Cart

Théâtre

Affichage des produits 1–48 sur 94

Le jeu de l’amour et du hasard

2 000 CFA
0 out of 5
0avis
2 000 CFA

Peut-on épouser un inconnu ? Ce n'est pas l'avis de Silvia, promise à un certain Dorante qu'elle n'a jamais vu. Avant d'accepter ce mariage, elle décide donc de tester son prétendant sans se faire connaître : elle prendra l'identité et les attributs de sa servante Lisette, pendant que celle-ci se fera passer pour Silvia. Mais ce qui était une bonne idée se transforme en situation cocasse, puisque Dorante a lui aussi échangé les rôles avec son serviteur. L'entrevue des deux valets subitement élevés au rang de maîtres laisse présager de savoureuses répliques, mais pourra-t-elle changer la donne amoureuse de la pièce ? Rien n'est moins sûr, à moins que derrière les travestissements, l'amour ne finisse par reconnaître les siens… Comme souvent chez Marivaux, le jeu amoureux passe par un jeu de masques : le spectateur, lui, sait toujours qui est qui, mais la naissance du sentiment amoureux et ses multiples secrets n'en finissent pas de le surprendre et de le charmer.

Le Tartuffe

3 000 CFA
0 out of 5
0avis

Le Tartuffe

0 out of 5
0avis
3 000 CFA

En laissant Tartuffe entrer dans sa maison, Orgon ne pouvait pas imaginer qu'il allait mettre en péril sa fortune, son honneur, son bonheur et l'unité de sa famille. Et pourtant, c'est bien à quoi travaille « l'imposteur », mais toujours à l'insu du maître de maison : si Tartuffe courtise la femme d'Orgon, c'est sous prétexte de l'entretenir de religion; s'il spolie ses enfants, c'est sous couvert de les remettre dans le droit chemin; s'il s'approprie les cordons de la bourse, c'est pour mieux organiser la dévotion familiale. Comment, dans ces conditions, Orgon aurait-il pu s'apercevoir de son aveuglement et donner au faux dévot la correction qu'il mérite? Avec Tartuffe, Molière livre une satire grinçante de toutes les hypocrisies, satire qui fait mouche et qui, 300 ans plus tard, reste toujours de mise : en témoignent les mises en scène modernes, qui se succèdent, collant à l'actualité, et le nom de Tartuffe qui est définitivement passé dans la langue comme synonyme d'hypocrite.

Le neveu de Rameau

3 000 CFA
0 out of 5
0avis

Le neveu de Rameau

0 out of 5
0avis
3 000 CFA

La morale occupe une place centrale dans l’oeuvre de Diderot et dans Le Neveu de Rameau. La morale a un double sens: les moeurs, les opinions et les comportements valorisés dans une société et la science des moeurs. À côté des études savantes ou apologétiques (religieuses), la satire offre un moyen pour comprendre les normes et les valeurs morales, en dénonçant leur transgression par des vicieux. Le Neveu de Rameau est une « satyre ». L’article analyse le genre de satire qu’est ce dialogue. Il apparaît que si d’un côté c’est Lui, le vicieux qui est la cible de la satire, de l’autre c’est lui qui fait la satire d’un milieu social qui nie les valeurs de la morale commune.

Le malade imaginaire

1 200 CFA
0 out of 5
0avis

Le malade imaginaire

0 out of 5
0avis
1 200 CFA

Argan est un malade imaginaire qui se pense atteint de mille maux. Il croit avoir trouvé l’ultime remède en mariant sa fille Angélique, amoureuse de Cléante, à un médecin… Dans sa dernière pièce, Molière tourne les médecins en ridicule et célèbre le triomphe de l’amour et de la vie sur la maladie et la mort. Rires, danses et déguisements rythment cette comédie-ballet savoureuse et réjouissante.

On ne badine pas avec l’amour

500 CFA
0 out of 5
0avis
500 CFA

On siffle sa première pièce ? Musset s’en moque, il publiera les autres pour son plaisir, insouciant d’aucune règle, sauf celle de ses caprices et de sa fantaisie douloureuse et si légère. Ce sera son « spectacle dans un fauteuil ». C’est pourquoi on ne cessera jamais de jouer ses comédies et proverbes. Dans quel rêve, quel château, quel parc mélancolique sommes-nous ? Le jeune seigneur Perdican devrait y épouser sa cousine Camille, mais en un instant il décide d’aimer une jeune bergère. Soudain dédaignée, Camille, qui ne croyait pas à l’amour, connaît le dépit, la jalousie, l’égoïsme de la passion. Autour d’eux, s’agitent des personnages fantoches d’une cocasserie irrésistible. Dans ce théâtre féerique, on se croise, on se déchire, on s’ennuie, on croit que tout est vain, on triche, on se désire, on souffre jusqu’à en mourir. Comme dans la vie…

« Art »

1 500 CFA
0 out of 5
0avis

« Art »

0 out of 5
0avis
1 500 CFA

« Mon ami Serge a acheté un tableau […] un tableau blanc avec des liserés blancs. » Médecin dermatologue, Serge aime l'art moderne et Sénèque, qu'il trouve « modernissime ». Ingénieur dans l'aéronautique, Marc a des goûts plus traditionnels et ne comprend pas que son ami Serge ait pu acheter « cette merde deux cent mille francs ». Quant à Yvan, représentant dans une papeterie, il aimerait ne contrarier aucun de ses deux précieux amis. Mais les disputes esthétiques autour du « tableau blanc » dégénèrent dans un crescendo hilarant et féroce, qui ne laissera personne indemne…

