrent en effet toutes sortes de possibilités que l’auteur regroupe en deux catégories : les moyens d’actions sur soi de la pharmacologie (drogues illicites, anxiolytiques, antidépresseurs) et les mises en scène de soi des technologies de la communication (interactivité, reality-shows, cyberespace).

Des paradis plein la tête

4 000 CFA
0 out of 5
0avis

Des paradis plein la tête

0 out of 5
0avis
4 000 CFA

Un psychanalyste et un psychiatre peuvent-ils se retrouver sur la question de la psychothérapie ? Apparemment oui, du moins pour Pierre Fédida et Edouard Zarifian. Ce dernier, pourtant spécialiste de la psychopharmacologie, s’insurge comme Fédida contre les excès des traitements médicamenteux, notamment les antidépresseurs, qui ne soignent que les symptômes mais aucunement le sens de ceux-ci. Depuis Les Jardiniers de la folie, qui, en 1988, avait soulevé un grand débat entre médecins et analystes, Zarifian continue à dénoncer avec détermination le peu de place laissé à la parole du malade, l’écoute de sa souffrance.

On marche sur la dette

2 000 CFA
0 out of 5
0avis

On marche sur la dette

0 out of 5
0avis
2 000 CFA

Nous aussi, la dette, on avait l’impression de ne rien y comprendre avant d’écrire ce livre. Il ne fallait pas compter sur les experts en expertise pour nous éclairer. Nous avions peur de ce qui allait nous tomber sur la tête. Jusqu’au jour où nous avons découvert ces vérités bouleversantes : Quel est le pays le plus endetté au monde ? Les Etats-Unis d’Amérique. Quelle est la seule superpuissance au monde ? Les Etats-Unis d’Amérique. Nous n’étions pas moins endettés, mais rassurés. Et nous avons mené notre enquête. Pour savoir combien on doit, à qui, pourquoi, depuis quand, jusqu’à quand ? Une certitude : si nous avons réussi à comprendre, vous comprendrez aussi !

Carnets d’un inspecteur du travail

2 500 CFA
0 out of 5
0avis
2 500 CFA

Elle part de chez elle à 7 h 30 du matin, elle revient vers 23 heures, mais sa journée ne compte que 6 heures payées au Smic. Qui est-ce ? Une caissière à temps partiel. 35 heures, c’est la durée de travail légale hebdomadaire. 48 heures, c’est la durée maxima d’ordre public. Quelle est la différence entre les deux ? Treize heures supplémentaires. Connaissez-vous l’opt-out ? En Grande-Bretagne, le salarié peut renoncer aux droits liés à son contrat de travail et effectuer plus de 48 heures par semaine. Un système qu’il est question d’étendre à toute l’Europe. Dans la suie et la graisse, entourés de conteneurs d’acide sulfurique et fluorhydrique non étiquetés, ils travaillent sur des machines avec de grosses courroies sans carter. Où est-ce ? En plein coeur de Paris. Quelle est la maladie professionnelle la plus répandue, et la moins déclarée? Les troubles musculo-squelettiques. Viennent ensuite les risques liés à l’exposition à l’amiante et la surdité. Combien d’infractions au droit du travail constate-t-on chaque année ? Un million. Mais il n’y a que 427 inspecteurs du travail, 813 contrôleurs, pour 15 515 703 salariés et 1,2 million d’entreprises…

Face au racisme (Volume 1 et 2)

5 500 CFA
0 out of 5
0avis
5 500 CFA

Tome 1 : Les moyens d’agir – Ce premier tome examine d’abord les différentes façons de réagir face aux comportements racistes. Cet ensemble est complété par un recensement systématique des principaux arguments xénophobes et racistes avancés par l’extrême droite dans divers domaines (démographie, droits sociaux, école, emploi, islam, logement, sécurité), auxquels sont apportées des réfutations précises.
Tome 2 : Analyses, hypothèses perspectives – Ce second tome constitue le complément indispensable du premier. Il réunit 20 études approfondies, explorant les dimensions historiques, sociologiques, juridiques et politiques des dossiers essentiels : origines et évolutions du racisme, politiques de l’immigration, réalités de l’islamisme, problèmes de l’intégration et de la citoyenneté.

Les feux de la terre, Histoires de Volcans

4 500 CFA
0 out of 5
0avis
4 500 CFA

Découvertes Gallimard / Sciences – Les volcans tremblent, se gonflent, s’ouvrent et explosent. Impuissante devant les convulsions de la nature, l’imagination populaire a mis en scène des forces surhumaines, venues d’un monde surnaturel, pour expliquer un phénomène qu’elle ne pouvait comprendre. Mais, dans le même temps, après Empédocle et Pline, Dolomieu, Hamilton, Scrope, Lacroix, Jaggar et d’autres volcanologues s’approchaient, au péril de leur vie, du Vésuve, de l’Etna, du Stromboli, de la Soufrière, du Kilauea ou du Cotopaxi, et parvenaient à mieux comprendre les formidables machines géologiques que sont les volcans. Maurice Krafft, volcanologue lui aussi, les a affrontés pendant un quart de siècle.

Le destin brisé de l’empire aztèque

4 500 CFA
0 out of 5
0avis
4 500 CFA

Découvertes Gallimard / Histoire – Il y a plus de quatre siècles, en Amérique centrale, régnaient les hommes-dieux. Architecture monumentale, sacrifices humains : la civilisation aztèque était celle de la démesure. Une civilisation puissante, flamboyante et sanguinaire. Les Espagnols, qui abordèrent le continent au XVIe siècle, en furent stupéfiés et horrifiés. De ce choc de cultures, de l’affrontement du glaive et du mythe, de dernier allait périr. En même temps que la civilisation aztèque. De ses cendres allait surgir l’histoire.

Mahomet, la parole d’Allah

4 500 CFA
0 out of 5
0avis
4 500 CFA

Découvertes Gallimard / Religion – A la fin du VIe siècle, dans l’Arabie des déserts, à La Mecque, naît Mahomet, de la tribu des Quraychites. Selon la tradition, à l’âge de quarante ans, devenu un prospère commerçant, il a une vision, lors d’une nuit de méditation sur le mont Hira: l’ange Gabriel lui enjoint de se soumettre à Allah, dieu unique et tout-puissant, capable de ressusciter les morts et d’anéantir les incroyants, et de « réciter » aux hommes ce que lui dicte le Ciel. Cette Révélation scelle son destin de prophète de l’islam. En 622, rejeté par son clan, Mahomet s’exile avec ses premiers disciples à Yathrib, la future Médine. L’hégire, l’« émigration », marque le début d’une ère nouvelle. Le Prophète se fait chef militaire. A l’issue de la guerre sainte, il a éliminé ou converti ses adversaires. Véritable chef d’État, il édicte les lois et les usages régissant la communauté musulmane. A sa mort, en 632, la nouvelle foi triomphe dans la Péninsule arabique. Anne-Marie Delcambre restitue dans sa vérité historique la vie de Mahomet, le Prophète d’Allah.

A la recherche de l’Egypte oubliée

4 500 CFA
0 out of 5
0avis
4 500 CFA

Découvertes Gallimard / Archéologie – Un monde de pierres. Pierres des pyramides, pierres des temples, pierres des statues. Noyées dans le sable, enlisées, oubliées. Un monde de signes. Signes gravés, signes peints. Mystérieux, incompris. Un monde qui va reprendre vie sous le regard, le crayon, la truelle de voyageurs, d’aventuriers, de savants, d’archéologues. Un monde qui va enfin dévoiler ses secrets, en 1822, grâce à Jean-François Champollion.

Un printemps arabe

5 000 CFA
0 out of 5
0avis

Un printemps arabe

0 out of 5
0avis
5 000 CFA

Auteur d’une monumentale Histoire de l’armée allemande, Jacques Benoist-Méchin fut aussi un grand spécialiste du monde arabe. Cet ouvrage, publié après Mustapha Kémal ou la mort d’un empire et Ibn-Séoud ou la naissance d’un royaume, est le fruit d’un voyage effectué à travers sept pays du Proche-Orient. Ayant parcouru plus de dix mille kilomètres et vécu au contact de toutes les catégories sociales, depuis les plus humbles fellahs jusqu’aux souverains les plus fastueux, l’auteur nous rapporte ses impressions sur un monde où se côtoient les vestiges des civilisations antiques et les réalisations modernes les plus stupéfiantes. Un Printemps arabe, classique aujourd’hui réédité, tient tout à la fois de la description géographique, de l’essai politique et de l’histoire vécue. Mettant en perspective les événements, explorant les mentalités, observant la vie brute, cet ouvrage contribue à faire comprendre l’islam et les pays arabes qui n’ont cessé d’être le théâtre de bouleversements plus ou moins prévisibles.