Aliin Sitooye Jaata ou le drame de Kabrus

1 000 CFA
0 out of 5
0avis
1 000 CFA

Aliin Sitooye Jaata ou la Dame de Kabrus suivi de Adja, la militante du G.R.A.S. Ce volume de deux pièces témoigne de la richesse thématique du théâtre de Marouba Fall. Deux pièces aussi différentes par les préoccupations brassées que le souffle qui les habite. Le Combat d’Aliin Sitooye Jaata , n’a pas les turbulences de l’épopée. Mais le cadre d’évolution de l’intrigue et la dimension de certains personnages ont un caractère épique. Suivi de Adja, la militante du G.R.A.S., au contraire, nous plonge dans un bain de bonne humeur. La révolution féminine bat son plein à Negropolis. Adja Rama Ndiaye, à moitié illettrée, égarée en politique, veut être député. Le sordide s’étale, ravissant la vedette à l’utopie égalitariste.

Judas

1 500 CFA
0 out of 5
0avis

Judas

0 out of 5
0avis
1 500 CFA

Le personnage de Judas, c’est celui du traître dans la divine tragédie de la Révélation, dont le dernier acte est la Passion. En réalité que savons-nous de lui ? Les Evangiles n’en disent presque rien jusqu’au souper de Béthanie. Ce qui paraît certain, c’est qu’il était jeune, qu’il était beau, qu’il avait une famille, et que son père s’appelait Simon. On croit aussi qu’il était potier. C’est Jésus lui-même qui le choisit pour être l’un des douze apôtres, et qui lui confia la bourse de la communauté. Du point de vue spirituel, il reçut les mêmes pouvoirs que ses frères. Il enseigna les foules, il donna le baptême, chassa les démons, guérit les malades et suivit le Maître dans ses prédications errantes, dans les villes, les villages, à travers les montagnes et les déserts. Pourtant, c’est un fait historique qu’il conduisit les soldats jusqu’au campement de son Maître, qu’il le dénonça pour un baiser, et qu’il reçût, pour prix de ses services, trente deniers. Puis après la réussite de sa trahison, il jette le prix du sang, et va se pendre. Du point de vue policier, des spécialistes (dont un juge d’instruction) m’ont dit :  » c’est une affaire qui ne tient pas debout, et il doit y avoir autre chose « .

L’Amour de loin

1 000 CFA
0 out of 5
0avis

L’Amour de loin

0 out of 5
0avis
1 000 CFA

Au XIIe siècle, le troubadour Jaufré Rudel, lassé de sa vie de plaisirs, s’embarque pour l’Orient. Ne lui a-t-on pas dit qu’à Tripoli vit la femme qui incarne son idéal d’un amour pur ? Hélas, Jaufré, frappé par la maladie, n’arrivera que pour mourir dans les bras de celle qui, avertie de son entreprise, a senti toute la beauté de cet amour de loin… De cette magnifique légende d’amour et de mort, où l’Occident chrétien et l’Orient mystique mêlent leurs rêves, Amin Maalouf, le romancier du Rocher de Tanios, prix Goncourt 1993, donne ici une nouvelle variation, dans une langue lyrique aux résonances toutes modernes. L’Amour de loin »,opéra en cinq actes de Kaika Saariaho sur un livret original d’Amin Maalouf, a été crée en août 2000 à Salzbourg et est repris en novembre au théâtre du Châtelet.

Le Cid

800 CFA
0 out of 5
0avis

Le Cid

0 out of 5
0avis
800 CFA

Rodrigue et Chimène sont sur le point de se marier mais une grave querelle oppose leurs pères : à la suite d’une rivalité, le Comte, père de Chimène, gifle don Diègue, père de Rodrigue. L’affront ne peut être réparé que par la mort du Comte, mais don Diègue, trop vieux, remet son épée à Rodrigue pour venger son honneur. Rodrigue doit alors faire face à un douloureux dilemme : perdre Chimène ou son honneur. Que fera Rodrigue ?

Les Bonnes

1 500 CFA
0 out of 5
0avis

Les Bonnes

0 out of 5
0avis
1 500 CFA

Genet nous avertit. Il ne faut pas prendre cette tragédie à la lettre : « C’est un conte, c’est-à-dire une forme de récit allégorique. » « Sacrées ou non, ces Bonnes sont des monstres. Elles ont vieilli, elles ont maigri dans la douceur de Madame. Elles crachent leurs rages. » Les domestiques sont des êtres humiliés dont la psychologie est pertubée. Austères dans leur robe noire et souliers noirs à talons plats, les bonnes ont pour univers la cuisine et son évier ou la chambre en soupente, dans la mansarde, meublée de deux lits de fer et d’une commode en pitchpin, avec le petit autel à la Sainte Vierge et la branche de buis bénit. Genet a réussi cette pièce, Les Bonnes, peut-être parce qu’il revivait, à l’intérieur de ses personnages, en l’écrivant, sa propre humiliation.