Mon vrai journal

3 000 CFA
0 out of 5
0avis

Mon vrai journal

0 out of 5
0avis
3 000 CFA

Le 1er juillet 2002, Jean-Marie Messier quittait la présidence de Vivendi Universal, l’empire des médias et de « l’entertainment » qu’il avait façonné en un temps record. Au terme de quel processus ? Comment l’attaque dont il fut la cible a-t-elle été organisée ? Et par qui ? Mais aussi quelles ont été les erreurs, amplifiées par l’effondrement des valeurs médias et télécoms en bourse et le déchaînement des fonds spéculatifs ? L’histoire de Vivendi Universal, celle d’une grande ambition française, est spectaculaire à tous égards. Au cœur de cette incroyable affaire, sans équivalent dans les annales du capitalisme français, Jean-Marie Messier a décidé d’apporter sa part de vérité. Il estime la devoir aux salariés comme aux actionnaires. Son vrai journal constitue un témoignage inédit autant qu’inattendu sur son parcours mouvementé à la tête d’un groupe mondial aux racines françaises et européennes. S’y mêlent histoires rocambolesques, coups bas, mais aussi réflexions sur les marchés qui deviennent fous, sur l’avenir du capitalisme.

Rwanda, un génocide en questions

5 000 CFA
0 out of 5
0avis
5 000 CFA

Etat quasi-neuf. Vingt ans après (avril 1994), il n’est plus possible de dire que le génocide du Rwanda était programmé, que la France en serait complice, que pour le commettre, les extrémistes hutu avaient créé une cellule secrète nommée Akazu, qu’ils avaient dressé des listes de Tutsi à abattre, qu’ils avaient fondé la radio des Mille collines pour les besoins de leur propagande génocidaire, qu’ils assassinèrent leur propre président en abattant son avion et qu’enfin ils firent un coup d’Etat dans la nuit du 6 au 7 avril 1994. Ces idées reçues, qui constituaient les bases de l’histoire officielle écrite par les vainqueurs de la guerre civile rwandaise afin de légitimer la conquête du pouvoir par le général Kagamé, ont été balayées par le TPIR (Tribunal pénal international pour le Rwanda) créé par le Conseil de sécurité de l’ONU afin de juger les responsables de ce génocide. Expert assermenté dans les principaux procès qui se tinrent devant ce tribunal, Bernard Lugan a eu accès à la totalité de ces archives, ce qui lui a permis d’écrire ce livre dans lequel tout ce que l’on croyait savoir au sujet du génocide du Rwanda est remis en question.

Décolonisez l’Afrique !

3 500 CFA
0 out of 5
0avis

Décolonisez l’Afrique !

0 out of 5
0avis
3 500 CFA

Etat quasi-neuf. L’Afrique subit une recolonisation économique, politique, philosophique et morale : le FMI et la Banque mondiale imposent leurs diktats à des peuples sidérés dont les gouvernants dociles sont tenus en tutelle ; les pays du Nord exigent qu’y soit appliquée la démocratie individualiste qui débouche sur l’ethno mathématique ; les multinationales et les puissances asiatiques pillent ses matières premières et colonisent ses terres arables ; l’  » immigration choisie  » lui vole ses élites ; la  » jet set  » internationale s’approprie des sites majeurs pour y étaler son insolente richesse et ses vices ; le droit d’ingérence humanitaire, version contemporaine de la  » guerre juste « , bombarde les rares dirigeants indociles, en Côte d’Ivoire et en Libye. Un demi siècle après les fausses indépendances, la véritable libération de l’Afrique est donc à la fois nécessaire et urgente. Bernard Lugan est l’auteur de nombreux livres consacrés à l’Afrique, et a publié récemment aux éditions Ellipses une monumentale Histoire de l’Afrique qui fait référence ainsi qu’une Histoire de l’Afrique du Sud. L’essai qu’il signe ici est un cri du cœur face à une Afrique déchirée et humiliée. Les Africains et tous les amoureux de l’Afrique devraient y trouver des pistes d’espoir.

4 500 CFA

Enquêter sur l’affaire de Karachi, c’est un peu comme essayer d’ouvrir un coffre-fort enfoui dans les sous-sols de l’État. Rares sont ceux qui veulent faire le casse avec vous. L’affaire de Karachi débute le 8 mai 2002. Ce jour-là, à six mille kilomètres de Paris, onze ingénieurs et techniciens français de la Direction des constructions navales (DCN) sont tués dans un attentat à la voiture piégée au Pakistan. Al-Qaida est immédiatement désigné comme responsable. Très vite, la raison d’État s’empare du dossier. Comme dans une poupée russe, une deuxième affaire va s’emboîter dans la première. Les employés de la DCN morts à Karachi travaillaient à l’exécution d’un contrat d’armement signé en toute hâte le 21 septembre 1994 par le gouvernement d’Édouard Balladur. Un an avant l’élection présidentielle. Nom du contrat : Agosta. Montant de l’opération : 825 millions d’euros…

L’Afrique Noire est mal partie

5 000 CFA
0 out of 5
0avis
5 000 CFA

Etat quasi-neuf. Défi lancé aux agriculteurs africains, L?Afrique noire est mal partie fit scandale au moment de sa parution, en 1962. René Dumont, ingénieur agronome, dresse un constat peu encourageant de l?Afrique sub-saharienne qu?il parcourt et observe. Dans un contexte de décolonisation optimiste, sa voix de théoricien mais aussi d’homme de terrain s?élève à contre-courant des discours et des pratiques des élites issues des indépendances, pour sommer les Africains de reprendre en main leur agriculture en parvenant notamment à établir une culture vivrière locale – et à éradiquer ainsi la faim. 50 ans après, L’Afrique noire est mal partie demeure une référence dans les débats sur la suffisance alimentaire en Afrique sub-saharienne. Charlotte Paquet Dumont la replace dans son contexte tandis qu’Abdou Diouf et Jean Ziegler, dans les deux préfaces à cette édition, examinent l’analyse de René Dumont dans l’évolution de ces cinq décennies, en évaluent la validité actuelle, tout en développant, chacun, un avis distinct et argumenté. Rédigée par l’actuel dirigeant de la chaire d’agriculture comparée à AgroParisTech, Marc Dufumier, la postface met en relief le texte sans aucun doute le plus important de René Dumont, qui s’impose plus que jamais comme « prophète et visionnaire ».

Besoin d’Afrique

3 500 CFA
0 out of 5
0avis

Besoin d’Afrique

0 out of 5
0avis
3 500 CFA

Afrique //parce que nous l’aimons.
Besoin // parce que le mépris et ses variantes, la pitié, la charité, les jérémiades, nous empêchent de recenser ce qu’aujourd’hui le monde doit à l’Afrique.
Inventaire // parce qu’on ne choisit pas, ni n’ordonne, les raisons d’aimer.
Et parce que les Afriques sont innombrables. Nous avons commencé par la Noire.
Eric Fottorino est romancier, journaliste au Monde.
Christophe Guillemin est économiste, directeur à l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel.
Erik Orsenna est romancier et fonctionnaire.

Le gaspillage de l’aide publique

3 500 CFA
0 out of 5
0avis
3 500 CFA

L’aide publique au développement représente en France des sommes considérables. Celles-ci sont sans rapport avec les faibles moyens des organisations humanitaires : le premier bénéficiaire en est le continent africain. Cette aide revêt des formes diverses et variées : « zone franc », prêts ré-échelonnés, dons, aide à la construction de grands projets, envoi de coopérants. Pourtant, depuis des décennies, l’argent a été englouti sans enrayer la pauvreté, bien au contraire. La gestion de l’aide publique est aussi absurde qu’inefficace. Au lieu d’arriver là où les besoins sont les plus criants, elle termine dans les poches des chefs d’États concussionnaires, sert à payer des cathédrales dans le désert ou entretient des armadas de fonctionnaires. La France contribue grandement aux perversions du système, par manque de volonté ou par cynisme diplomatique et commercial, et tente de se rattraper en prônant le droit d’assistance humanitaire. Pendant ce temps, l’Afrique sombre alors que d’autres continents en voie de développement relèvent la tête…