Les séquestrés d’Altona

2 500 CFA
0 out of 5
0avis

Les séquestrés d’Altona

0 out of 5
0avis
2 500 CFA

Conseil de famille chez les von Gerlach : le père a convoqué sa fille Leni, son fils cadet Werner et johanna, sa bru, pour leur dicter ses dernières volontés. Il n’a plus que six mois à vivre, les médecins l’ont condamné. Après lui, Werner dirigera l’empire industriel des von Gerlach mais doit s’engager à ne jamais quitter Altona. Pourquoi cette condition sinon pour protéger Frantz, le fils aîné, qui se claustre dans sa chambre depuis treize ans et passe pour mort aux yeux du monde ? johanna s’insurge. Son beau-père l’incite subtilement à forcer la porte de Frantz ? par elle il espère obtenir l’entrevue que son fils lui refuse. johanna, fascinée, pénètre dans le monde clos où Frantz, jour après jour, se justifie devant un tribunal invisible. Revoir son père équivaut pour lui à rentrer dans le réel et à dresser le bilan de deux conceptions de l’existence mises à l’épreuve dans le creuset de la guerre. Confrontation aux suites tragiques.

Cigalon

1 500 CFA
0 out of 5
0avis

Cigalon

0 out of 5
0avis
1 500 CFA

Ah ! Le voilà, le grand reproche ! Un cuisinier qui mange ! Parce que, pour ces messieurs et dames, un cuisinier, ça n’a pas le droit de manger. Pendant trente-cinq ans, sur le coup de midi, je me suis coupé l’appétit à goûter la mangeaille des autres. Pendant trente-cinq ans, j’ai préparé le régal des clients ; je me suis servi de mon goût, de mon odorat de mon coup d’œil, au profit des mangeurs qui se faisaient
la belle panse… Et moi, je grignotais n’importe quoi, n’importe quand, au coin d’une table pleine d’épluchures : un morceau de la daube d’hier, une côtelette refusée, un bout de fromage et un verre d’eau… Eh bien maintenant, je ne marche plus ! Maintenant, je m’assois à la meilleure table, et je mange le meilleur plat, un plat fait pour moi spécialement ! Tout à l’heure, vous m’avez dit : « Pourquoi avez-vous pris un restaurant ? » Eh bien, monsieur, c’est pour manger : et je mange.

Jazz

1 500 CFA
0 out of 5
0avis

Jazz

0 out of 5
0avis
1 500 CFA

Blaise est un véritable érudit qui a consacré les meilleures années de sa vie à une œuvre qu’il croyait importante, puis qui découvre trop tard la vanité de ses travaux, l’inutilité de son sacrifice, et qui essaie en vain de vivre sa jeunesse, quand il n’est plus temps.

Merlusse

1 500 CFA
0 out of 5
0avis

Merlusse

0 out of 5
0avis
1 500 CFA

Quelques malheureux élèves, qui n’ont personne chez qui passer les fêtes, restent, la veille de Noël, dans le grand lycée où ils sont pensionnaires. Et il leur arrive le pire qu’ils puissent imaginer : ils seront surveillés par Merlusse, le méchant répétiteur borgne à la grosse barbe noire. Mais la nuit de Noël n’est-elle pas celle de tous les miracles ? Avec Merlusse, moyen métrage de 1935, Pagnol choisit de s’adapter lui-même :il reprend l’infâme Truc, un récit publié en 1922 dans la revue Fortunio, et en tire le plus beau conte de Noël de l’histoire du cinéma. Le dialogue du film est une de ses grandes réussites, et ses adolescents parlent avec un naturel admirable. Quant au personnage de Merlusse, il offre à Henri Poupon, qu’on a souvent vu en père outragé, son rôle le plis nuancé. Un chef d’œuvre trop souvent sous-estimé.

L’expression dramatique

1 000 CFA
0 out of 5
0avis

L’expression dramatique

0 out of 5
0avis
1 000 CFA

Art dramatique : terme générique regroupant tous les ouvrages destinés initialement au théâtre et provocant chez le spectateur une émotion vive voire de la pitié.

Les bonnes

1 500 CFA
0 out of 5
0avis

Les bonnes

0 out of 5
0avis
1 500 CFA

Genet a choisi comme personnages « Les Bonnes ». Au début de la pièce, deux sœurs, Claire et Solange, seules dans la chambre de Madame, « d’une dame un peu cocotte et un peu bourgeoise » , pendant son absence, jouent pour elles, et entre elles, des variations sur le thème des Bonnes et de Madame. Claire incarne Madame tandis que Solange joue de temps en temps le rôle de sa sœur Claire. Chacun des personnages menace de quitter ou de reprendre sa propre personnalité, ou d’inverser les rôles. Elles préparent un tilleul, chargé de gardénal, pour l’empoisonner. Comme on peut découvrir qu’elles ont par une lettre anonyme à la police dénoncé Monsieur, un moment arrêté, puis relâché, elles parlent avec véhémence toutes les deux, en tête à tête, de leur situation de bonnes et s’exaltent jusqu’à imaginer une mise à mort. Dans leur folie, elles hésitent entre vouloir assassiner Madame, le personnage réel, et Madame incarnée par Claire. Solange force Claire à boire le tilleul empoisonné. Genet nous avertit. Il ne faut pas prendre cette tragédie à la lettre…