7 000 CFA

« Le Sénégal attend un vrai Sopi, un vrai changement et non un Sopi en demi-teinte. » Je suis déçu aujourd’hui, à la lumière des événements qui se déroulent sous nos yeux depuis le 19 mars 2000, de la gouvernance libérale et je tiens à rendre publiques les raisons de cette profonde déception. Ce livre est l’expression d’un désenchantement, celui du témoin vigilant qu’a été son auteur, celui aussi de millions de ses compatriotes.

Le pacte immoral

1 500 CFA
0 out of 5
0avis

Le pacte immoral

0 out of 5
0avis
1 500 CFA

Deux grands lycées parisiens qui se sont déconnectés du système informatique du ministère et ont mis en place des modes d’admission parallèles. Des ministres (et un président) qui annoncent des réformes mais n’arrivent pas à les faire appliquer.Des enseignants qui font faire des dictées en cachette.Le CAPES que l’on donne à des candidats qui n’ont pas eu la moyenne et qu’on lâche ensuite dans des classes difficiles.Une pédagogie « nouvelle » où l’orthographe n’est plus « une fatalité » mais « une matière à discussion ».Après la Nomenklatura, l’omerta, la franc-maçonnerie, entre autres sujets sensibles, Sophie Coignard met à nu l’Education nationale. Ses ministres, ses idéologues, ses syndicats, tous ceux qui depuis 25 ans mènent à la ruine l’école.Le plus scandaleux ? Ils agissent en toute impunité.À l’origine de cet immense gâchis, un Pacte Immoral entre les élites qui prétendent nous gouverner et les apparatchiks qui sacrifient par pur cynisme nos enfants.Ceci n’est pas un livre sur l’éducation. En tout cas pas seulement. C’est d’abord un document féroce et un récit effarant sur l’hypocrisie et la lâcheté du pouvoi

6 000 CFA

L’assassinat du Pdt Kennedy, en novembre 1963, avait plongé le monde entier dans la stupeur. Le meurtre de son assassin présumé, LEE OSWALD, par RUBY, quelques jurs après, augmentait encore la confusion qui s’était installée dans les esprits. Frédéric Pottecher, envoyé à Dallas par l’O.R.T.F. pour rendre compte du procès de RUBY, s’est pénétré de l’atmosphère de cette ville du Texas ; il nous explique les caractéristiques de la justice texane ….. Il nous fait revivre ce procès, il nous passionne …

Le marché aux voleurs

4 000 CFA
0 out of 5
0avis

Le marché aux voleurs

0 out of 5
0avis
4 000 CFA

« Pigeon, au même titre que les millions d’investisseurs que vous avez si joyeusement plumés sans retenue et en toute impunité, je revêts ici ma tenue de deuil pour vous dédier ce livre, mesdames et messieurs les vampires-fossoyeurs de la Bourse, de l’épargne et de nos économies. Voici dit, haut et fort, ce que je sais de vous. Nos petits et grands trésors, vous les avez dévorés dans une mémorable bouffe, vous les avez engloutis dans le plus vaste naufrage de tous les temps. De ce désastre, vous ne pouvez vous laver les mains. Vous l’avez organisé, vous qui vous êtes appliqués à dilapider des centaines de milliards dans des jongleries intercontinentales, mégalomanes et insensées. Elles ont abouti à la faillite financière sans frontières dont vous avez maintenant le toupet de nous faire supporter la charge. Munis d’une bonne lunette de vue, je dresse dans ce livre la liste de vos méfaits: vous les P-DG des entreprises nationales ou privées (Alcatel, France Télécom, Vivendi Universal, Kalisto, Liberty surf et autres Gemplus); vous, les présidents des plus grandes banques; vous, les analystes financiers; vous, les gendarmes d’opérette de la COB et dirigeants de la Bourse française; vous, les commissaires aux comptes qui avez baissé les yeux, couvert les pires tromperies; vous encore, les procureurs et les juges… trop souvent endormis. Voici comment, par votre faute, la Bourse est devenue… le marché aux voleurs. »

1 500 CFA

« Tant de fois des hommes ont brandi le drapeau Bleu Blanc Rouge comme le symbole de la liberté qu’on ne peut désespérer de l’avenir. »

Da Vinci – Le film mystificateur

1 000 CFA
0 out of 5
0avis
1 000 CFA

Le Da Vinci Code est un phénomène mondial. Vendu a des millions d’exemplaires, le roman de Dan Brown a engendré une véritable industrie : imitations d’un côté, démystification de l’autre. Et pour finir, une version cinématographique où se sont impliqués les plus grands d’Hollywood, comme le réalisateur Ron Howard et l’acteur Tom Hanks. Qu’y a-t-il a redire ? Pour les lecteurs et spectateurs qui s’intéressent à l’Histoire, la religion et l’art, la réponse c’est « beaucoup ». Le Da Vinci Code est un mélange de fiction et – d’après ce que dit sa première page – de faits réels. C’est un thriller qui met en scène de fascinantes théories sur Jésus, Marie-Madeleine, les débuts du christianisme et l’art. Cet ouvrage répond à 100 questions simples que tous les spectateurs ou lecteurs se sont posé devant le Da Vinci Code. Quelle est la vérité sur la personne de Jésus et sur sa vie publique ? Jésus était-il marié à Marie Madeleine ?

La face cachée d’Air France

4 000 CFA
0 out of 5
0avis
4 000 CFA

Air France sort d’une décennie de croissance exceptionnelle. L’entreprise publique, isolée sur la scène internationale à la fin des années 1990, est aujourd’hui un groupe privé d’envergure planétaire qui fait la course en tête. Pourtant, la belle mécanique s’est grippée en 2009, véritable annus horribilis. La disparition du vol AF 447 a fait descendre la société dans les classements de sécurité. Elle a même aujourd’hui les taux d’accidents d’une compagnie de seconde zone, très loin de ses concurrentes directes. La crise économique l’a en outre affaiblie, elle qui doit déjà faire face au low cost et au TGV. Une situation d’autant plus difficile que, pour affronter ces turbulences inédites, Air France est pilotée par une direction en fin de cycle et ne peut plus compter sur Jean-Cyril Spinetta, le patron charismatique qui lui a indiqué la voie du succès durant dix ans. La compagnie doit dès lors conduire une véritable révolution culturelle pour éviter un nouvel accident dont elle ne se relèverait pas. Mais aussi répondre à des questions douloureuses de coûts et d’effectifs qui n’ont pas été traitées durant les années d’opulence, et remettre en question un modèle social qui l’a conduite à des excès. Le chantier qui l’attend est immense pour rester un leader mondial du ciel. Ce livre va vous le démontrer.

4 000 CFA

Avec au moins 1863 victimes, le naufrage du navire sénégalais le Joola, le 26 septembre 2002, est la plus grande catastrophe de l'histoire de la navigation maritime. C'est aussi un noeud incroyable de responsabilités et d'irresponsabilités, déguisé en fatalité. Les Sénégalais avaient, en 2000, massivement voté pour le changement, l'alternance, en portant au pouvoir Abdoulaye Wade, mais la catastrophe du Joola et son « traitement » par le Président montre que c'est l'alternance qui fait naufrage. Meurtri par cet événement, l'auteur redoute maintenant de voir sombrer son pays.

3 500 CFA

« Je fais partie de ces nombreux avocats pour qui leur profession est un véritable sacerdoce, un idéal pour lequel ils sont prêts à mourir … Par cet ouvrage, je veux apporter ma pierre à l’édifice de la vérité. Mon rôle dans l’affaire relative à l’assassinat de Me Babacar Seye … a été d’aider, en ma qualité d’auxiliaire de la justice, à la manifestation de la vérité face à la parodie de cette enquête. »