La mort de la tragédie

2 500 CFA
0 out of 5
0avis

La mort de la tragédie

0 out of 5
0avis
2 500 CFA

L’étude de la tragédie grecque, élisabéthaine, classique française est la matière de ce livre. Définir la vision tragique du monde, découvrir le sens de l’homme traqué, du cri de Cassandre au silence ultime de Phèdre, déceler à quel moment dans la conscience occidentale, et pour quelles raisons complexes, cette vision tragique perd son autorité poétique, tels sont les objets que se donne l’auteur. Peut-il y avoir une tragédie chrétienne ou marxiste, l’écriture moderne a-t-elle perdu le mystère du mot et le matériel de la forme sans lesquels il peut y avoir drame, mais non tragédie ? Poser la question dans les termes où elle doit l’être est déjà répondre aux grandes lignes d’une enquête passionnée, plus qu’épiloguer vainement sur les gloires du passé.

Tout UBU

2 000 CFA
0 out of 5
0avis

Tout UBU

0 out of 5
0avis
2 000 CFA

Le cycle complet autour du personnage d’Ubu, roi grotesque, symbole de la tyrannie du pouvoir: ‘Ubu roi’, ‘Ubu cocu’, ‘Ubu enchaîné’, ‘Almanachs du père Ubu’, ‘Ubu sur la butte’. Avec leurs prolégomènes et paralipomènes.

La passion du général Franco

1 500 CFA
0 out of 5
0avis
1 500 CFA

C’est à son retour de Cuba, pendant qu’il travaillait à Toulouse, que Gattilier, y rencontrant de plus près des représentants de l' »internationale » espagnole de l’émigration, décida de mettre à son service un texte d' »agitation » qui soit l’outil d’une prise de conscience. Destinée d’abord à une troupe d’ouvriers espagnols qui devaient la jouer dans leur langue, la pièce s’est étoffée ensuite à l’usage des professionnels. Cependant à Kassel déjà où elle fut créée, elle attira de toute l’Allemagne ceux que leur condition d’émigrés condamnaient à ce face à face ambigu avec l’Espagne sous Franco.

Cyrano de Bergerac

1 000 CFA
0 out of 5
0avis

Cyrano de Bergerac

0 out of 5
0avis
1 000 CFA

Le nez de Cyrano s’est mis en travers de son cœur. La belle Roxane aime ailleurs, en l’espèce un cadet sans esprit mais de belle apparence, Christian de Neuvillette. La pièce de Rostand met en scène la tragique complicité entre deux moitiés d’homme, et s’achève sur une évidence en forme d’espérance : sous les traits de Christian, ce n’était pas moins que l’âme de Cyrano qu’aimait Roxane. Avec ce drame en cinq actes, au travers des reprises ou des adaptations cinématographiques, Rostand a connu et connaît un triomphe ininterrompu et planétaire. Pourquoi? À cause des qualités d’écriture, des vertus dramatiques ou de la réussite du personnage principal de la pièce? Sans doute, pour une part. Mais la raison profonde tient à son art de caresser l’un de nos plus anciens mythes : il n’est pas de justice ici-bas, ni d’amour heureux. Presque pas. Et tout est dans cette manière de nous camper sur cette frontière, entre rêve et réalité, entre lune et terre.

Ornifle ou le courant d’air

1 200 CFA
0 out of 5
0avis
1 200 CFA

« Vous ne la connaissez pas ? C’est vrai ? Mon cher, c’est un lapin qui passe sur le Quai Conti et qui rencontre un Académicien en grande tenue. Il s’arrête sidéré. L’Académicien s’arrête aussi, met son lorgnon et murmure « Mais c’est un lapin ! » Le lapin regarde l’Académicien et murmure: « Mais c’est de la salade ! »

Madame de Sade

3 000 CFA
0 out of 5
0avis

Madame de Sade

0 out of 5
0avis
3 000 CFA

« C’est en lisant « La Vie du Marquis de Sade » de Tatsuhiko Shibusawa que pour moi, en tant qu’écrivain, se posa l’énigme de comprendre comment la marquise de Sade, qui avait montré tant de fidélité à son mari pendant ses longs emprisonnements, a pu l’abandonner juste au moment où il retrouvait enfin la liberté. Telle énigme a servi de point de départ à ma pièce, en laquelle on peut voir une tentative de fournir au problème une solution logique. J’ai eu l’impression de quelque chose de fort vrai en même temps que de fort peu intelligible paraissait derrière l’énigme, et j’ai voulu considérer Sade dans ce système de références. Il est peut-être singulier qu’un Japonais ait écrit une pièce de théâtre sur un argument français. La raison en est que je souhaitais employer à rebours les talents que les comédiens de chez nous ont acquis en représentant des pièces traduites de langues étrangères. » Y.M.

1 500 CFA

«Le vieux : Il y avait un sentier qui conduisait à une petite place ; au milieu, une église de village… Où était ce village ? Tu te rappelles ?
La vieille : Non, mon chou, je ne sais plus.
Le vieux : Comment y arrivait-on ? Où est la route ? Ce lieu s’appelait, je crois, Paris…
La vieille : Ça n’a jamais existé, Paris, mon petit.
Le vieux : Cette ville a existé puisqu’elle s’est effondrée… C’était la ville de lumière puisqu’elle s’est éteinte, éteinte, depuis quatre cent mille ans… Il n’en reste plus rien aujourd’hui, sauf une chanson…»

Rhinocéros

1 500 CFA
0 out of 5
0avis

Rhinocéros

0 out of 5
0avis
1 500 CFA

Rhinocéros est la pièce la plus riche de Ionesco. Elle ne perd rien de l'esprit d'innovation, de provocation, des premières pièces. Comme elles, celle-ci mélange les genres et les tons, le comique et le tragique. Mais l'innovation principale qui s'introduit ici est la réflexion sur l'Histoire, à travers le mythe. La pièce est une condamnation de toute dictature (en 1958, on pense au stalinisme). Ionesco condamne autant le fascisme que le communisme. C'est donc une pièce engagée : «Je ne capitule pas», s'écrie le héros.Le rhinocéros incarne le fanatisme qui «défigure les gens, les déshumanise».

Ruy Blas

1 500 CFA
0 out of 5
0avis

Ruy Blas

0 out of 5
0avis
1 500 CFA

À la cour des Habsbourg d’Espagne, alors que le règne de Charles II touche à sa fin, un valet revêt les habits de son maître et accède aux plus hautes sphères du pouvoir. Très vite, l’homme du peuple se révèle un être d’exception et suscite l’admiration de la reine dont il est secrètement amoureux. Mais le laquais, instrument d’une vengeance infâme, s’expose malgré lui à une chute funeste. En 1838, cinq ans après l’immense succès de Lucrèce Borgia, Hugo met en scène un royaume qui expire et fait d’un manant l’égal des puissants. À ses contemporains, qui ont vu 1830 succéder à 1789, il fait entendre la voix du peuple et offre une méditation sur le devenir des régimes politiques. Emblème du drame romantique, alliant le grotesque au sublime et le comique au tragique, Ruy Blas est, selon le mot de Jean Vilar, une pièce «intense».

Dom Juan

1 500 CFA
0 out of 5
0avis

Dom Juan

0 out of 5
0avis
1 500 CFA

Il a traversé l’histoire, il a inspiré bien des artistes et bien des séducteurs, mais c’est Molière, au sommet de son art dans sa « grande comédie », qui l’a élevé au rang de mythe. Don Juan se joue de l’amour, de la famille, de l’honneur, de la religion, de l’argent, de la mort aussi… Jusqu’à l’ultime défi. Il a voulu jouer, et il a perdu : on peut le penser… mais qui sait si, dans son extrême solitude, Don Juan n’aura pas été maître du jeu jusqu’à la fin, jusqu’à la mort.

Phèdre

700 CFA
0 out of 5
0avis

Phèdre

0 out of 5
0avis
700 CFA

Phèdre, ce chef-d’oeuvre incontestable, pense-t-on encore qu’il n’en fut pas de plus contesté que celui-là ? « Faire un inceste en plein théâtre ! » s’indigne Pradon, rival malheureux de Racine devant la postérité. Phèdre « n’est ni tout à fait coupable ni tout à fait innocente », proteste l’auteur. Car elle est tout entière habitée par cette passion – sourde, aveugle, déraisonnable, exacerbée par sa déraison même – qu’elle entretient pour Hippolyte, passion qui ne peut mourir et ne mourra qu’avec elle. Fait étrange, c’est cette même année 1677 que Racine, ayant porté à son paroxysme de grandeur et de violence l’amour qu’un être humain peut nourrir pour son semblable, se tourne vers l’amour de Dieu.

Beaucoup de bruit pour rien

2 000 CFA
0 out of 5
0avis

Beaucoup de bruit pour rien

0 out of 5
0avis
2 000 CFA

L’histoire se passe en Sicile dans la ville de Messine, où le gouverneur Léonato reçoit Don Pedro, le prince d’Aragon, son frère Don Juan et deux gentilshommes, Claudio et Bénédict. Bénédict est déjà bien connu à Messine, car lui et la nièce du gouverneur, Béatrice, se querellent constamment. Béatrice n’a pas une haute opinion des hommes, et Bénédict jure qu’il restera célibataire toute sa vie. Quant à Claudio, il tombe amoureux de Héro, la fille du gouverneur. Les deux s’aiment éperdument, et Claudio réussit, avec l’aide du prince, à obtenir la main de Héro. Le prince, Claudio, Léonato et Héro veulent rapprocher Béatrice et Bénédict. La scène se passe dans le jardin. Sachant que Bénédict est caché dans les buissons, les trois hommes racontent que Béatrice est follement amoureuse de lui. Héro fait de même de son côté, sachant très bien que Béatrice écoute sa conversation. La ruse fonctionne, Béatrice et Bénédict tombent amoureux l’un de l’autre…

Les Plaideurs

2 000 CFA
0 out of 5
0avis

Les Plaideurs

0 out of 5
0avis
2 000 CFA

Il s’est agi pour Racine de privilégier le langage et le mouvement, et surtout, le mouvement du langage. Les coups ont beau tomber sur le dos d’un faux sergent qui les réclame, le juge fou a beau ouvrir une audience sous les gouttières et tenter de la poursuivre depuis le soupirail de la cave au fond de laquelle il finit par se fracasser le crâne, il a beau s’endormir au milieu de la plaidoirie de l’Intimé et se réveiller brutalement pour condamner le chien « aux galères », ce n’est pas le comique de geste, de situation et de mouvement qui fait le sel de son travail : Les Plaideurs reposent avant tout sur la « grâce » d’un comique verbal exceptionnel.