Un jour, ils auront des peintres

4 500 CFA
0 out of 5
0avis
4 500 CFA

« Vous comprendrez, quand vous verrez l’Amérique, qu’un jour ils auront des peintres, parce que ce n’est pas possible, dans un pays pareil, qui offre des spectacles visuels aussi éblouissants, qu’il n’y ait pas de peintres un jour ». La prophétie date de 1933. Comme tous les autres Européens de retour des Etats-Unis, Matisse se dit envoûté Il annonce l’avènement d’une nouvelle ère, celle des peintres américains. Tout commence à Paris, le 1er juilet 1867, dans les fastes de l’Exposition Universelle : après la guerre de Sécession, les paysagistes d’outre-Atlantique, qui forment la première véritable école de leur pays, retrouvent, optimistes, le chemin de l’Europe. Mais les critiques français leur réservent ricanements et sarcasmes : « Cette exposition est indigne des fils de Washington. Au milieu de nos vieilles civilisations, les Américains font l’effet d’un géant fourvoyé dans une salle de bal. » … L’épopée des peintres américains racontée par Annie Cohen-Solal nous transporte de Paris à New-York, de Giverny à Chicago, de Pont-Aven à Taos, au Nouveau-Mexique, et s’achève à la Biennale de Venise, en 1948, lorsque sont présentées, pour la première fois en Europe, huit toiles de Jackson Pollok, un artiste inconnu des Européens de l’époque, mais bientôt célébré dans le monde entier comme le premier véritable maître américain.

800 CFA

La collection Kocc Barma traite des thèmes actuels comme le Civisme, le Tabac, la Drogue, les états-unis d'Afrique, la Francophonie, les Tirailleurs sénégalais etc… dans un langage relativement simple et accessible. Les textes sont accompagnés d'illustrations qui rendent la lecture beaucoup plus facile et agréable. Les principales cibles sont les enfants et les adolescents mais les adultes peuvent aussi en tirer un grand profit.

Historiettes, anecdotes et bons mots

500 CFA
0 out of 5
0avis
500 CFA

Les Historiettes de Tallemant des Réaux ne sont pas seulement un document essentiel sur la première moitié du XVIIe siècle, elles constituent l’un des monuments littéraires les plus méconnus, et les plus plaisants à lire, de leur époque. Ce petit livre est tout d’abord un hommage à leur auteur et à cette forme littéraire des plus répandues et souvent négligées : l’anecdote. On découvre en outre à lire Tallemant que les Historiettes trouvent, par les hasards de la littérature ou des influences, de mystérieuses correspondances avec des œuvres à venir. Ainsi, apparaissent à y regarder de près des échos troublants de Tallemant chez Melville, Flaubert, Maupassant, Proust, Quignard ou Stephen King.

1 500 CFA

Une trentaine de récites extraordinaires jalonnent ce livres à propos de la Forêt d’Orléans.

Qui a tué Daniel Pearl ?

4 000 CFA
0 out of 5
0avis

Qui a tué Daniel Pearl ?

0 out of 5
0avis
4 000 CFA

Le 31 janvier 2002, le journaliste correspondant du Wall Street Journal en Asie, Daniel Pearl, était sauvagement décapité à Karachi au Pakistan par des fanatiques musulmans. La scène, tournée en vidéo et envoyée dans les rédactions du monde entier, avait été reçue avec effroi et avait soulevé l'indignation. Afin de rendre hommage à ce journaliste, « cet homme ordinaire et exemplaire », qui a payé de sa vie ses opinions démocratiques, mais aussi afin d’expliquer au plus grand nombre le pourquoi de la montée d’un islamisme fanatique au Pakistan, le philosophe Bernard-Henri Lévy est parti sur les traces de David Pearl pour enquêter sur cet assassinat. Ce qu’arrive à combiner BHL dans ce récit, c’est à la fois un portrait vibrant d’un journaliste qui en savait trop et, à partir des investigations de Pearl, l’analyse de la situation actuelle incroyablement dangereuse au Pakistan.

Affichage des produits 1–48 sur 151

POINT DE RETRAIT- DAKAR
178 avenue du Pdt Lamine Gueye
Cabinet médical, 1er étage
Lun – Ven : 9h-12h / 15h-17h
Sam : 9h-12h
POINT DE RETRAIT - NGAPAROU
L’Artyshow, route Ngaparou-Saly
En face de « PMI Piscine »
Mar – Sam : 9h-13h / 15h-19h
Dim : 9h-13h - 77 522 20 18
INFORMATION
contact@labouquinerie.sn
77 872 52 83