Andromaque, Iphigénie, Britannicus

1 500 CFA
0 out of 5
0avis
1 500 CFA

La guerre de Troie a bien eu lieu : la ville est en cendres et ses grands héros sont morts. Mais leur souvenir et celui du conflit sont au coeur d’un enchaînement passionnel entre vainqueurs et vaincus : Oreste (le fils d’Agamemnon) aime Hermione (la fille d’Hélène), qui aime Pyrrhus (le fils d’Achille), qui aime Andromaque (la veuve d’Hector), qui reste fidèle à son premier époux, par-delà la mort. Un enfant, Astyanax, est l’otage innocent de ce drame des amours croisées, qui mêle étroitement sentiments et pouvoir. Première grande tragédie de Racine, Andromaque fait figure d’exemple accompli de l’art classique. Cependant, revirements incessants, personnages piégés dans un vain jeu d’apparences et dénouement sanglant animent la pièce d’une énergie toute baroque qui participe de son infinie richesse.

La mouette

2 000 CFA
0 out of 5
0avis

La mouette

0 out of 5
0avis
2 000 CFA

L’atmosphère est morbide : les fleurs sont piétinées à peine offertes, Treplev tue une mouette pour la déposer aux pieds de Nina… Mais l’oisiveté des personnages ne saurait être la seule cause de ce malaise. C’est l’été, et comme tous les étés, on se retrouve dans la propriété de Sorine. Seul personnage véritablement sympathique, il n’échappe pourtant pas à la règle : les acteurs de ce drame de l’indécision et de l’inachèvement sont des personnages stéréotypés, s’exprimant au moyen de clichés galvaudés et vide de sens. Pièce sans héros véritable, sans action spectaculaire, La Mouette est un chef-d’oeuvre de l’implicite, et l’on est tenté d’accorder une portée symbolique au moindre détail. Or, si la mouette peut bien sûr être comprise comme un symbole de liberté, elle peut aussi être appréciée pour sa valeur dramatique, maillon de tout un réseau d’échos que Tchékov met en place pour figurer l’enfermement, qui culmine dans le rétrécissement du lieu de l’action. Le théâtre en plein air même ne saurait constituer une ouverture, illusion factice qui tombe en lambeaux sur les bords d’un lac stagnant ajoutant encore à l’étouffement par son simple pouvoir de réflexion. –Sana Tang-Léopold Wauters

2 000 CFA

En Anglais – One of Bernard Shaw’s most glittering comedies, Arms and the Man is a burlesque of Victorian attitudes to heroism, war and empire. In the contrast between Bluntschli, the mercenary soldier, and the brave leader, Sergius, the true nature of valour is revealed. Shaw mocks deluded idealism in Candida, when a young poet becomes infatuated with the wife of a Socialist preacher. The Man of Destiny is a witty war of words between Napoleon and a ‘strange lady’, while in the exuberant farce You Never Can Tell a divided family is reunited by chance. Although Shaw intended Plays Pleasant to be gentler comedies than those in their companion volume, Plays Unpleasant, their prophetic satire is sharp and provocative.

Les fourberies de Scapin

800 CFA
0 out of 5
0avis

Les fourberies de Scapin

0 out of 5
0avis
800 CFA

Octave et Léandre apprennent que leurs pères respectifs rentrent de voyage avec la ferme intention de les marier à des inconnues. Or, l’un d’eux vient d’épouser en secret Hyacinte et l’autre a promis le mariage à une jeune bohémienne. Que faire dans une telle situation ? Une seule solution : appeler le valet Scapin à la rescousse.

Les femmes savantes

500 CFA
0 out of 5
0avis

Les femmes savantes

0 out of 5
0avis
500 CFA

Pour épingler certains défauts de la préciosité, Molière choisit d’écrire une grande comédie en vers où les « femmes savantes » — Philaminte, sa fille Armande et la tante Bélise — semblent dominer et imposer leurs valeurs raffinées à tous leurs visiteurs et admirateurs. Mais c’est un univers d’apparences et de mondanités dans lequel l’esprit et le beau langage l’emportent sur le corps et le bon sens. Les sentiments authentiques finiront-ils par triompher ?

Horace

500 CFA
0 out of 5
0avis

Horace

0 out of 5
0avis
500 CFA

En 1640, Corneille fait jouer Horace, tragédie en cinq actes et en vers : une sanglante guerre oppose les deux villes, Albe et Rome. Sabine, dont les trois frères combattent pour Albe, a épousé un Romain, Horace. À l’inverse, Camille, sœur d’Horace, est fiancée à Curiace, l’un des frères de Sabine. Pour éviter une bataille générale, on choisit dans chaque camp trois champions : leur lutte permettra de décider de la victoire. Or sont désignés pour Rome Horace et ses frères, et pour Albe, Curiace et ses frères. Curiace est désolé, mais Horace éclate d’une joie brutale et patriotique. Tandis que Camille et Sabine tentent d’empêcher l’affrontement, le vieil Horace intervient, et exhorte les jeunes gens au combat. Les armées veulent un autre choix, mais les augures s’y opposent. Le combat commence donc. Les frères d’Horace meurent, lui même fuit. Son père est indigné. Mais on apprend par quelle ruse, en séparant ses adversaires, il les a successivement tués. Le vieil homme triomphe, Camille est accablée. Quand son frère revient triomphant, elle le maudit, et il la tue. Valère, qui aimait Camille, accuse Horace auprès du roi ; son père le défend. L’éloquence du vieil homme l’emporte : le sauveur de la patrie est acquitté du meurtre de sa sœur.

Une saison au Congo

3 000 CFA
0 out of 5
0avis

Une saison au Congo

0 out of 5
0avis
3 000 CFA

Le temps de l'indépendances du Congo est arrivé. Patrice Lumumba, homme politique et poète visionnaire, va tenter de rendre à son peuple une liberté depuis longtemps perdue. Mais la jalousie, la corruption et la quête du pouvoir sont des murailles difficiles à franchir. A travers le destin d'un homme, c'est toute l'histoire d'un continent qui se joue de manière exemplaire et symbolique dans cette pièce de théâtre.

Rhinocéros

2 500 CFA
0 out of 5
0avis

Rhinocéros

0 out of 5
0avis
2 500 CFA

Rhinocéros est la pièce la plus riche de Ionesco. Elle ne perd rien de l'esprit d'innovation, de provocation, des premières pièces. Comme elles, celle-ci mélange les genres et les tons, le comique et le tragique. Mais l'innovation principale qui s'introduit ici est la réflexion sur l'Histoire, à travers le mythe. La pièce est une condamnation de toute dictature (en 1958, on pense au stalinisme). Ionesco condamne autant le fascisme que le communisme. C'est donc une pièce engagée : «Je ne capitule pas», s'écrie le héros.Le rhinocéros incarne le fanatisme qui «défigure les gens, les déshumanise».

Rodogune

2 000 CFA
0 out of 5
0avis

Rodogune

0 out of 5
0avis
2 000 CFA

Cléopâtre, ambitieuse reine de Syrie, épouse de Nicanor et mère d'Antiochus et de Séleucus, est maladivement jalouse de la jeune princesse Rodogune, sœur du roi des Parthes. Sa jalousie pousse Cléopâtre à tuer Nicanor et à promettre sa couronne à celui de ses fils qui tuera Rodogune. Elle ignore cependant qu'Antiochus et Séleucus sont amoureux de la princesse.

Le bourgeois gentilhomme

1 500 CFA
0 out of 5
0avis

Le bourgeois gentilhomme

0 out of 5
0avis
1 500 CFA

Monsieur Jourdain est un bourgeois fortuné mais sot. Son plus cher désir est de devenir gentilhomme. Pour cela, il cherche par tous les moyens à acquérir les bonnes manières de la haute société, et courtise une marquise. il veut également que sa fille épouse un noble, alors que celle-ci aime un homme honorable qui n'est pas gentilhomme. Le père tyrannique arrivera-t-il à se faire obéir ? Le bourgeois parviendra-t-il à tout acheter, même le cœur d'une femme ? La ruse des valets aura-t-elle raison de l'entêtement du maître de maison ?

Le jeu de l’amour et du hasard

1 000 CFA
0 out of 5
0avis
1 000 CFA

Le père de Silvia (M. Orgon) souhaite que sa fille épouse le fils d'un de ses vieux amis. Mais Silvia, peu disposée à se marier, obtient de son brave homme de père l'autorisation d'observer, sous le déguisement de sa servante (Lisette), le jeune homme à qui sa famille la destine (Dorante), ignorant que ce dernier a eu la même idée qu'elle. Aussi, l'aventure, divertissante au début, tourne-t-elle au cauchemar pour elle lorsqu'elle se rend compte qu'elle est attirée par le valet, qui lui fait une cour discrète, alors que le comportement de celui qui se présente comme son promis lui fait horreur, d'autant plus que M. Orgon, qui s'amuse de la situation, refuse d'interrompre le jeu.

Le médecin malgré lui

1 500 CFA
0 out of 5
0avis

Le médecin malgré lui

0 out of 5
0avis
1 500 CFA

Sganarelle, le faiseur de fagots, est dans de beaux draps : voici que par une ruse vengeresse, sa femme le fait passer pour médecin. Le vieux Géronte, qui l'a fait mander pour guérir sa fille, semble perplexe face aux explications de ce docteur peu orthodoxe :
« Géronte – On ne peut pas mieux raisonner, sans doute. Il n'y a qu'une seule chose qui m'a choqué : c'est l'endroit du foie et du cœur. Il me semble que vous les placez autrement qu'ils ne sont; que le cœur est du côté gauche, et le foie du côté droit. Sganarelle – Oui, cela était autrefois ainsi; mais nous avons changé tout cela, et nous faisons maintenant la médecine d'une méthode toute nouvelle. » Les cocasseries perpétuelles de Sganarelle et son charabia scientifique suffisent à tromper la crédulité de la patiente et de son entourage, pour notre plus grand bonheur. Et, pour comble de l'ironie, le faux médecin a affaire à une fausse malade…

L’ïle des esclaves

1 500 CFA
0 out of 5
0avis

L’ïle des esclaves

0 out of 5
0avis
1 500 CFA

À la suite d'une violente tempête, Iphicrate et Euphrosine, deux maîtres accompagnés de leurs esclaves, Arlequin et Cléanthis, échouent sur une île : l'île des esclaves. Ses habitants — des esclaves révoltés qui ont fui la Grèce antique — ont pour coutume de réduire en esclavage les maîtres et de rendre leur liberté aux esclaves. C'est donc un monde à l'envers que découvrent alors nos quatre naufragés, contraints d'échanger leurs habits, mais aussi leur condition… Au-delà du simple ressort comique, cette inversion nous invite à regarder sous un jour nouveau la société du XVIIIe siècle, mais aussi toute forme de hiérarchie sociale.

Andromaque

1 500 CFA
0 out of 5
0avis

Andromaque

0 out of 5
0avis
1 500 CFA

L’argument de la pièce se résume en une phrase : Oreste aime Hermione, qui aime Pyrrhus, qui aime Andromaque, qui cherche à protéger son fils Astyanax tout en restant fidèle au souvenir de son mari, Hector, tué pendant la guerre de Troie. Ou plus simplement : Oreste aime Hermione, qui aime Pyrrhus, qui aime Andromaque, qui aime Hector, qui est mort. Racine s’inspire de chants de L’Iliade d’Homère, notamment pour la figure d’Andromaque. Son histoire avait déjà été traitée par Euripide dans ses pièces Andromaque et Les Troyennes, cette dernière ayant été adaptée plus tard par Sénèque, mais Racine cite dans sa première préface L’Énéide de Virgile comme source principale de référence.

Les fausses confidences

1 500 CFA
0 out of 5
0avis

Les fausses confidences

0 out of 5
0avis
1 500 CFA

Marivaux renouvelle la comédie d’intrigue, car il ne se contente pas d’opposer aux sentiments des obstacles extérieurs ; il peint ceux qu’ils trouvent dans les cœurs eux-mêmes, la lutte contre soi, le trouble qui en naît et le cheminement vers l’aveu. Aussi le caractère d’Araminte fait-il l’intérêt de la pièce autant que le rôle de Dubois, le meneur de jeu.

Le mariage de Figaro

2 000 CFA
0 out of 5
0avis

Le mariage de Figaro

0 out of 5
0avis
2 000 CFA

Chef-d’œuvre du théâtre français et universel, la pièce est en effet considérée, par sa dénonciation des privilèges archaïques de la noblesse et plus particulièrement de l’aristocratie, comme l’un des signes avant-coureurs de la Révolution française, donc comme une œuvre politique et satire de la société inégalitaire et de la justice vénale d’Ancien Régime. Louis XVI la qualifia « d’exécrable, qui se joue de tout ce qui est respectable » et dont « la représentation ne pourrait qu’être une inconséquence fâcheuse, sauf si la Bastille était détruite ». On attribue au grand révolutionnaire Danton le verdict « Figaro a tué la noblesse ! », et à Napoléon la sentence : « C’est déjà la Révolution en action ! ».

Le jeu de l’amour et du hasard

1 500 CFA
0 out of 5
0avis
1 500 CFA

Le père de Silvia (M. Orgon) souhaite que sa fille épouse le fils d’un de ses vieux amis. Mais Silvia, peu disposée à se marier, obtient de son brave homme de père l’autorisation d’observer, sous le déguisement de sa servante (Lisette), le jeune homme à qui sa famille la destine (Dorante), ignorant que ce dernier a eu la même idée qu’elle. Aussi, l’aventure, divertissante au début, tourne-t-elle au cauchemar pour elle lorsqu’elle se rend compte qu’elle est attirée par le valet, qui lui fait une cour discrète, alors que le comportement de celui qui se présente comme son promis lui fait horreur, d’autant plus que M. Orgon, qui s’amuse de la situation, refuse d’interrompre le jeu.

Britannicus

1 500 CFA
0 out of 5
0avis

Britannicus

0 out of 5
0avis
1 500 CFA

Britannicus est la deuxième grande tragédie de Racine. Pour la première fois, l’auteur prend son sujet dans l’histoire romaine. L’empereur Claude a eu de Messaline un fils, Britannicus, avant d’épouser Agrippine et d’adopter Néron, fils qu’Agrippine a eu d’un précédent mariage. Néron a succédé à Claude. Il gouverne l’Empire avec sagesse au moment où débute la tragédie. Racine raconte l’instant précis où la vraie nature de Néron se révèle : sa passion subite pour Junie, fiancée de Britannicus, le pousse à se libérer de la domination d’Agrippine et à assassiner son frère…

Affichage des produits 1–48 sur 94

POINT DE RETRAIT- DAKAR
178 avenue du Pdt Lamine Gueye
Cabinet médical, 1er étage
Lun – Ven : 9h-12h / 15h-17h
Sam : 9h-12h
POINT DE RETRAIT - NGAPAROU
L’Artyshow, route Ngaparou-Saly
En face de « PMI Piscine »
Mar – Sam : 9h-13h / 15h-19h
Dim : 9h-13h - 77 522 20 18
INFORMATION
contact@labouquinerie.sn
77 872 52 83